Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 janvier 2010 1 04 /01 /janvier /2010 17:19

On le sait, les musulmans sont la cible de diverses attaques. La société – comme toutes les sociétés par ailleurs – a choisi sont bouc émissaire : les musulmans sont responsables de tous les maux. Bon, évidemment – et heureusement – cette thèse est démentie par les gens de bon sens. Les enjeux géopolitiques conditionnent bien entendu les politiques et propagandes à un niveau plus local. Et c’est toujours les citoyens innocents qui sont victimes d’injustices.

muslim_ennemies-copie-1.jpg

 

Il faut observer ce qui se passe pour comprendre le processus qui vise à stigmatiser une partie de la population. La réalité est que certains comportements sont repris, caricaturés, et amplifiés selon les desseins de ceux qui veulent présenter les choses d’une certaine manière. C'est-à-dire ceux qui ont la possibilité d’user des médias de masse pour créer une image instantanée et temporelle (à la sauce de « nos grands esprits éclairés ») du monde et des sociétés. 

Le but de cet article est de s’attarder à ces quelques comportements éventuellement stigmatisés. Et de pointer les vrais responsables, et les vrais ennemis : où est la vérité ? L’exagération supposée des « stigmatiseurs » est-elle exclusive ?  Quels sont les solutions pour un mieux-vivre ensemble ?

A la fin de cet article, on comprendra que chaque communauté a toujours ses ennemis là où elle ne cherche jamais. Autrement il y a longtemps que les gens seraient libres, et non plus soumis à la loi des puissants de ce monde.

 

 

C’est quoi un arabo-musulman ? 

Derrière cette expression (dont on peut comprendre l’origine, les arabes – ceux du Maghreb en particulier – étant supposés être à 99% musulmans), beaucoup d’amalgames sont créés. On ne va pas rentrer dans la sémantique de qu’est-ce qu’un Arabe ? Arabe ou Berbère ? Ce n’est pas important pour le sujet qui nous occupe.

 

Par contre, et c’est ça qui est dommage, il y a « plusieurs islams ».

 

Plusieurs Islam ou plutôt plusieurs « tendances » (et plusieurs niveaux de pratique et de foi) – sans parler des traditions locales et culturelles qui viennent se mélanger aux préceptes islamiques. Malheureusement ces « tendances » lorsqu’elles sont infiltrées par un esprit « sectariste », elles deviennent potentiellement dangereuses. Je ne parle pas spécialement de « terrorisme » – des tours qui s’effondrent étant un phénomène plutôt rare en Europe, le « terrorisme musulman » étant un produit marketing – je parle surtout de vies potentiellement « détruites » de jeunes pouvant être amené à vivre en marge de la société. 

Qu’on ne me fasse pas dire ce que je n’ai pas dit : je ne dis pas qu’il faut faire des concessions sur les piliers de l’Islam ou sur les obligations religieuses fondamentales, je dis juste que certaines pratiques, ou plutôt certaines conceptions de la religion peuvent amener certains à ne pas pouvoir s’épanouir au sein d’une société laïque (ou multiconfessionnelle). 

C’est pourquoi, je le dis haut et fort, ceux qui sont frustrés au point d’avoir du mépris pour le pays où il vit et/ou ses concitoyens, qu’est-ce qui empêche de partir ? Les allocations de chômage ? Ne soyons pas mauvais esprit …

 

« Allah ne vous défend pas d'être bienfaisants et équitables envers ceux qui ne vous ont pas combattus pour la religion et ne vous ont pas chassés de vos demeures. Car Allah aime les équitables. »

[Sourate 60 v8. Traduction relative et rapprochée du sens du verset]

 

Après tout, la prière de l’ « hérétique » ne cause pas plus de tort que la prière du fidèle qui est « sur la voie droite ». L’Islam est un message global, une législation intemporelle qui guide la vie du croyant. Il est évident qu’avoir une faille dans sa conception de la religion risque d’engendrer des conflits dans sa relation avec les autres, ou tout simplement avec la réalité !

 

Celui qui donne de l'amour aura de l'amour en retour, celui qui donne du mépris auras en retour, devinez quoi, DU MEPRIS ! Ce sont des lois universelles !!! L'Islam n'est pas une religion mystique : du Coran et de la Sunna, nous retrouvons les choses les plus élémentaires en psychologie, management, et sciences humaines.

 

Donc, quand quelqu’un « galère » dans son Islam, il galère pour trouver du travail, il galère pour créer des liens sociaux, il galère pour se marier (et pour le rester !), il galère avec ses enfants. Et il va de soi qu’il galère pour prêcher sa religion, et pour se faire aimer !

 

Note : le citoyen lambda qui n’a pas de religion, et pas de « valeurs compensatoires » enracinées, va rencontrer les mêmes difficultés. Le libéralisme ne compense rien, au contraire il rajoute un fardeau aux difficultés de la vie « normale », soit : tisser des liens sociaux (€), faire des rencontres (€€), trouver un travail qui paie correctement (€€€), fonder une famille (€€€€), trouver « le bonheur » et la paix intérieure (hérésie du libéralisme : ça n’a pas de prix !). 

Pour ne pas tomber dans les pièges inspirés par Satan, Dieu encourage le croyant à apprendre.

 

« Allah élèvera en degrés ceux d'entre vous qui auront cru et ceux qui auront reçu le savoir »

[Sourate 58 v11. Traduction relative et rapprochée]

 

 

Le prophète (paix et bénédiction sur lui) dit également :

 

« Celui qui recherche une voie vers la science, Dieu lui facilite un chemin vers le paradis. »

- Rapporté pour Muslim -

 

Il n’est pas nécessaire d’être ultra-érudit lorsqu’on a la sagesse d’apprendre pas à pas et d’avancer petit à petit sur la voie de la spiritualité : connaître Dieu, Sa religion, et transmettre aux autres ce que l’on a appris. « Transmettez de moi ne fusse qu’un verset » disait le prophète (paix et bénédiction sur lui). 

Par contre quand on commence à être un « prédicateur engagé » il est important d’avoir des connaissances solides, un haut niveau de tolérance, et une sagesse au dessus de la moyenne.


Et, à titre personnel, c’est bien parce que j’ai encore tellement de chose à parfaire et à apprendre que je me contente d’évoluer en puisant chez tous ceux qui ont des connaissances à transmettre (puisse Dieu augmenter mon savoir et m’inscrire parmi les sages), et enfin de partager ces quelques bribes de bon sens islamique (ou civique tout simplement) qu’il m’a été donné d’assimiler.

 

 

Qui sont les ennemis des musulmans ? 

Les Juifs ? Pardon … les sionistes ? Les laïcards fondamentalistes ? Les francs-maçons intégristes ? Les partis extrémistes ? (Vous avez vu, nous aussi on est bon en « -iste »). La CIA ? Les Bilderberg ? Rockfeller ? Les illuminatis ? Le gros complot mondial qui veut anéantir les musulmans ? 

En admettant que ces ennemis soient bien réels, on risque d’avoir du mal de les faire changer d’avis, ou mieux, de les amener à se convertir à l’Islam … 

Et si on s’attardait sur un ennemi qu’on peut combattre (mais qu’on ne veut pas combattre) dès maintenant ?

 

Le fléau des fléaux de la communauté islamique : l’ignorance !

 

Eh oui ! Les plus grands ennemis des musulmans sont les musulmans eux-mêmes ! Il est possible que je m’attire les foudres de certains en disant cela, mais c’est la stricte vérité. Il n’y a qu’à voir le nombre de (médiocres) vidéos supposées islamiques qui circulent sur Youtube et Dailymotion (heureusement que certains relèvent le niveau, je donnerai des adresses à la fin de cet article). 

On peut faire mieux encore : allez sur un forum islamique – n’importe lequel ! – et voyez le niveau des questions … et/ou pire : des réponses ! Des copier/coller de fatwas c’est bien, mais ça ne répond pas aux questions. Surtout lorsqu’un autre intervenant va venir poster un copier/coller d’une autre fatwa ; pour qu’in fine un autre intervenant vienne excommunier un savant pour « hérésie » (ça semble familier à certains ?). Je ne parle même pas des propos discourtois tenus entre les membres du forum (parfois jusqu’à l’insulte !). Enfin, je pense au pauvre malheureux qui a posé sa question, et qui aurait directement dû parler avec une personne sage, hamduliLlah il y en a encore dans les mosquées ! 

Heureusement que sur un forum il y a des modérateurs (qui ne remettent pas toujours que de l’huile sur le feu), par contre dans les commentaires des vidéos sur Youtube et Dailymotion, où la fonction modération n’existe pas, on atteint le caniveau de ce qu’on est gêné d’appeler « Oumma ».

 

 

Pourquoi tant de haine ? 

Je rassure tout de suite tous les « de souche » (européens), la haine principale des jeunes musulmans (on va dire qu’ils sont jeunes, c’est mieux) n’est pas à l’encontre de l’occident comme le répète TF1 tous les jours ; la vraie haine j’ai l’impression qu’elle est dirigée contre leurs coreligionnaires qui ne pensent pas comme eux !

Certains savants qui ont donné toute leur vie pour l’Islam, qui ont connu les geôles des pires tyrans arabes sont même catalogués comme mécréants par certains, par des personnes incapables de se lever pour prier ; c’est cela qui est cocasse en fait. 

Une autre cible : les intellectuels non-musulmans qui défendent les musulmans. Véridique, ceux-là sont supposés « cacher un jeu » ! Ben voyons. 

Il y a des vidéos qui circulent, qui sont des lynchages d’une grossièreté accablante : à côté de certains « musulmans », Caroline Fourest c’est du petit lait en matière de malhonnêteté !  

J’en ai déjà discuté avec un camarade intellectuel français (assez connu par ailleurs) qui me disait de ne pas m’inquiéter de l’attitude de certains musulmans, que cela ne pouvait être que l’attitude de « sionistes déguisés en musulmans ».

 

Malheureusement non : la réalité dépasse la fiction !

 

Il est évident que je ne vais pas donner d’exemples ici et faire la promotion de la médiocrité absolue (ça en ferait rire beaucoup), mais le niveau est tel que la liberté d’expression sur Dailymotion sert, au final, les intérêts de l’oligarchie. Je suis catégorique ! 

Il y a bien plus d’ignorants (lisez les commentaires sur Youtube / Dailymotion, vous comprendrez le niveau de la « clientèle ») que de subversifs intelligents. Et comme on est plus ou moins attirés par ce qui nous ressemble, Dailymotion ressemble à ce qu’il est aujourd’hui.

 

Remarque : c’est pour cela qu’il est préférable d’importer les perles de Youtube et Dailymotion sur Facebook (ou sur un blog). Dans son réseau, on a des gens « plus ou moins normaux » qui peuvent commenter les vidéos. En plus de pouvoir modérer sa page, on peut créer des débats constructifs (chose impossible – ou vachement compliquée – sur Youtube et Dailymotion).

 

 

Les nouveaux muftis du web 

Selon un hadith, la communauté islamique allait se diviser en 73 sectes (et une seule aura le salut). Il est donc tout à fait normal qu’on y retrouve plusieurs gourous utiliser des moyens de communications modernes pour répandre leur ignorance (voire leur venin pour les plus excentriques parmi eux).

 

« Et ne soyez pas parmi les associateurs, parmi ceux qui ont divisé leur religion et sont devenus des sectes, chaque parti exultant de ce qu'il détenait. »

[Sourate 30 v31-32. Traduction relative et rapprochée]

 

Pour comprendre quel allait être « le groupe sauvé » il est important de retourner aux sources, c'est-à-dire au comportement du prophète (paix et bénédiction sur lui), à la compréhension de ses compagnons et de ceux qui les ont suivis (que Dieu les agrée).

 

« La meilleure génération est la mienne puis la génération qui lui succède puis celle qui succède à cette dernière ».

[Rapporté par al-Boukhari, 3650 et par Mouslim, 2535]

 

 

La bonne compréhension de l’Islam est développée dans les articles suivants : 

A quand une nouvelle génération islamique éclairée ?

L’éducation islamique selon la science authentique 

Ces articles sont enrichis par deux conférences du sheikh Abu Chayma (à diffuser en masse dans une communauté en manque de science religieuse !).

 

 

Certes, le point commun des tous ces « groupes » est qu’ils se revendiquent du prophète (paix et bénédiction sur lui), et de sa sunna (sa tradition). Or, la sunna ce n’est pas prendre un texte, ou une interprétation de texte et l’exhiber, affirmant en cela son appartenance au groupe de la vérité, au groupe sauvé ! 

L’Islam est bien plus complexe que ça : cette religion universelle n’a pas pour vocation de guider des desseins temporels chez certaines personnes. Les Textes, et plus particulièrement l’étude des Textes (tafsir) permettent une évolution – et non pas une destruction des principes islamiques comme peuvent le faire certains ultralibéraux – en phase avec son époque. Car, à bien regarder, toutes les problématiques de chaque époque se ressemblent, il n’y a que le décor et les « ustensiles » techniques qui changent. 

Pour éviter tout sectarisme temporel, la fin du verset concernant l’exhortation Divine quant au fait de ne pas se diviser est intéressante : « chaque parti exultant de ce qu'il détenait ». 

Les gens qui se revendiquent de la salafiya, c'est-à-dire de la compréhension de l’Islam selon la voie des pieux prédécesseurs (as-salaf salih ; les premières générations) ont raison de dire qu’il faut comprendre l’Islam de cette façon ; les gens de la sunna – bien qu’elle peut diverger sur différents sujets – est unanime là-dessus.

 

Mais encore faut-il soi-même comprendre l’Islam AVEC LA SAGESSE qui accompagne la compréhension des pieux prédécesseurs.

 

Et cela, c’est souvent une autre histoire …

 

Il ne faut pas se limiter à un aspect spécifique de la religion, ou à une vision de l’Islam qui est purement dogmatique. Encore une fois, qu’on ne me fasse pas dire ce que je n’ai pas dit : le dogme (et la croyance correcte) est ce qu’il y a de plus important pour le croyant qui veut se rapprocher de son Seigneur. Les actes d’adoration du croyant sont acceptés selon deux conditions : la sincérité, et la conformité ; les deux sont indissociables. 

Par contre, il fait également partie de la croyance correcte d’avoir une éthique et un comportement islamique : la calomnie, le mensonge, la tromperie, la perfidie, la rudesse, l’intolérance, … sont autant de comportements blâmables en Islam. 

C’est pour cela que le musulman doit toujours revenir au comportement du prophète (paix et bénédiction sur lui) :

 

« C'est par quelque miséricorde de la part d'Allah que tu (Muhammad) as été si doux envers eux ! Mais si tu étais rude, au cœur dur, ils se seraient enfuis de ton entourage. Pardonne-leur donc, et implore pour eux le pardon (d'Allah). »

[Sourate 3 v159. Traduction relative et rapprochée du sens du verset]

 

Quel verset magnifique ! Aujourd’hui on en est plutôt à tirer sur tout ce qui bouge, le mauvais soupçon étant l’allié objectif du combat pour SA vérité.

 

 

Selon Ibn Mas’ud (que Dieu l’agrée), le Prophète (paix et bénédiction sur lui) a dit :

 

« Malheur aux rigoristes ! » Et il le répéta trois fois de suite.

- Rapporté par Muslim -

 

Commentaire repris dans le recueil de hadith « Ryadh as-salihine » (le jardin des vertueux) : 

Il s’agit de ceux qui s’accrochent à la lettre de la Loi, et qui sont intraitables sur les apparences. Ce sont en général ceux-là mêmes qui sont les plus portés à faire fi des principes de base pour plaire à un grand et assouvir leur soif de la richesse et du commandement*. Ils jettent ainsi l’anathème sur celui qui ne connaît pas, selon eux, la façon parfaite de faire la prière mais ne disent rien quand autour d’eux on bafoue la législation islamique et on enfreint les interdits. 

* NDGM : plaire à un grand ou plaire à la grandeur de leur égo et/ou du groupe auquel ils revendiquent appartenir. Bien entendu on voit toujours la paille qu’il y a dans l’œil du voisin …

 

 

Pour reconnaître un « bon musulman » c’est très facile : si vous distinguez quelque rudesse (dans le sens d’intolérance*) dans son comportement (nous noterons que comprendre l’autre peut demander un effort, le mauvais soupçon dans l’autre sens n’arrange rien non plus !), dites-vous que vous n’avez pas affaire au meilleur des interlocuteurs, et qu’il s’agit d’un simple être humain avec ses défauts, et ceux-ci doivent être tolérés ; de mon expérience personnelle, il n’y a pas que les musulmans qui peuvent être parfois « tordus ». 

* Et il ne faut pas confondre intolérance avec un refus de compromission (tant que la position reste dans le cadre de la loi du pays), tous les citoyens étant égaux en droits.

 

 

Le fruit de la stigmatisation 

Je n’accepte pas l’attitude victimaire qui consiste à dire : « ils ne nous aiment pas » ; « ils sont racistes/islamophobes » ; par contre je demande à ce qu’on comprenne que ce n’est pas toujours évident d’être la cible des stigmatisations répétées et entretenues, dans les médias principalement. Cela dit, je ne considère pas que cet « acharnement » soit une excuse, je considère qu’il s’agit d’un défi pour redoubler d’efforts quant à sa foi et son comportement.


Je ne parle pas des « arabes égarés » (ou issus de l’immigration) qui ont éventuellement des comportements répréhensibles. Je parle du comportement de certains musulmans qui, avec leur ignorance, mettent un éteignoir sur la flamme de leur islamité (jusqu’à ce qu’il ne reste plus rien comme lueur).

 

« Est-ce que les gens pensent qu'on les laissera dire : “Nous croyons ! ” sans les éprouver ? »

[Sourate 29 v2. Traduction relative et rapprochée du sens du verset]

 
J’évoquais en introduction que les comportements de certains (supposés) musulmans (TF1 se plait à faire l’amalgame entre racailles américanisées des banlieues et musulmans), étaient amplifiés par les médias. Une solution immédiate serait de stopper l’hémorragie et d’arrêter de donner du grain à moudre aux médias. Je risque de choquer mes frères, mais il est évident que les musulmans sont en partie responsables de certaines stigmatisations. 


« Tout malheur qui vous atteint est dû à ce que vos mains ont acquis. »

[Sourate 42 v30. Traduction relative et rapprochée]



Selon la vision idéaliste de l’Islam – cela risque de faire sauter plus d’un laïc (ou un chrétien ou Juif), mais quand on voit le tableau actuel, je peux comprendre les doutes : si l’Islam était bien compris par les musulmans, les gens se convertiraient en masse ! 

Non seulement je comprends ceux qui peuvent sourire à la lecture de cette supposée aberration, mais en plus je vais confirmer la légitimité de la perplexité que peut susciter cette affirmation, grâce à cette citation – devenue célèbre – du chanteur Cat Stevens (Yusuf Islam) reconverti à l’Islam :

 

« Heureusement que j'ai connu l'islam avant de connaitre les musulmans. »


Et pourquoi dit-il « heureusement » ? Sans doute a-t-il trouvé des valeurs, de la vertu, et du bon sens à cette magnifique religion. On ne peut aller contre le for intérieur tel que l’exprime Cat Stevens, c’est pourquoi je demande aux gens de bon sens de ne pas condamner l’Islam mais bien de condamner les musulmans, ou plus précisément leurs agissements néfastes.

Beaucoup de responsables au sein de la communauté islamique travaillent pour éduquer ses membres, les musulmans sont donc les premiers conscients des défis à relever. Mais encore faudrait-il ne pas en remettre une couche avec la stigmatisation et autres lois « anti-Islam » (toujours sous couvert de laïcité bien entendu, la religion des loges ; cela commence à être compris). 

C’est le mépris et l’injustice qui poussent certains à se renfrogner sur soi-même, jusqu’à parfois se radicaliser.
  

 

C’est créer un sentiment d’appartenance à « un groupe » qui accepte d’aller au clash plutôt que d’œuvrer pour la conciliation.

 

Reconnaissons que c’est parfois beaucoup demander à des jeunes soumis à de constantes humiliations. 

Le radicalisme est condamnable au même titre que ceux qui l’engendrent. Chacun va devoir à un moment mettre de l’eau sans son vin (ou du sucre dans thé).

 

 

Chaque communauté a ses ennemis parmi les leurs

Sortons du contexte islamo-islamique et allons vraiment au fond des choses : je suis persuadé que chaque civilisation, chaque communauté, a toujours eu ses plus farouches ennemis parmi « les leurs ». Malheureusement le réflexe du « bouc émissaire » pousse tout le monde à voir ses ennemis ailleurs d’où il faut vraiment les chercher. 

C’est le cas avec l’extrême droite qui a vu « le malheur » dans l’immigration, avant de voir qui a fait venir ses vagues d’immigrés et dans l’intérêt de qui. Certains disent que les sans-papiers sont une armée d’esclaves servant le patronat (une analyse qui tient la route dans un monde ultralibéral). Qui est l’ennemi ? Le malheureux immigré a qui on a promis une vie meilleure ? Ou les scélérats qui en font revenir d’autres après avoir renvoyé en charter express – dans des pays parfois en guerre ! – les pauvres malheureux, monnaie d’échange pour une clientèle électorale identitaire ? 

Qui sont les coupables ? Les Juifs qui ont le monopole dans les médias (et qui fatalement sont enclins à supporter Israël) ou les blaireaux qui regardent ces vulgaires propagandes et autres programmes débilisants pour mieux s’enfoncer, eux et leur compatriotes, et couler avec le navire de la niaiserie (et de la propagande antinationale, puisqu’européiste, cosmopolite, et novo-ordo-mondialiste).
 

Quant au conflit israélo-palestinien, je suis terriblement attristé quand j’entends des « arabo-musulmans » pleurer : « ils sont 15 millions (de Juifs) et ce sont eux qui dirigent le monde ! ». Dites-moi que c’est une blague ! 15 millions qui dirigent un milliard de musulmans (sans compter les autres soumis), ou un milliard (et plus) de gens qui se sont soumis et/ou qui ont perdu leurs valeurs (et peut-être une partie de leur honneur) ? Ne pas confondre la cause et la résultante !

Les Juifs parlons-en, leurs principaux ennemis sont – je vous le donne en mille – … les sionistes ! Ceux qui les ont conduits vers une inextricable fuite en avant, et qui aura – comme toute force d’occupation militaire – une fin. Le sionisme est promis, comme le nazisme, à être jeté dans la poubelle de l’histoire. Et comme ces « braves allemands » qui ont péri en 40-45, il y aura des « braves Juifs » qui périront dans cette folie perpétrée par « les leurs ».

 

La clé de la libération pour tous est l’éducation par le savoir, la connaissance, et la vertu. Sans vertu, le savoir et la connaissance auront toutes les chances d’être utilisés à des fins individuels/individualistes ; et dans une société libérale, c’est la corruption, la mort.

 

Il va de soi, que sans connaissance ni savoir, la vertu perd toute son essence progressiste. 

J’invite tout le monde à oser reconnaître ses vrais ennemis, sans mépris mais avec la sagesse de vouloir s’entendre sur le fond des choses, et laisser celui qui n’est pas prêt intellectuellement, poursuivre son chemin. Après tout, nous sommes tous libres (ou libres d’être soumis, ça c’est une autre histoire), et celui qui préfère rester dans son coin (voire même de raconter des conneries), c’est son droit le plus absolu. Il y aura toujours un imbécile (ou un faible d’esprit) pour l’écouter. Malheureusement c’est comme ça. 

J’invite les musulmans à étudier la vie du prophète (paix et bénédiction sur lui) et d’apprendre leur religion auprès de ceux qui savent ; pas sur les forums ni sur Internet. Mais dans les mosquées et lors des conférences. 

Néanmoins, pour vos recherches, voici une sélection de sites islamiques fiables présentés
ici sur Génération M

Et pour ceux qui aiment les rappels islamiques en vidéos, je vous dirige vers ce qu’il y a de mieux pour le public francophone,
l’Oasis de l’excellence.

Que Dieu nous facilite, nous éclaire, et nous assiste sur la voie de la sagesse !
 

 


D'après `Abd-Allah ibn `Amr ibn Al-`As (que Dieu l’agrée), un homme demanda au Prophète (paix et bénédiction sur lui) : « Qui est le meilleur musulman ? » et le Prophète de répondre :

 

« (Le meilleur des musulmans est) celui dont les gens sont à l'abri (des méfaits) de sa langue et de ses mains »

- Rapporte par Boukhari -


mecca_doa.jpg


Partager cet article

Repost 0
Published by Génération M - dans Conscience islamique
commenter cet article

commentaires

Le pédagogue 08/02/2016 14:33

Le pédagogue :


Chaque être peut vivre l’Islaam si Allaah lui accorde la guidance (alhidaaya).
Mohammad, l’ultime Prophète et Messager, sur lui la bénédiction et la paix, était Arabe (de l’Arabie).
Il a été envoyé par Allaah à toute l’humanité.
Des Arabes et d’autres, l’ont violemment combattu parce qu’ils s’opposaient à l’Islaam.
Des Arabes et d’autres, l’ont soutenu parce qu’ils ont été guidés vers l’Islaam.
Des Arabes et d’autres, continuent et continueront de combattre l’Islaam.
Être Arabe ne signifie donc pas être musulman ou musulmane (moslim ou moslima).
On peut s’appeler Mohammad ou Fatima, connaître la langue arabe, mettre des vêtements arabes, manger de la cuisine arabe et ne pas vivre l’Islaam.
On peur s’appeler Jean ou Marie, David ou Sarah, Frantz ou Virginia, Boris ou Natacha, Yasumari ou Yuko, John ou Betty, Geronimo ou Belle-Fleur, ne pas connaître la langue arabe, ne pas mettre des vêtements arabes, ne pas manger de la cuisine arabe et vivre l’Islaam.
Autrement dit, l’Islaam n’est pas une question d’ethnie, de tribu, de clan, de classe sociale, de sexe, de couleur, de langue, de parti politique, de pays, de nationalité, d’Etat.
Les représentations, les fantasmes, les mythes et tout ce qui en découle, ne peuvent jamais anéantir cette Vérité.

KOKO 31/01/2011 21:20


votre analyse sur les musulmans est presque acceptable ,seulement il vous manque beaucoup de données sur l'islam et les vrais musulmans et jamais je dis bien jamais vous ne trouverez sur le web des
réponses ou des fetwas en ce qui concerne l'islam et qui satisferont vos désirs sauf si vraiment vous essayer de dialoguer avec patience les vrais ,ceux qui ont des connaissances approfondies sur
le CORAN et la SUNNA alors vous verrez ,vous serez trés satisfait.


Génération M 31/01/2011 21:28



Presque acceptable c'est déjà pas mal :)


 


Qu'est-ce qui vous perlet d'affirmer qu'il me manque "beaucoup de données" sur l'Islam ? (quelle condescendance dis-donc)


 


Qu'est-ce qui vous permet de présupposer que j'ai des désirs à assouvir via le net (je ne pense pas qu'on puisse apprendre la religion exclusivement sur le web, ça se saurait) ?


 


Et qu'est-ce qui vous permet de penser que je ne fréquente pas des gens qui ont une connaissance approfondie de l'Islam ?


 


Pardonnez-moi de trouver votre commentaire assez insolite.


 


Mais merci quand même de votre opinion ;)



Steph 01/05/2010 01:59


Salamou Alaikoum

Excellent article! Vraiment ravie et rassurée de le lire.

Un mot : Merci.


Jorik 13/01/2010 11:21


Salam Aleykoum

Merci pour ce texte, ton opinion est très juste d'après moi et pourtant c'est rare d'entendre çà.


Génération M 13/01/2010 14:03


Wa alaikoum salam,

Merci pour ton message.

Je pense qui si les musulmans ne prennent pas la responsabilité de regarder ce qui ne va pas chez eux, d'autres ne se priveront pas de le faire ... et on appelera cela "islamophobie".

Les choses sont parfois plus "subtiles" qu'on ne le pense.


Mister D. 06/01/2010 10:59


As selam aleykoum wa rahmatoullahi

Excellent article comme toujours.

Un truc "manque" (si on peut dire ça comme ça), c'est que bien entendu la démarche islamique la plus logique est celle de suivre le coran et la sunna, sur la compréhension des sahabas, mais peu
aujourd"'hui semblent réellement suivre "dans les faits".

Les salafs pratiquaient d'une manière et nous d'une autre manière. Je m'explique.

Si on ouvre Riyad as Salihine (que tu cites dans l'article) on peut avoir un aperçu de la pratique que la foi des salefs leur inspirait, un aperçu de ce que nous montre le prophète sas en terme
d'exemple.

Le coran, était appris PAR COEUR et pratiqué.
Le Coeur était questionné.
La prière de nuit était généralisée.
Le jeûne était suivi tout au long de l'année (lundi, jeudi, jours lunaires, jeûne de Daoud as).
Les hadiths et la sunna étaient mémorisés et appliqués.
Les aumônes se faisaient en public comme en secret.
Les malades étaient visités.
La da'wa était naturelle parce que le comportement suivait.

Bref, en un mot comme en 100, les efforts étaient constants et courants.

Ce qui manque cruellement aujorud'hui, il ne faut pas être dupe, ce sont ces efforts là.

Qu'Allah ta'ala nous permette de réexaminer notre foi et notre sincérité et de nous attacher à ce qui est important, en suivant réellement les exemples de ceux qui nous ont précédés.

Pour que les fruits nous touchent tout comme ils les avaient touchés.

J'en profite pour transmettre les paroles d'un frère, qui rappelait à quel point le Coran et son apprentissage sont fondamentaux en ISlam.
Le COran est une lumière (qui peut donc nous éclairer), une âme (qui peut faire vivre les coeurs), une guérison (qui peut guérir les coeurs). Le jour du jugement il nous sera demandé de le réciter,
et on s'élèvera en degré tant qu'on pourra réciter.
Et en apprendre UN SEUL VERSET par jour permet de terminer son apprentissage en 17 ANS seulement...

Alors que les années filent si vite...

Celui qui le peut qu'il mette son intention dans cette action, ce programme et qu'il se lance, car les actions ne valent que par leur intention. celui qui meurt sans avoir u le temps de compléter
ce programme, alors qu'il le suivait avant sa mort, il lui sera compté incha Allah.

Allahou akbar.


Génération M 06/01/2010 17:35


Wa alaikoum salam,

Merci pour ton article frère, que Dieu exauce tes invocations pour la communauté !

Oui, tout ce que tu as dis est juste. Mais pour revenir à la bonne compréhension le seul moyen est de combattre l'ignorance et l'étroitesse d'esprit au sein de la "oumma" (pour autant que "oumma"
ait encore un sens).

La vérité est que les islamo-critiques ont de quoi faire, et quand on attent un tel niveau de bêtise (oui oui !!), c'est tellement facile d'en rajouter, en caricaturant à peine.

Le problème de ceux qui en rajoutent trop grossièrement (genre "en France on n'excise pas les filles et on n'égorge pas son mouton dan la baignoire"), arrivent en fait à démontrer qu'un
musulman peu éduqué peut ne pas être inférieur à un ... président de la république, par exemple ;-)

Puissions-nous tirer notre niveau de clairvoyance vers le haut, et laisser les "chiffonniers" se battre entre eux On a plus urgent à faire.

Que Dieu te garde,


Bienvenue Sur Génération M !

  • : Génération M
  • Génération M
  • : Parce que l'ultra-libéralisme mondialiste droit-de-l'hommiste à la sauce atlanto-sioniste, n'empêche pas (encore) de réfléchir et de se poser les bonnes questions. BONNE VISITE !
  • Contact

Message d'accueil

logo_generationM.jpg
Bonjour et bienvenue sur ce blog !

Cet espace se veut être un lieu d'échanges et d'informations - disons - alternatives.
Vous êtes donc cordialement invités à laisser des commentaires ; je ne suis pas un "sectaire" qui prétend détenir "toute la vérité", c'est pourquoi je suis ouvert au dialogue. (lire plus...)

Merci d'avance de parler de ce blog.
Vous êtes la meilleure publicité !

bouton_intro-objectif.jpg
bouton actu
bouton pres-art

Recherche

Archives

www.generationM.be

Des idées pour améliorer ce blog ?
Vous avez noté une faute d'orthographe ?
Un lien qui ne fonctionne pas ?
Vous avez des questions ?
Merci de nous contacter
ici