Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 mai 2010 6 15 /05 /mai /2010 01:47

par Mauranne Hogne

(Merci à elle pour ce très beau texte)

 

La télévision est un temple. Quelle jouissance de rester là devant elle. Moi, ça me donne envie de prier. Autour, le temps s'arrête. Rien n'existe. C'est le miroir du monde. En grand, en vrai, en couleur. Aujourd'hui j'ai passé ma journée devant elle, le temps est passé comme une seconde, il était 11h du matin, et lorsque je l'ai éteinte-machine sacrée- il devait être 19h. Quelle merveille !

 

medium_television.jpg

 

C'est pas tous les jours que j'ai l'occasion de la regarder. C'est comme si j'étais revenu d'un long voyage, un voyage sans télévision. Parce que là où je passe la plupart de mon temps, il n'y a pas de télévision. Télévision. Quel mot magnifique. Quelle douce vision de la réalité... Alors parfois, je m'y plonge, je m'installe, c'est le moment, je vais la regarder. Je vais regarder toutes les chaines, une part une. Même les chaines flamandes. C'est le jour-j. C'est le bon. Je le sens. Il n'y a qu'à m'allonger et à appuyer sur la télécommande. Et ça commande. Tout seul. Comme par magie.

 

Je zappe.

 

Mozart Opéra Rock.

 

Je zappe.

 

reichmannUn jeu télévisé. Chaîne publique française. Tf1 ! Un type qui présente, avec une tâche de vin sur la gueule, un air sympathique, les petits vieux l'adorent. Personne ne se rends compte à quel point son air pincé est trafiqué au fond de teint, et qu'il a mal au crâne tellement les beaufs de français qui participent à cette émission sont des cons de première catégorie.

 

Aujourd'hui, des couples de parents-enfants. Génial. La mère célibataire, la quarantaine, bien conservée, qui a mis les fringues de sa gamine de 19 ans qui, quant à elle, considère sa maman comme sa Super-copine ! Elle rigole tout le temps à deux de tout, tout le temps, et surtout des blagues de cul, quelle connivences ! Admirable. Elles sont implacables à ce jeu, la marche, elles ne comptent pas la rater. Elles se sont entraînées des semaines devant le miroir. Elles gloussent à chaque applaudissement.

 

A côté d'elle, un type du même âge que la gamine, et son papa. Papa  super cool et bien dans ses baskets, la cinquantaine, qui a décidé de participer à cette émission, il pensait que ça les rapprocherait... La télé, les caméras, tout ça... rien de tel pour une initiation entre père et fils.

 

Juste à côté, un papa fière de sa fille – elle est parfaite – taille fine, long cheveux, bouche pulpeuse. La production l'a choisie pour faire de l'audience. D'ailleurs, elle lui a fait passer son quart d'heure de célébrité. Son rêve ... « être présentatrice télé » – Quelle perche tendue pour la prod' ! La voilà en direct lire son texte, fixant la caméra, et rouler des mécaniques, c'est presque gênant pour le téléspectateur – elle y croit ! bon dieu ! elle se dit, c'est du tout cuit, quelqu'un va me remarquer ! c'est sûr ! Elle nous lâche un « Ouplaboom » à la fin de ses répliques, en rougit « oh je sais pas pourquoi j'ai dit ça » – le présentateur la trouve géniale. Géniale ! Les quelques gars dans le public parlent entres eux, caméra sur eux, « elle est bonne celle là ! » –  Ouplaboom. Ouplaboom. C'est son moment de gloire. Dommage qu'elle se soit faite virée dès la première question. La réponse ? C'était « Dutronc » ! ... Pauvre Jacques.

 

Je zappe.

 

Des fesses qui bougent. Une salle de gym. Quoi un porno à cette heure-ci ? Non. Jennyfer elle s'appelle. Elle est doublée par une voix française ; Jennyfer nous explique qu'elle a perdu du poids. Beaucoup de poids. Ca y est, je suis absorbée, putain – elle est devenue vachement bien la Jenny. Quel thon c'était avant cela. Une photo d'elle avant-après. C'est affolant. Comment elle a fait ? C'est pas la même que je me dis. Captivant. Des filles super bien roulées avec des fringues en quasi latex qui leur moulent le cul et la poitrine qui ressort à quatre pattes sur une machine qui tourne. Elles sont souriantes. Même pas mal ! Des reportages sur la difficulté des gens à ne pas être « beaux ». Le premier, un mec plutôt banal en noir et blanc, explique que sa femme a prit du poids après la naissance de leurs trois enfants ... Mais depuis qu'elle a acheté l'appareil extraordinaire de Jennyfer, ... « c'est comme si elle n'avait jamais eu d'enfants » ... Tonnerre d'applaudissements !regime avant-apres

 

Jenny revient à l'écran et nous explique qu'il faut oser être beaux, être parfaits et reprendre une vie normale. Un autre couple, plus âgé, l'appareil de Jennyfer pour eux, ca a été la révélation... « on peut même faire ses exercices devant la télévision »... Alors ça, ça va vendre. Le standard explose. 3 minutes de musculation intense devant sa télévision, et ce quotidiennement, afin d'être enfin beau et désirable....89,99euro ! Seulement ! C'est extraordinaire ! La télévision nous rend beaux. Merci Jenny !

 

Je zappe.

 

C'est ce type là, qui a pété un câble dans l'avion. Tout le monde lui pardonne. C'est bien ça son charme. Il est si secret. Il a l'air tellement à l'écoute de ses invités. Comment il a pu être aussidelarue.jpg méchant avec cette hôtesse de l'air. C'est ça le piment de son émission. Son côté bipolaire fait vendre, ça fait de l'audience. Toute une histoire on en a fait ! Mais l'émission existe encore et ça marche ! C'est une psychanalyse en accéléré. Les gens se sentent mieux après. Le couple exceptionnel de Marie 16 ans et George 55 ans, nous l'explique. Grâce à l'émission ils ont enfin été reconnus comme un « couple normal », et ... vous savez quoi ? C'est arrivé ! Ils ont pu se « pacser »!

 

Comme des vrais marginaux ! La communauté homosexuelle, lesbians, et tous les pédophiles se donnent la main ! ... it's a good good good world ... La ballade des gens heureux ! Ils avaient été si malheureux... 36 ans de différence. Ca fait un choc, mais la télévision ça sert à ça aussi ... A rendre normal ce qui ne l'est pas aux yeux du monde entier. A 14 ans quand elle a embrassé George pour la première fois, ça lui a rappelé son père à Marie...Effet pareil pour George, il a toujours rêvé d'avoir une fille ! Ca y est ! C'est pacsé ! Merci Jean Luc !

 

Je zappe.

 

Un débat sur une chaine belge publique. Cours de Religion VS Cours de Morale. Un évêque, bien dans sa peau, explique que la connaissance de la religion est une discipline importante à acquérir à notre époque. Sa rivale, La Laïcité, trouve que le cours de Religion, c'est franchement « démodé »... Elle trouve que c'est normal que les élèves préfèrent parler de l'adoption des homosexuels que de la différence entre le sacré et le profane. Faut être dans le coup l'abbé ! Ca n'intéresse plus personne ces histoires de Jésus ressuscité. Les gosses à 8-9 ans, ils regardent les Experts, ils savent bien que c'est impossible ce genre de sacrifices ; quand on meurt, on meurt ! ... La religion est morte mon pauvre père ! Place à la modernité, la connaissance de soi, de sa sexualité, et du monde magnifique qui nous entoure. Les élèves de primaire iront voir la gay pride avec leur prof gay l'année prochaine, vous pourrez peut être y venir et vous pacser avec votre jeune petit ami. Tout est permis m'sieur !

 

Je zappe.

 

Lady Gaga.

 

Je zappe.

 

Retour sur le psycho verbiage. Une thérapeute pour couple explique aux parents comment il faut se comporter pour être un bon parent dans le coup. « L'amour à l'adolescence ». Quel beau thème...Que des mamans bien pensantes sur le plateau, dans le coup ! Dans le vent ! C'est la libération sexuelle totale... Madame donne des capotes à ses enfants, elle leur en a donné, à sa fille, comme à son fils dès 15 ans. « On ne sait jamais ». Une femme explique timidement que bien sûr elle a parlé de sexualité et de l’amour à sa fille … Bien sûr ! C’est normal ! … Elle lui a parlé du sida, des maladies sexuellement transmissibles….Bien sûr elle lui a parlé de la sexualité et de l’amour ! Elle a été avec elle lui acheter des capotes … Faut se protéger ! Bien sûr ! C’est dangereux ! C’est mal la sexualité et l’amour ! Faut pas faire confiance en ces machins là. C’est normal !

 

Une autre dame intervient, elle aussi parle librement de la sexualité de son fils, sa petite amie dort deux trois fois par semaine chez eux... C'est le père de la famille désormais ! Un petit homme ! En parlant d'homme, y'en a qui n'est pas à sa place au milieu de la foule hystérique. Un papa. Un grand et fort. Il explique que chez lui, ça ne se passera pas comme cela, sa fille de deux ans est amoureuse de son papa, et il refuse de lui donner la contraception quand elle sera ado, et est catégorique, il ne laissera pas de capote sur sa table de nuit … Hululement dans le foule … « Egoïste! » hurle une femme au scandale dans le public. Le père finit par se résigner, sa petite fille sur le plateau est interrogée par le pape, Jean-Luc, qui lui demande si elle a un amoureux, elle dit « oui, Thomas », et tout le monde rit de joie ! La belle enfant a un amoureux ! Elle est normale tout compte fait, même si son père est un connard de macho viril … Le Mal en personne ! La petite est libre ! Vive l’Amour ! …

 

Mais n’oubliez pas de vous camoufler, de mettre du spray anti odeur, du plastique autour de la queue, une crème pour tuer les spermatozoïdes, de vous lavez les mains juste après ! Surtout la première fois, c’est important !

 

Je zappe.

 

Christophe Maé.

 

Je zappe.

 

L’Amérique ! Les américains ! Le rêve. Une black toute fine est triste de ne pas avoir de poitrine. Elle tire la gueule. Sa mère lui dit que si elle veut rentrer à l’université pour être pom-pom girl elle doit se faire opérer. Kimberley hésite. Se tâte. C’est un investissement. Sa mère a trouvé un site internet pour se faire payer des seins. Ca lui changera la vie à la petite ! Elle est plate comme une planche à repasser, précise sa mère, c’est une honte pour toute la famille.

 

En parallèle. Une chinoise. Le même problème. Elle est gogo danseuse et elle est plate. Elle déprime. Il faut qu’elle trouve une solution. Son petit ami amoureux dit qu’il l’aime comme elle est, mais ce n’est pas suffisant. Il lui faut des seins, de la viande, de la chair. Elle lui en veut de ne pas comprendre ça. Elle n’arrive plus à se regarder dans le miroir.

 

Kimberley décide de se rendre chez un coach de vie. Elle y fait de la méditation, et réfléchit sur elle-même. Quand elle annonce à sa mère qu’elle ne veut pas se faire opérer des seins, et qu’elle a choisi de se faire « aider » et de s’aimer comme elle est, celle-ci lève les yeux au ciel. Elle a pris rendez vous pour elle chez un médecin, pour elle, il n’y a que la chirurgie qui l’aidera à régler ses problèmes. Kimberley s’effondre, elle se rend chez un spécialiste pour se faire liposucer, elle pense que la graisse se posera sur ses seins au lieu de ses fesses, mais le médecin n’est pas convaincu, elle pleure.

 

La chinoise s’est acheté une crème et des gélules pour ses lolos. Elle se les induit chaque soir de crème et avale une gélule qui la rend faible et malade. Mais aucun résultat. Sa meilleure amie vient la consoler. Avoir refait ses seins, ça l’a aidé elle ! Elle est convaincue que pour elle aussi ça marchera. Elles prennent rendez-vous. Son petit ami est désespéré.

 

Kimberley n’est plus complexée grâce à son coach de vie. On la voit se rendre fièrement dans une boutique de bikinis et en essaie un. Elle l’achète, fière d’elle et souriante !

 

Je zappe.

 

En plein milieu d’après midi, des gens super beaux, supers propres, font des recherches scientifiques sur un corps à moitié ouvert. Une enquête de police. Tam Tam ! Le suspens continue…Chaque jour, un meurtre, une victime, un assassin ! Chaque jour, et même plusieurs fois par jour ! Du sang, des corps, … Pour mener ces enquêtes. Des acteurs « bruchingués » qui ne doivent surtout, jamais, jamais, jamais sourire. Ils tirent la gueule. Tout le long de l’émission. Un épisode. Deux épisodes. Parfois jusqu’à quatre. Et jamais … Jamais un sourire. De quoi mettre du baume au cœur au milieu du salon !

 

Je zappe.

 

Yannick Noah.

 

Je peux plus.

 

J’éteins la télévision. C’est trop pour moi. Trop d’émotions. Chaque jour. Chaque chaine. Pour tous. Dans chaque salon. A chaque heure. Quelle merveille ! C’est le nouveau dieu, la fierté des hommes sur écran couleur… Putain quand je pense qu’y en a qui achète des écrans plasma et tout le matos qui va avec… Tout ça, pour ça ! Finalement, c’est tellement facile de rendre le peuple con, asservi, et aliéné. Plus rien ne m’étonne après cela. Je viens de tout comprendre. En une journée.

 

Maurane Hogne

 

Source : http://petit-pois-carottes.blogspot.com/2010/05/televisions-nous.html

 

petitspoiscarottes.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by Génération M - dans Société
commenter cet article

commentaires

Hurlube Erlu 24/05/2015 00:38

Je zappe.
Encore un blog à la con qui critique sans proposer de solutions, une déçue qui crache son venin sur le monde plutôt que de le faire avancer.
Je zappe.

Vivi 10/09/2010 15:13


"Personne ne se rends compte à quel point son air pincé est trafiqué au fond de teint, et qu'il a mal au crâne tellement les beaufs de français qui participent à cette émission sont des cons de
première catégorie."

Et elle , de fait, elle est pas conne. Elle se prend pour qui la petit pois carottes ??? Le dessus du panier qui juge les autres au nom de quoi ??


Génération M 10/09/2010 23:41



On ne peut pas dire que l'émission de Reichmann soit ce qu'il y a de plus élevé intellectuellement. Ensuite, les goûts et les couleurs ...


 


Sans doute à remettre dans le contexte "la télé rend intelligent".



Rouge Le Renard 17/05/2010 08:47


Bon texte, je retiens plus l'écriture que le contenu. C'est quand même du déjà rabâché.
Je trouve que 3h c'est pas pire que l'autre drogue qu'on ne critique pas assez : INTERNET.

C'est marrant, je viens de publier un tout petit billet :

http://www.rougelerenard.com/2010/05/armes-de-decomposition-sociale-massive.html

Je connaissais son blog à Maurane, une très belle plume et une fine acuité, avant qu'elle ne rende son blog privé.

PS : le peuple a toujours été con et asservi, et dans de pires conditions, faut pas non plus trop pleurnicher.

D'ailleurs j'ai été assez surpris d'entre Mauragne parler d'émotion en fin de texte, je ne pense pas que ce soit des émotions, celles-là sont nobles et poussent à la poésie.

La télé provoque des sensations tout au plus, le sensationnel, et, en plus, orientées vers la peur, l'envie, le dégoût, mais jamais vers l'épopée.


Génération M 17/05/2010 19:03



Bonne remarque pour l’Internet, mais comme dirait l’autre : « Sur Internet il y a tout et n’importe quoi » ; certes, mais à la télévision il n’y a QUE n’importe quoi !

Je ne sais pas si elle a rendu son blog, Motus et bouche (dé)cousue, privé ou si elle l’a arrêté. Ce qui est sûr, c’est que ses précédents billets sont disponibles sur son nouveau blog : Petits
pois carottes.

Quant aux émotions, tu as raison. Mais il s’agit d’une expression : « que d’émotions ! », dans le sens « j’ai bien été secoué(e) ». Je ne sais pas si l’expression existe du côté de Marseille. En
Belgique, ça se dit :-)

Et oui, le peuple est asservi car il est « asservissable ». Cela n’empêche pas d’être critique et d’alerter (éventuellement) ceux qui sont « en phase d’éveil » …

Bien à toi,



Bienvenue Sur Génération M !

  • : Génération M
  • Génération M
  • : Parce que l'ultra-libéralisme mondialiste droit-de-l'hommiste à la sauce atlanto-sioniste, n'empêche pas (encore) de réfléchir et de se poser les bonnes questions. BONNE VISITE !
  • Contact

Message d'accueil

logo_generationM.jpg
Bonjour et bienvenue sur ce blog !

Cet espace se veut être un lieu d'échanges et d'informations - disons - alternatives.
Vous êtes donc cordialement invités à laisser des commentaires ; je ne suis pas un "sectaire" qui prétend détenir "toute la vérité", c'est pourquoi je suis ouvert au dialogue. (lire plus...)

Merci d'avance de parler de ce blog.
Vous êtes la meilleure publicité !

bouton_intro-objectif.jpg
bouton actu
bouton pres-art

Recherche

Archives

www.generationM.be

Des idées pour améliorer ce blog ?
Vous avez noté une faute d'orthographe ?
Un lien qui ne fonctionne pas ?
Vous avez des questions ?
Merci de nous contacter
ici