Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 septembre 2012 6 22 /09 /septembre /2012 16:51

Nous ne reviendrons pas sur le film (mauvais film reconnaissons-le) insultant l’Islam et qui fait partie du domaine artistique et de la liberté d’expression. Par contre il est absolument important pour nos démocraties de soutenir Charlie Hebdo ! Oui Charlie Hebdo a jugé bon de récidiver avec les caricatures supposant toucher les Musulmans. Certes certains diront que Charlie Hebdo avait besoin de vendre des journaux, oui et alors ? Est-ce aux Musulmans d’interdire de faire du business ? La liberté d’expression c’est la liberté de dire ce que l’on veut, et quand on le veut ! Et puis supposer qu’ils ont fait cela parce que « cela fait vendre », cela est du domaine du procès d’intention. 

intouchable3.jpg

 

Deux poids deux mesures ?

Pour dénoncer un supposé deux poids deux mesures, voici l’immonde Shoah Hebdo et « Intouchables 3 », soit toujours la même rhétorique : les Juifs dominent le monde et seraient intouchables ! Quand bien même cela était vrai (encore faudrait-il le démontrer), au nom de quoi les Musulmans voudraient eux-aussi être intouchables ? Les Musulmans (et d’autres) ne comprennent pas pourquoi on peut parodier leur prophète et pourquoi on ne peut parodier la Shoah. De grâce n’entrons pas dans le piège de justifier l’injustifiable ! La Shoah est très certainement (et loin devant, le reste n’étant que des « détails de l’histoire ») le crime le plus abject de l’histoire de l’humanité. Tous les historiens sérieux le disent. Et cela est reconnu par tous les citoyens responsables.

Nous n’oserons pas faire le rapprochement avec le « péché originel chrétien »… quoique ! Nous sommes tous responsables de ce qui s’est passé sous le Troisième Reich, c’est évident. La preuve en est que certains pour se déculpabiliser vont jusqu’à se justifier (et ils ont raison de le faire) en disant : « Oui mais moi mes parents (ou mes grands-parents) ont caché des juifs pendant la guerre ». Ce n’est pas un hasard d’être rongé par le remord ! Neuro-physiologiquement  nous sommes trahis par nos processus psychiques ne pouvant supporter ce que NOUS avons fait. Le poids de notre collaboration, le poids de notre insouciance, le poids même de notre humour déplacé, tout cela fait que des associations telles que le CRIF, la LICRA, etc. ont toutes les raisons du monde de pousser à légiférer sur ce qui est permis de discuter et ce qui n’est pas permis !

 

Revenons-en à nos Musulmans intégristes-hystériques-fondementalistes-obscurantistes-contre-la-liberté-d’expression-et-antisémites

Certains d’entre eux osent poser la question pourquoi il y a une forme de sacralisation de la Shoah et pas pour leur religion. La réponse est simple, au nom de la Laïcité (qui est tolérante et anti-fondamentaliste par essence, il n’y a qu’à voir nos lumières qui s’en revendiquent parmi nos contemporains), on se doit de se moquer des religions justement pour les désacraliser. Par contre désacraliser la Shoah est absolument impensable, il faudrait être le diable en personne pour oser contester le caractère sacré de la Shoah ! Non, il n’y a pas de guillemets dans l’utilisation du mot sacré, au contraire nous devrions dire Sacré avec une majuscule ! Qu’est-ce qui rassemble l’humanité contre l’infamie si ce n’est la Shoah ? Connaissez-vous un autre pèlerinage plus important que la visite des camps d’Auschwitz qui émeut des milliers de visiteurs chaque année ? Celui qui n’a pas visité les camps au moins une fois dans sa vie ne pourra jamais se soigner de ses névroses, le poids de la culpabilité, ne pourra jamais atteindre le salut (dans un langage plus métaphysique). 

Que les Musulmans (ou même les Chrétiens, ou d’autres hérétiques) en arrivent à vouloir concurrencer la – comme ils le disent – « religion de la Shoah », ils ont dans un sens raison de le faire… à condition qu’ils ne s’en raillent pas ! Montrant par là toute leur inhumanité. Ce qui permet de classer celui qui fait partie de l’humanité et celui qui s’en détourne. 

 

Si se moquer de la religion fait partie de la liberté d’expression, se railler de la Shoah fait partie des pathologies universelles. Et au nom de la Laïcité il faut combattre cela.

 

Il faut que les Musulmans (et les autres aussi) comprennent que le caractère « intouchable » de la communauté la plus persécutée au monde doit être reconnue, car c’est à travers cela qu’ils pourront se soigner et faire à nouveau partie de l’humanité dont ils prennent des distances jour après jour en refoulant leur culpabilité. D’ailleurs l’éminent Jacques Attali avec un recul et une absence totale de parti pris, avec une humilité profonde disait à juste titre : « L’antisémitisme c’est l’ingratitude ».*

Il a sûrement raison : tant que l’humanité ne reconnaîtra pas le caractère supérieur des Juifs (la raison pour laquelle ils ont toujours été persécutés, l’Éternelle Ingratitude) elle ne pourra que s’enliser dans l’antisémitisme et la haine. 

Nous espérons que ce petit papier sera utilisé par le plus de monde possible comme argument décisif par rapport à ceux qui pensent que la liberté d’expression doit être équitable pour tous. Bien évidemment qu’elle doit être équitable pour tous, mais remettre en question l’existence des chambres à gaz et la façon dont cela s’est passé (ou s’en railler, ce qui est pire encore !) c’est refouler sa culpabilité, ce qui signifie que les vraies victimes de l’antisémitisme ne sont pas les Juifs (au contraire, ces derniers veulent le bien de l’humanité) mais bien ceux qui sont tombés dans cette pathologie. C’est laisser ces gens sombrer dans la haine qui n’est pas équitable ! Des âmes damnées en quelque sorte que le bon sens, c’est-à-dire le combat contre l’antisémitisme latent dans chacun d’entre nous, vise à sauver. 

 

 

* Bonus : l'altruisme désintéressé

 

 

  

Partager cet article

Repost 0
Published by Génération M - dans Société
commenter cet article

commentaires

Contre la Haine 13/04/2016 14:36

" La Shoah est très certainement (et loin devant, le reste n’étant que des « détails de l’histoire ») le crime le plus abject de l’histoire de l’humanité."

D'accord, un meurtre n'est pas une vie précieuse que l'ont enlève un autrui, c'est seulement si cette vie touche une communauté particulière qui a connu la guerre que la ! sa en deviens important.

Bon d’accord j'abuse un peu sur les bord mais un vie reste une vie et sa s’arrête la, il faut pas faire la moindre différence entre deux vie pris différemment, ont est tous au même niveau (même si c'est loin d’être vrai pour sa)

contrelesmensonges.over-blog.fr 26/09/2012 22:48

Bravo !!! On est pris au piège parce que les textes et les blogs dont les auteurs trop sérieux veulent à tout prix nous convaincre que le blanc c’est le noir et qu’un juif est plus qu’un juif sont
innombrables. Jetez un coup d’œil sur les blogs pro-israéliens et vous serez ébahis ! Un texte ma-gni-fique !

Erick Blair 26/09/2012 14:48

Bien du monde a du mal a saisir le second degres de ce texte. Ce qui fait que j'aime plus encore le lire.

moez lahmédi 25/09/2012 18:20

Voici la suite de ma réponse :


Dans le troisième paragraphe, l’auteur change de stratégie : de la diversion, on passe à la dramatisation à travers la « culpalisation » du lecteur. Rongé par le remord, celui-ci ne peut que
pleurer amèrement en réécoutant pour la millième fois l’histoire de la Shoah :
« Nous n’oserons pas faire le rapprochement avec le « péché originel chrétien »… quoique ! Nous sommes tous responsables de ce qui s’est passé sous le Troisième Reich, c’est évident. La preuve en
est que certains pour se déculpabiliser vont jusqu’à se justifier (et ils ont raison de le faire) en disant : « Oui mais moi mes parents (ou mes grands-parents) ont caché des juifs pendant la
guerre ». Ce n’est pas un hasard d’être rongé par le remord ! Neuro-physiologiquement nous sommes trahis par nos processus psychiques ne pouvant supporter ce que NOUS avons fait. Le poids de notre
collaboration, le poids de notre insouciance, le poids même de notre humour déplacé, tout cela fait que des associations telles que le CRIF, la LICRA, etc. ont toutes les raisons du monde de
pousser à légiférer sur ce qui est permis de discuter et ce qui n’est pas permis !”
Je ne suis pas négationniste monsieur et je sais que beuacoup de juifs dont le nombre exact n’a pas été fixé jusqu’aujourd’hui ont péri au cours de la 2 guerre mondiale. Mais pourriez-vous me dire
en revanche le nombre de négationnistes juifs qui « nient » les crimes contre l’humanité perpétrés presque chaque année par l’armée israélienne ??? Vous me dites Austerlitz, moi je vous dis :
- La 1ère Intifada : http://sindibad.fr/spip.php?article10
- La 2ème Intifada : http://fr.wikipedia.org/wiki/Seconde_Intifada
- Sabra et Chatila (deux camps de réfugiés palestiniens : (http://fr.wikipedia.org/wiki/Massacre_de_Sabra_et_Chatila),
- Dir Yassin (http://fr.wikipedia.org/wiki/Massacre_de_Deir_Yassin)
- Jénine http://www.monde-diplomatique.fr/2002/05/KAPELIOUK/16488)
- Gaza (http://www.emarrakech.info/Gaza-plus-de-1000-morts-dont-pres-de-300-enfants-et-100-femmes_a17631.html).

Dans un autre passage, l’auteur s’attaque à ces « Musulmans intégristes-hystériques-fondementalistes-obscurantistes-contre-la-liberté-d’expression-et-antisémites » (et surtout antisémite !!!). Il
précise que « Certains d’entre eux osent poser la question pourquoi il y a une forme de sacralisation de la Shoah et pas pour leur religion. La réponse est simple, au nom de la Laïcité (qui est
tolérante et anti-fondamentaliste par essence, il n’y a qu’à voir nos lumières qui s’en revendiquent parmi nos contemporains), on se doit de se moquer des religions justement pour les désacraliser.
Par contre désacraliser la Shoah est absolument impensable, il faudrait être le diable en personne pour oser contester le caractère sacré de la Shoah !”
Pour moi mon philosophe, passer de 6 millions de victimes à seulement «"environ un million et demi" relève de la désacralisation (de la démystification et de la démythification) : « la plaque
commémorative du monument d'Auschwitz disait, en dix-neuf langues, jusqu'en 1994 : quatre millions de victimes. Les nouvelles plaques proclament aujourd’hui : "environ un million et demi"
!!!!!!
Poursuivons :
« Non, il n’y a pas de guillemets dans l’utilisation du mot sacré, au contraire nous devrions dire Sacré avec une majuscule ! Qu’est-ce qui rassemble l’humanité contre l’infamie si ce n’est la
Shoah ? Connaissez-vous un autre pèlerinage plus important que la visite des camps d’Auschwitz qui émeut des milliers de visiteurs chaque année ? Celui qui n’a pas visité les camps au moins une
fois dans sa vie ne pourra jamais se soigner de ses névroses, le poids de la culpabilité, ne pourra jamais atteindre le salut (dans un langage plus métaphysique)”.

Mon hypothèse psychanalytique : le père de ce monsieur avait peut-être participé au massacre des juifs quelque part. L’auteur qui n’avait à cette époque que 6 ans avait peut-être assisté à une
scène terrible, une scène traumatique.
Arrivons à la conclusion : le mot « antisémitisme » revient à plusieurs reprises : le même discours ! le même message : les juifs sont intouchables. Les musulmans sont des «
intégristes-hystériques-fondementalistes-obscurantistes-contre-la-liberté-d’expression-et-antisémites »
Vous vous moquez des juifs ! vous êtes antisémite.
Vous vous moquez des arabes (qui sont aussi d’origine sémite !!!! ), il n’ y a pas d’adjectifs pour vous qualifiez. Ou disons qu’il s’agit là de la liberté d’expression. Il s’avère que le mot «
antisémite » est lui-même raciste et « antisémite »
Moez Lahmédi
moez.lahmedi@voila.fr

Moez Lahmédi 25/09/2012 17:22

Réponse à l’article publié sur le site de Génération M (Shoah Hebdo récidive en parodiant l’imparodiable : « Intouchable 3 » ou l’horreur des heures les plus sombres de notre histoire)



L’article publié sur le blog Génération M dans lequel l’auteur s’en prend sauvagement au caricaturiste de Charlie Hebdo (qui a osé parodier Israël, le pays « intouchable » qui a réussi à convaincre
le monde que son peuple était la victime des crimes les plus atroces de l’histoire humaine) a des effets incroyables et inexplicables sur tous ceux qui l’ont lu. Essayez par vous-mêmes : lisez-le à
un condamné à mort pendant qu’on lui bande les yeux, il éclatera de rire. Lisez juste le titre à un comateux, il écarquillera ses yeux tellement le choc est ultra puissant. Lisez-le à un agonisant
musulman, il oubliera la « Shahada ». A un mort, il fermera sa bouche. A un ermite shoah …pardon chinois, il blasphémera Boudha.
Pourquoi ? Soyons un peu sérieux et analysons l’ « inanalysable ». Lisons l’article et auscultons-le phrase par phrase.
Le titre du texte critique est « Shoah Hebdo récidive en parodiant l’imparodiable : “ Intouchable 3 ” ou l’horreur des heures les plus sombres de notre histoire »
Stratégie très classique : la diversion. Au lieu de « lire » la caricature, on saute sur le mot « Shoah ». Et Israël ???? Pas un mot. Et l’arsenal nucléaire israélien ???? Silence ! Cherchez
ailleurs, en Iran par exemple.
Au lieu de parler aussi de la façon inhumaine dont Israël exploite la souffrance des juifs qui ont péri au cours de Seconde Guerre Mondiale pour justifier sa stratégie coloniale et ses crimes
contre le peuple palestinien (d’ailleurs les médias français eux-mêmes disent « les colons juifs » et « le peuple palestinien » !!!) et que le caricaturiste a essayé de mettre en évidence à travers
la phrase « nous avons beaucoup souffert », notre auteur use du même stratagème parodié par Joe le Corbeau. Oui, le même ! puisqu’au lieu d’aborder la question du nucléaire israélien et de cet état
voyou qui a enfreint jusqu’à aujourd’hui plus de trente résolutions de l’ONU ! 30 RESOLUTION ! (http://www.monde-diplomatique.fr/2009/02/A/16775) et qui est parvenu à “nier” (c’est le même verbe
monsieur qui a donné par dérivation le mot « négation » et « négationniste ») ses crimes contre l’humanité grâce à plus de 40 vétos américain ! QUARANTE VETO monsieur le philosophe !!!!!
Israël est intouchable ! C’est une vérité INDENIABLE mon pauvre, et le caricaturiste a essayé avant tout d’exprimer cette vérité !
Venons-en au Shoah lui-même maintenant, puisque vous n’avez parlé que de ça !
Parodier un effroyable crime historique est certes inhumain, mais le plus humain serait d’exploiter ce même crime pour justifier celui que commettent aujourd’hui les juifs israéliens en territoires
palestiniens : au nom de la Shoah, ceux-ci ont viré QUATRE MILLIONS de Palestiniens de leur terre pour implanter à leur place des colonisateurs de ce qu’on appelle la « diaspora » juive.
Aujourd’hui, on a un Etat pour les juifs, mais avec un dommage collatéral insignifiant : une diaspora palestinienne de 4 millions d’individus dont beaucoup sont emprisonnés dans des ghettos de
réfugiés. Crazy World !
Au nom de la Shoah aussi, Israël veut attaquer aujourd’hui les installations nucléaires iranienne. Ils ont beaucoup souffert, c’est vrai !
Mais ….
Si les juifs ont souffert pendant 3 ans, les Palestiniens souffrent depuis plus de 60 ans et personne ne veut parler de leur détresse quotidienne.
Les Juifs ont beaucoup souffert pendant les années quarante mais ils n’étaient pas les seuls. La deuxième guerre mondiale, rappelons-le, a fait plus de 60 millions de victimes. Tous des humains.De
toutes les races et de toutes les religions. Pourquoi ne pas réinscrire la Shoah dans ce contexte sanguinaire ? Pourquoi ne pas évoquer ces centaines de milliers d’Africains, d’Arabes et de
Musulmans qui ont combattu bravement côte à côte avec les Alliés et qui ont contribué à la libération de l’Europe et à la défaite d’Hitler en Afrique alors même que leurs pays succombaient déjà
sous le joug de la colonisation ? Pourquoi ne pas leur ériger un mémorial ou un monument pour les commomorer et les honorer et pour rappeler au monde leurs sacrifices pour la Liberté ? Pourquoi ne
pas rechercher leurs noms comme on l’a fait pour les victimes juives ? Pourquoi la mémoire des victimes du Japon, pourtant pays de l’Axe, est-elle plus honorée que celle de toutes les victimes
maghrébines ?
Et les victimes chinoises ? Vous en savez quelque chose monsieur le philosophe ? 20 millions ! 20 000 000 ! DEUX suivi de 7 ZEROS dont 16 000 000 étaient de pauvres civils comme vous et moi. Tous
des êtres humains et chacun d’entre eux avait, tout comme chacun des juifs massacrés, un nom, un prénom, des enfants qu’il adore, un père et une mère qu’il vénère, une vie à consommer sans
modération mais que la guerre avait évaporée en un clin d’œil. 16 000 000 de personnes oubliées et inhumées dans les abîmes de l’oubli alors que certaines chaînes de télévision telles qu’ARTE ne
cessent de nous casser les têtes jour et nuit, matin et soir avec la Shoah ! Il y a les Show TV mais il y a aussi les Shoah TV. 16 000 000 de victimes chinoises, 21 000 000 d’autres russes mais le
27 janvier de chaque année, on célèbre la Journée Internationale en MEMOIRE DES VICTIMES DE LA SHOAH et de la prévention des crimes contre l’humanité !!! L’holocauste symbolise « l’horreur des
heures les plus sombres de notre histoire », mais ces quelques heures sont insignifiantes en comparaison avec les années apocalyptiques que le monde entier a vécue au XXème siècle. Finissons donc
avec les discours pleurnichards et « crocodillards » : les caricaturistes ont le droit de parodier non pas la Shoah mais le gonflement des nombres des victimes : « la plaque commémorative du
monument d'Auschwitz disait, en dix-neuf langues, jusqu'en 1994 : quatre millions de victimes. Les nouvelles plaques proclament aujourd’hui : "environ un million et demi" Et c’est pourqoi je ne
peux que rire en lisant le passage dans lequel notre phiosophe affirme que « les Musulmans (et d’autres) ne comprennent pas pourquoi on peut parodier leur prophète et pourquoi on ne peut parodier
la Shoah. De grâce n’entrons pas dans le piège de justifier l’injustifiable ! La Shoah est très certainement (et loin devant, le reste n’étant que des « détails de l’histoire ») le crime le plus
abject de l’histoire de l’humanité. Tous les historiens sérieux le disent. Et cela est reconnu par tous les citoyens responsables. » (C’est nous qui soulignons).
Les caricaturistes ont également le droit de toucher à l’image intouchable du juif, de parodier tout ce que les médias présentent comme « imparodiable » ! Contrairement au muslman, le juif jouit,
partout dans le monde, d’une certaine protection médiatique : l’attaquer, le critiquer ou dénoncer ses crimes deviendra vite de l’ « antisémitisme ». Osez dire que la France devient, aujourd’hui,
carrément sioniste et vous verrez ! L’exemple de Jacob Cohen, lequel a été victime d’une violente agression de la part de la LDJ (5 juillet 2012 dans le quartier de Saint-Paul) atteste bien que
dans la France actuelle, on ne peut plus désormais « dire librement ce que l’on veut, et quand on le veut ».
En revanche, animaliser un musulman, confirmer les préjugés et les stéréotypes qu’Hollywood y a rattachés relève de la Fameuse Liberté d’expression. Et notre philosophe de se demander : « est-ce
aux Musulmans d’interdire (à Charlie) de faire du business ? » oubliant lui-même qu’avec son « Intouchable 3 », Charlie fait du business aussi et que ce n’est pas lui qui va l’acculer à changer sa
stratégie éditoriale !!! Et puis qu’est-ce qui empêcherait le journal d’investir l’holocauste pour gagner plus si les juifs eux-mêmes exploitent cet événement pour des fins encore plus viles et
criminelles ????
Pendant la Seconde Guerre Mondiale, les camps de concentration étaient bourrés de juifs. Aujourd’hui, les juifs israéliens traitent les Palestiniens plus inhumainement que les Nazis.
http://blogs.mediapart.fr/blog/stephane6/010712/israel-torture-les-enfants-palestiniens-rapport-du-ministere-des-affaires). Pourquoi ? Parce que tout simplement leurs aïeux “ont beaucoup souffert
!”: « Le traité de Versailles, dit magnifiquement Daniel Pennac, a fabriqué des Allemands brimés qui ont fabriqué des Juifs errants qui fabriquent des veuves errantes enceintes des vengeurs de
demain » (La Petite marchande de prose, « Folio », Gallimard, 1992, p. 261).
Dans le troisième paragraphe, l’auteur change de stratégie : de la diversion, on passe à la dramatisation à travers la « culpalisation » du lecteur. Rongé par le remord, celui-ci ne peut que
pleurer amèrement en réécoutant pour la millième fois l’histoire de la Shoah :
« Nous n’oserons pas faire le rapprochement avec le « péché originel chrétien »… quoique ! Nous sommes tous responsables de ce qui s’est passé sous le Troisième Reich, c’est évident. La preuve en
est que certains pour se déculpabiliser vont jusqu’à se justifier (et ils ont raison de le faire) en disant : « Oui mais moi mes parents (ou mes grands-parents) ont caché des juifs pendant la
guerre ». Ce n’est pas un hasard d’être rongé par le remord ! Neuro-physiologiquement nous sommes trahis par nos processus psychiques ne pouvant supporter ce que NOUS avons fait. Le poids de notre
collaboration, le poids de no

Génération M 25/09/2012 17:42



Merci pour le commentaire.



Bienvenue Sur Génération M !

  • : Génération M
  • Génération M
  • : Parce que l'ultra-libéralisme mondialiste droit-de-l'hommiste à la sauce atlanto-sioniste, n'empêche pas (encore) de réfléchir et de se poser les bonnes questions. BONNE VISITE !
  • Contact

Message d'accueil

logo_generationM.jpg
Bonjour et bienvenue sur ce blog !

Cet espace se veut être un lieu d'échanges et d'informations - disons - alternatives.
Vous êtes donc cordialement invités à laisser des commentaires ; je ne suis pas un "sectaire" qui prétend détenir "toute la vérité", c'est pourquoi je suis ouvert au dialogue. (lire plus...)

Merci d'avance de parler de ce blog.
Vous êtes la meilleure publicité !

bouton_intro-objectif.jpg
bouton actu
bouton pres-art

Recherche

Archives

www.generationM.be

Des idées pour améliorer ce blog ?
Vous avez noté une faute d'orthographe ?
Un lien qui ne fonctionne pas ?
Vous avez des questions ?
Merci de nous contacter
ici