Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 mai 2011 6 28 /05 /mai /2011 02:51

Alain Soral, personnage controversé s’il en est, reste un intellectuel incontournable pour quiconque s’intéresse à la politique et aux débats d’idées. Incontournable ne veut pas dire infaillible – ce qu’il n’a, à ma connaissance, jamais prétendu être –, cela dit son côté marginal un peu « tête brûlée » offre une grille de lecture intéressante sur le monde, intéressante car alignée sur aucune idéologie particulière – n’en déplaise à ses détracteurs bien souvent « étiquetés » qui n'écoutent pas Soral, ou de manière partielle et partiale – si ce n’est un regard critique, et un désir d’aller au bout, on fond des choses, là où les choses ne sont pas toujours belles, et où les « dissidents du dimanche » n’aiment pas toujours aller, un indice sur pourquoi Alain Soral suscite autant d’inimitié. Et si Soral était un révélateur du manque de courage de ceux qui font de la dissidence un commerce pour promouvoir leur produit ? On dit ce qu'on veut, les coups il les prend, et en tant que père de famille il me semble évident qu'il s'en passerait bien.

 

alain_soral_comprendrelempire.jpg

- En bas de page, interview d'Alain Soral par Franck Abed à propos du bouquin -

 

Les critiques sont toujours les mêmes, et elles proviennent toujours du même côté : Alain Soral est un vilain fasciste d’extrême-droite qui fut un temps conseiller de l’immonde Jean-Marie le Pen ; rien qu’avec ça, Alain Soral mérite d’être bâillonné (ou écartelé pour les plus extrêmes). Et si vous lui trouvez quelque crédibilité, vous êtes ni plus ni moins qu’un fasciste d’extrême-droite qui ne mérite que sarcasmes et ignominie. Ca a l’air caricatural certes, mais je vous promets qu’il y a des universitaires revendiqués sérieux qui cautionnent ce simplisme ! Et en même temps ces crétins (ben oui à un moment il faut bien trouver un qualificatif adéquat) militent pour la liberté d’expression. Comprenez qu’ils militent pour la liberté de leur expression, les libertés qui contredisent leur dogme sont bien entendu combattues…  Pas avec des arguments ni via le débat contradictoire – et loyal – évidemment, puisque leurs contradicteurs sont des gens avec qui il ne faut pas débattre (« ben oui, on ne va pas leur offrir une tribune », pensent-ils le plus sérieusement du monde, et ne leur parlez surtout pas de censure).

 

Ceux qui lisent et écoutent Alain Soral honnêtement (ce qui est très difficile quand on sert une église qui peut vous excommunier par le simple fait de l’écouter ou de le lire) peuvent certes lui trouver un côté « réac’ » et un style « sans formules de politesse », mais peuvent aussi lui trouver quelque pertinence, et – ben oui aussi – une certaine cohérence, voire même de la  pertinence (oh oh !!). Il a maintes fois expliqué son parcours, notamment son passage au parti communiste et au front national (je ne reprendrai rien les divers témoignages de son parcours dans cet article qui n’est pas « une apologie du génial Soral », mais qui se veut être honnête et juste – et celui qui prend ça pour « une apologie du génial Soral » continue à vivre dans ses certitudes, je fais partie de ces gens qui doutent en permanence et qui ne se contentent pas de ce qu’il y en « en surface »), et son parcours est en cohérence totale avec la ligne qu’il s’est fixée, c'est-à-dire celle d’être un libre penseur qui bosse pour son compte et qui diffuse les idées auxquelles il croit à ceux qui veulent l'entendre et qui peuvent éventuellement être concernés. L'indépendance de Soral peut se manifester par ce qui peut être perçu comme une certaine « paranoïa », le fait qu’il interpelle parfois ses contradicteurs en leur demandant « pour qui tu bosses !? », ce fut le cas notamment de Marc-Edouard Nabe que Soral interpelle pour sa complaisance envers la version officielle des attentats du 11 septembre (qui justifie les guerres en Irak et en Afghanistan,  et le « clash des civilisations ») ; ou Paul-Eric Blanrue à qui Soral reproche d’être un peu trop exagérément à charge sur Marine le Pen – que Soral n’hésite pourtant pas à critiquer dans ses vidéos – au nom d'un « puritanisme antisioniste » ; ou encore Asselineau pour les mêmes raisons (le « puritanisme antisioniste » en moins) ; mon avis personnel est que Soral sait très bien que ces personnages ont une certaine intégrité et de la pertinence à revendre – d'ailleurs il les cite assez souvent dans ses interventions – et qu’il souhaite sans doute les émoustiller légèrement – avec son style pas toujours très conventionnel certes – pour susciter du débat. C’est mon avis, il vaut ce qu’il vaut. Celui qui préfère en rester à « Soral est juste un gros connard », c’est son droit. Pas certain que ça fasse avancer les choses, mais ça reste son droit.

 

Ce qui est certain, c’est que Soral aurait pu avoir une carrière à la Zemmour (ce qui n’est sans doute pas plus glorieux auprès des « gauchos-réacs »), c'est-à-dire faire ce qu’il fait en se taisant sur les sujets qui peuvent fâcher (les responsables des chaînes ou des stations radios soumis à un pouvoir supranational ; ça c’est pour le côté parano) et se contenter à un rôle de baudruche bien rémunérée. Au lieu de ça le personnage a préféré jouer la carte de l’authenticité, quitte à en prendre plein la gueule… et de tous les bords !

 

 

L’affaire Guillon devenue l’affaire « Soral et les antisionistes belges »

 

Ca a fait le buzz, Soral a – pour reprendre une expression à la mode – envoyé une belle quenelle à Stéphane Guillon qui a eu la fausse bonne idée de parler de Soral au Grand Journal de Canal + en des termes pas vraiment très classes, ce qui a débouché sur une attaque de Soral à propos d’un passé commun, et vraisemblablement « furtif » avec la femme de Guillon (ce dernier ayant sans doute oublié le dossier à disposition de celui qu’il décidé de prendre à partie ; ce qui n'est pas vraiment très malin).

 

La suite on la connait… (humiliation nationale pour Guillon, Voici qui reprend l'affaire,...) jusqu’à ce que Soral s’énerve un peu (avec ce qu’il ramasse tous les jours comme insultes et agressions – physiques celles-là  –, il y a peut être de quoi, du moins avec un peu d'empathie on peut comprendre les éventuels débordements) de lire des commentaires de gens qui se sont – on peut le présupposer – délectés de l’intervention. Il y a par exemple le laconique « droite des valeurs ? » de Jean Bricmont publié sur Facebook (sans manquer de joindre la vidéo des fameuses deux minutes – sur un entretien de cinquante minutes), et là Alain Soral a « pété les plombs »…

 

Je n’ai pas manqué de mettre des guillemets car Soral a – vraisemblablement – eu une attitude très réfléchie, celle qui consistait à « rentrer dedans » par rapport aux antisionistes belges dont il a décidé de révéler leurs présumées incohérences.

 

Il a notamment évoqué Michel Collon qui aurait – selon un sympathisant d’E&R, l’association présidée par Alain Soral – déconseillé l’achat du livre d’Alain Soral, « Comprendre l’Empire » à ce sympathisant en question. Recoupant cette info (isolée) avec d’autres infos (notamment des pressions exercées par des militants extrémistes présumés antifascistes pour empêcher Soral de présenter son livre à Bruxelles en avril), la « paranoïa » de Soral a fait un tour et en est arrivé à la conclusion : les antisionistes belges ont organisé un boycott contre son livre.

 

Est-ce que ça ressemble à Michel Collon de déconseiller la lecture d’Alain Soral ? Ceux qui connaissent Monsieur Collon vous diront que c’est un homme charmant (je l’ai rencontré quelques fois et je confirme que c’est effectivement un monsieur charmant) – rien à dire à ce niveau là –, et ceux qui le connaissent pourront également vous répondre s’il est capable ou pas de déconseiller la lecture d’Alain Soral. Sur cette question, je sors mon joker. Si cette anecdote a paru crédible à Soral, je peux comprendre que cela a pu ne pas lui faire plaisir, voire pas faire plaisir du tout…

 

Est-ce que les « antisionistes belges » (entité abstraite, il faudrait nommer clairement) ont fait pression pour annuler une conférence d’Alain Soral ? Disons que – pour avoir été témoin de ce qui se passait dans les coulisses (les coulisses de Facebook où certains ne se cachent pas pour témoigner de leur haine ; un bon défouloir d’une époque formidable sans doute), ce n’est vraisembleblement pas dénué de fondements.

 

Pour résumé la situation, voilà un peu où on en est : Alain Soral a vendu 25.000 exemplaires de son livre « Comprendre l’Empire », avec un boycott total des médias ; fair play, Soral a toujours relayé – sur le site d’Egalité & Réconciliation – les travaux de tous ceux qu’il trouvait pertinents (et même s’ils ne sont pas – à priori – « de son bord »), et là après avoir vu ces « petits coups bas », et  convaincu qu’il n’a besoin de personne (25.000 bouquins c’est plus que ce que vend Bernard-Henri Levy, en ayant carte blanche dans les médias), il a manifestement décidé de les attaquer frontalement, tout simplement. On peut trouver ça pas chouette, mais en faisant un petit effort on peut comprendre comment le gars en est arrivé à en avoir rien à foutre. Soral défend des idées, pas une idéologie sacralisée.

 

Au final, rien de grave, ce sont justes des anecdotes et des différents entre personnes. Par contre, s’il est vrai que Soral peut drainer derrière lui des militants pas toujours recommandables (dans le sens « borderline » – toute organisation a ses brebis galeuses (Soral fait le ménage de temps en temps) –, il faut avoir l’honnêteté de dire que c’est la même chose derrière Michel Collon et Jean Bricmont ! Je cite ces deux personnes qui ont une œuvre derrière eux, et qui n’ont rien à prouver à personne ; mais derrière eux, il existe aussi des gens assez réactionnaires (ce qui ne semble pas être une qualité ni de Michel Collon ni de Jean Bricmont) – au potentiel haineux largement présent – qui veulent exploiter « la clientèle », et malheureusement ça décrédibilise fortement le mouvement « antisioniste » (pour ne pas dire « le mouvement des gauchistes engagés »).

 

Il y a une personne en particulier sur qui je n’avais pas spécialement envie de revenir, un odieux personnage que j’ai récemment surpris sur Facebook en train de parler de moi en des termes assez crétins…

 

 

Soral, les antisionistes belges,… et moi

 

J’ai donc surpris cet odieux personnage qui a le profil de « l’idiot du village » en train de parler de moi (sur Facebook) en ces termes : « le VRP carolo d’Alain Soral » (pour arriver à dire cela, ça nécessite un certain raffinement intellectuel, convenons-en).

 

Pour rappel, l’association d’Alain Soral se veut une association patriote (pas nationaliste) qui promeut une réconciliation nationale (sans être d'accord sur la ligne, on peut au moins louer l'intention). Quand bien même je trouve les opinions et analyses d’Alain Soral intéressantes (voire pertinentes), en quoi pourrais-je être concerné par le patriotisme français et une réconciliation nationale… en France ? Certes, créer une association en Belgique pour réconcilier Flamands et Wallons pourrait être intéressant, mais ça ne fait pas spécialement partie de mes projets. Donc dire « le VRP carolo d’Alain Soral » est une ineptie proportionnelle à la qualité du personnage (dont je n’avais à vrai dire pas imaginé à quel point il pouvait être aussi déficient).

 

Il est aussi ridicule de dire que le carolo que je suis (carolo est le diminutif de carolorégien, nom des habitants de Charleroi) milite pour une réconciliation nationale EN FRANCE que de dire que Soral est le défenseur inconditionnel des musulmans (oui il y a aussi des idiots qui pensent ça, et ceux là sont vraiment à droite toute !). Soral a ses opinions sur les musulmans (il dénonce entre autres la stigmatisation des musulmans… mais condamne ceux qu’il appelle « les islamo-racailles »), tandis que je m’intéresse à la politique et aux débats de société (et entre autres à ce qui se passe chez mes voisins français). Aller manifester pour une réconciliation nationale en France n’est pas le genre d’événement qui pourrait susciter mon engouement, pas plus que Soral puisse être motivé pour aller manifester en faveur du port de la burka.  Ces diverses priorités dont la subjectivité est totale n’empêchent évidemment pas d’échanger cordialement entre personnes qui ont des idées et qui aiment discuter dans un esprit de camaraderie (un terme – en principe – apprécié chez les gauchistes).

 

Donc aux crétins (pourquoi j’utilise le pluriel ?) qui pensent que j’anime une antenne E&R à Charleroi, ben non c’est pas le cas. L’intensité toute relative avec laquelle je publie de nouveaux articles sur ce blog peut être une indication sur le fait que j’ai aussi une vie en dehors de Facebook et du « militantisme » (on devrait remplacer le mot « militants » par « fidèles » tellement certains sont d’un sectarisme ; un dogme à défendre : « tu suis ma ligne et tu es orthodoxe [et tu gagneras le paradis des gauchistes athées], ou bien tu es déviant et là tu es bon pour le bûcher »).

 

Ce blog se veut ouvert et critique. Je continuerai de l’animer avec des sources toujours aussi diverses, ce qui ne m’oblige pas à être à 100% sur la ligne de ceux dont je relaie leurs travaux, c’est pour cela que « le public » de ce blog est lui aussi très divers (et non-étiqueté) et c’est pour cela que j’envoie ce message :

 

Si quelqu’un vous oblige à penser comme lui, ou vous dresse une liste des gens à boycotter, c’est un bon signe pour partir en courant. Gardez votre esprit critique, écoutez, pesez, soumettez les infos que vous trouvez sur le web à vos valeurs, et sachez accepter que quelqu’idée que ce soit, elle est émise par un être humain, sujet à l’erreur. Restez tolérants et ouverts. Et ne tombez pas dans ces groupuscules qui aimeraient tellement prendre le contrôle de votre cerveau.

 

C’était le mot de la fin.


 

En bonus : une excellente interview d’Alain Soral que je recommande d’écouter entièrement

Interview de Franck Abed

 

Alain Soral évoque notamment pourquoi il a quitté le magazine Flash (la cohérence des explications devrait donner des pistes à ceux qui ne voient en lui qu'un roquet de l'extrême-droite) ; il revient sur l'affaire Guillon et évoque les antisionistes belges ; et enfin il parle de certains sujets abordés dans son livre dont il n'a pas vraiment développé dans d'autres interviews (Vatican II entre autres).

 

Une interview très intéressante qui permet de situer le personnage Alain Soral, il y évoque les sujets qui lui sont sensibles, dans une atmosphère assez sereine.

 

 

 

 

2e partie 

 

 

 

alain_soral_franckabed.jpg

 

 

Pour commander Comprendre l'empire cliquez ici

 


 

PS Mes valeurs et ma subjectivité font que les travaux (et les idées) de gens résolument racistes, antisémites, islamophobes, personnes faisant l'apologie de l'impérialisme, sionistes avérés, ainsi que les sectaires (ou que sais-je encore) continueront à être contredits.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Génération M - dans Société
commenter cet article

commentaires

Tant ke j'y suis 08/06/2011 13:32


Une dernière chose, inutile de la publier, en fait, vue que j'étais le belge de service à ER, il faut savoir que le Bureau National se fout royalement de ta gueule, ils m'avaient demandé de prendre
contact avec toi, voir si je pouvais te faire adhérer pour pouvoir t'utiliser. D'ailleurs, aujourd'hui Soral crache sur Bricmont, y a quelques mois ils me demandaient de le tirer vers ER. C'est
vraiment marrant, soit tu es avec Soral, soit t'es un connard, puceau, escroc, ... et autres j'ai baisé ta femme.

Salut !


Génération M 08/06/2011 16:17



Ok je vois de qui vient le commentaire (sorry, si je t'ai bloqué sur Facebook, c'est pour éviter de recevoir des insultes en privé, ce qui est assez fréquent quand on n'est pas d'accord avec moi
- et puis Facebook est une cours de récré d'anonymes). Encore une fois, je donne le droit à l'entité abstraite que tu appelles "bureau national" (c'est quoi c'est qui ?) de tirer les plans qu'ils
veulent sur les comètes qu'ils veulent.


 


Ce qui me semble certain, c'est vu comment tu t'es comporté sur ma page Facebook, ça me donne un indice de ta personnalité (juste un indice, pas une preuve absolue j'en conviens). Et - sans me
pousse du col -, si tu m'avais rencontré, tu n'aurais jamais osé me proposer d'adhérer à quoi que ce soit. Tu n'as malheureusement pas le profil pour pouvoir m'utiliser (ni pour être mandaté
pour). J'ai 32 ans, et personne n'a jamais pu le faire jusqu'à aujourd'hui, ce n'est pas "jtedipaki" qui aurait pu. Tu t'en serais rendu compte de toi-même, je ne suis pas l'idiot que tu
présupposes.


 


Si tu as pu le penser, sache que j'en suis très amusé.


 


Par ailleurs, les conflits entre personnes n'ont pas sa place sur ce blog. Donc, je te préviens à l'avance : il y a une différence entre censure et modération (je ne compte pas débattre avec toi
ici - ni ailleurs). Tu as pu t'exprimer, donc voilà c'est très bien.



un autre car à l'eau 08/06/2011 13:22


Les critiques les plus pertinentes du soralisme ne viennent pas des gauchistes et autres anti-fasciste, au contraire, ils renforcent Soral, non, les meilleures critiques viennent des anciens
soraliens, déçus par les mensonges constants du personnes, et de son désir de "survivre" sans travailler, comprenez se "mettre au service d'un autre, pour avoir du pognon", la vision punk du monde
selon Biteman.
Donc, on est passé, sans exhaustivité, des serbes, aux russes, puis aux vénézueliens, puis au FN, puis aux iraniens via Gouasmi, puis comme plus personne ne voulait payer, et que Gouasmi a renoncé
à sponsoriser Soral "pendant l'écriture de son livre", rechangement de stratégie: Soral reprend à son compte les rentrées d'argent de l'association (notamment la boutique ER, devenue la boutique
SORAL), il change l'intitulé de l'association, avant elle servait à promouvoir l'idée de patrie, maintenant elle sert à "promouvoir les idées d'Alain Soral", retour à la source financière du FN, et
plus précieusement son "ami avec qui il part en vacances" Philippe Peninque, trésorier de Marine Le Pen, et farouche opposant aux musulmans, se consacre plus à l'alliance FN-Israël.
Soral depuis sa période "drague" est resté le même, en fonction du public qu'il a en face de lui, il change son discours, mime des qualités qu'il n'a pas, en vrai, joue le "personnage" qu'il doit
jouer, dans le but suivant:

Il ne travaille pas, il a besoin d'argent, donc il est OBLIGE de se mettre au service d'autres personnes, actuellement, il est au service du FN, donc toute son energie est dépensée pour "prouver"
que le FN est le meilleur parti etc ...

Pourtant, quand il draguait les "musulmans" pendant la LAS, lorsqu'on lui parlait du FN, il s'énervait et disait que Marine dépend des médias et ce que sont eux "qui lèvent le pouce ou le
descendent" et donc, elle ne peut pas être une résistante.

Actuellement, il se dit la chose suivante: j'ai toujours besoin d'argent, je ne travaille toujours pas, (il en est fier, parait que c'est "la droite des valeurs des punks") donc j'ai pas 36
solutions, j'ai des arabes qui m'aiment bien, des natios qui m'aiment bien et le FN qui paient ... Combien de gens pourrais je "vendre" au FN et que puis je en gagner ?

Quand tu dis ça, la parade de Soral c'est "vous êtes des Marc Georgien", or l'immense majorité des déçus du soralisme, appliquent la même critique à MG, encore un mec qui ne veut pas bosser mais
qui veut croquer le gâteau du FN quitte à mentir, trahir, manipuler ...

Encore une ultime chose, les petites fans hystériques de Soral qui pensent avoir tout compris, vous êtes la depuis combien de temps ? 6 mois, 1 an ? Dites que vous, que les mecs qui se plaignent
sont parfois la depuis le début, et que si vous n'êtes pas trop cons, il est certain que vous finirez déçus. Ne restera, in fine, dans ce fan club, que les pétasses amoureuses et les chiens-chiens
qui rêvent de ressembler à Soral.


Génération M 08/06/2011 14:58



Merci pour le commentaire. Ma seule réponse est : écoutez Soral par rapport à ce qu'il dit aujourd'hui. L'interview de Franck Abed est à ce titre très intéressantes.

Quant aux anciens soraliens, ça manque évidemment d'objectivité puisque le "grand public" ne connait pas l'objet de la brouille éventuelle.Faudrait directement voir avec Soral, mais c'est du
débat interne, je ne compte pas l'ouvrir ici, ni offrir cette "tribune", veuillez m'en excuser.


 


Votre commentaire vaut ce qu'il vaut. (mon article aussi par ailleurs)



bricmont 07/06/2011 21:43


qui visez vous? en ce qui me concerne?

il faut avoir l’honnêteté de dire que c’est la même chose derrière Michel Collon et Jean Bricmont ! Je cite ces deux personnes qui ont une œuvre derrière eux, et qui n’ont rien à prouver à personne
; mais derrière eux, il existe aussi des gens assez réactionnaires (ce qui ne semble pas être une qualité ni de Michel Collon ni de Jean Bricmont) – au potentiel haineux largement présent – qui
veulent exploiter « la clientèle », et malheureusement ça décrédibilise fortement le mouvement « antisioniste » (pour ne pas dire « le mouvement des gauchistes engagés »).


Génération M 07/06/2011 22:14



Je vise une personne en particulier que je n'ai pas envie de citer. Indice : il m'accuse sur Facebook d'être un VRP d'E&R (comme dit dans l'article, il faut pas être très intelligent pour
raconter des conneries pareilles). Il paraît que ce personnage a quelque crédibilité auprès de vos sympathisants (Michel Collon et vous-même) . Par contre j'ai peut-être exagéré en disant "des
gens assez réactionnaires". Après tout celui qui est visé ne représente que lui-même (quoique, j'ai quand même reçu quelques messages d'insultes de ses "partisans", ce qui m'a sans doute poussé à
utiliser le pluriel).


 


En tout cas, la personne visée m'a permis de prendre du recul sur "les mouvements antisionistes" (surtout ceux qui appliquent les méthodes qu'ils dénoncent chez leurs adversaires). Je me contente
de lire - et éventuellement relayer - les travaux de gens que j'estime sérieux, et vous en faites partie.



Stev 07/06/2011 21:28


Alain Soral a souvent eu de bonnes intuitions, de bonnes analyses, il a contribuer à dégonfler certaines baudruches médiatiques, a faire penser en dehors des clous du politiquement correct. Mais
depuis quelque temps, il s'enfonce trop dans la parano et l'antisémitisme viscéral. J'ai vu une vidéo dans laquelle il met les frères Coen et Michel Boujenah dans le même sac, sous prétexte qu'ils
sont juifs. Sans parler de sa nouvelle lubie : Le grand complot judéo-maçono-satanique.


Génération M 07/06/2011 21:58



Je trouce que votre point de vue est assez caricatural, mais il vous appartient.



téalo 30/05/2011 09:24


ps: après avoir lu l'article ethnogauchisme face b" qui parle de Souhail Chichah le tableau d'ensemble est un peu plus clair. Moi aussi je peux comprendre Soral en me mettant à sa place. Le
problème c'est que si chaque fois qu'il se passe quelque chose de ce genre les choses tournent à la guerre affectives les choses ne sont pas prêtes de se clarifier; et surtout les idées ne sont pas
prête de s'affronter!


Génération M 30/05/2011 14:56



"Le problème c'est que si chaque fois qu'il se passe quelque chose de ce genre les choses tournent à la guerre
affectives les choses ne sont pas prêtes de se clarifier; et surtout les idées ne sont pas prête de s'affronter!"

Merci pour vos messages. Malheureusement, le courant "gaucho-réac" n'est pas pret du tout de confronter ses idées avec un présumé fasciste. Une vile accusation (surtout quand elle n'est fondée
que sur base de ses lacunes conceptuelles ; où à défaut d'éventuelles lacunes conceptuelles, on ne peut y voir que de la rigidité dogmatique, du sectarisme en somme).

Il est évident que certains ont empeché Soral de présenter son livre à Bruxelles. Cette méthode a le mérite de révéler certaines personnalités, et les plus perfides ne sont pas toujours ceux
qu'on croit... 



Bienvenue Sur Génération M !

  • : Génération M
  • Génération M
  • : Parce que l'ultra-libéralisme mondialiste droit-de-l'hommiste à la sauce atlanto-sioniste, n'empêche pas (encore) de réfléchir et de se poser les bonnes questions. BONNE VISITE !
  • Contact

Message d'accueil

logo_generationM.jpg
Bonjour et bienvenue sur ce blog !

Cet espace se veut être un lieu d'échanges et d'informations - disons - alternatives.
Vous êtes donc cordialement invités à laisser des commentaires ; je ne suis pas un "sectaire" qui prétend détenir "toute la vérité", c'est pourquoi je suis ouvert au dialogue. (lire plus...)

Merci d'avance de parler de ce blog.
Vous êtes la meilleure publicité !

bouton_intro-objectif.jpg
bouton actu
bouton pres-art

Recherche

Archives

www.generationM.be

Des idées pour améliorer ce blog ?
Vous avez noté une faute d'orthographe ?
Un lien qui ne fonctionne pas ?
Vous avez des questions ?
Merci de nous contacter
ici