Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 mars 2011 4 31 /03 /mars /2011 22:28

Les ennemis de mes ennemis ne sont pas spécialement mes amis, mais je suis néanmoins ok de discuter avec eux au nom de l’échange et le débat d’idées. Malheureusement certains ne l’entendent pas spécialement de cette oreille… Ces bien-pensants faux-rebelles (issus de la mouvance « ethno-gauchistes », version intégriste – une espèce de dégénérescence du gauchisme communautaire) sont les premiers à parler de liberté d’expression, mais n’acceptent pas forcément le débat d’idée lors qu’on les met face à leurs contradictions, ou tout simplement quand on rend public leurs pratiques staliniennes, telles que la désinformation, la citation de propos (coupés et hors contextes) pour discréditer leurs contradicteurs. Leur unique but étant – sous couvert d’antiracisme – d’exciter leur masse (poignée est sans doute plus adéquat) de fidèles, dans une logique de confrontation.

 

gauchisme.jpg

Et puis, je suis obligé de nuancer, dans le sens ou ces « ethno-gauchistes » ne représentent pas un bloc monolithique. Je ne peux pas mettre tout le monde dans le même sac, car il y a des gens très bien – qui ont leurs idées, et qui les expriment – avec qui on peut discuter et qui défendent proprement des intérêts communautaires dans les règles de bienséance, j’ai rien contre. Concernant les profils potentiellement « plus allumés », si vous connaissez un peu les susceptibilités de quelques « cercles fermés » et que vous n’êtes pas de tendance « provocateur », vous connaîtrez les sujets à ne pas aborder avec eux. Par contre il y a certains leaders, fanatiques, dont il est intéressant de dénoncer les méthodes, car cela relève de certaines constantes historiques (les mêmes qu’ils dénoncent par ailleurs, et c’est cela qui est drôle).

 

C’est très facile d’utiliser la Palestine, ou l’islamophobie (pas besoin d'une grande rhétorique pour dénoncer la colonisation, le non-respect des droits de l’homme – et des conventions internationales – ou la stigmatisation des Musulmans par des laïcards extrémistes et autres identitaires de la droite dure) pour exciter émotionnellement une communauté et la rallier à ses idées.

 

L’idée de base – dans son excès est assez sommaire : c’est exister à travers la haine présumée de l’autre. L’antiracisme étant la pierre angulaire de leur pensée, sans racisme ils n’existent plus. Ces gens (qui peuvent au final se révéler très sectaires) n'ont – vraisemblablement – pas su se créer une identité assez forte pour résister au-delà des idées qu’ils véhiculent. Ils ne prennent pas beaucoup de recul, ne dissocient pas leur personne de leurs idées, ils n’admettent que rarement se tromper, et donc quand vous remettez en question un comportement ou une croyance, ils le prennent comme si vous vous attaquez à leur identité, à ce qu'ils sont, et de là, ils sortent les griffes… (réflexe pavlovien où la critique – ou ce qui ressemble à de la critique – déclenche systématiquement l’agression et/ou la condescendance)

 

J’avoue que c’est surprenant quand on a l’habitude d’échanger avec des gens capables d’assumer un débat contradictoire, de tomber sur des « zigotos » qui s’excitent en deux temps trois mouvements. Une attitude très adolescente qui peut surprendre quand on pense avoir affaire à un adulte. Mais en même temps ça fait sourire. La tentation d’être cynique est tellement forte qu’on considère que se retenir – c'est-à-dire à vouloir rester dans un échange cordial en dépit des agressions – est un acte de bienveillance. C’est prendre en compte les tares émotionnelles de son interlocuteur et ainsi ne pas brusquer davantage. Si néamoins votre contradicteur se sent  « attaqué », nous risquons le cercle infernal : de la schizophrénie vers la crise de nerfs – et de la crise de nerfs vers la schizophréni. Sa névrose enrichit son orgueil, et vice et versa.

 

Cette personne finira par vous censurer si elle le peut, vous serez diabolisé (et calomnié) car vous serez le miroir de ses tares intellectuelles (sans savoir s’il n’y a pas derrière des causes d’ordre plus psychopathologiques, ce qui est probable, mais au fond on s’en fout).

 

 

La vedette se nomme Souhail Chichah, chercheur (sulfureux) à l’ULB

 

Vraiment ça m’emmerde de devoir faire ça, mais je me sens obligé de montrer jusqu’où peut amener le sectarisme idéologique (j'assume le pléonasme). Soyons clairs, je n’ai rien contre le garçon, et je ne veux pas que cela soit interprété comme un « lynchage ». Certes, j’eus été grand seigneur si j’avais laissé tomber, mais j'y ai trouvé l'opportunité de montrer qu’il existe des gens intègres qui ont des idées et qui les défendent dans les règles de l’art (ce qui n’oblige bien évidemment pas de les partager), et d’autres terroristes intellectuels (reprenant les principes ayant appuyés les régimes les plus obscurs) qui ont – malgré eux – développés  quelques troubles « psychopathologiques » qui peuvent les amener à être particulièrement odieux et complètement névrosés.

 

Faux rebelles, ils peuvent potentiellement agiter une bande d'excités (suiveurs aveugles), et comme c'est souvent la raison et la passion qui dictent la « ligne de conduite », le danger de voir émerger de nouveaux groupes extrémistes existe. Cela dit, et pour rester réaliste, quand la caricature est poussée à l'extrême, ces gens finissent par ne plus être crédibles auprès de ceux supposés partager leurs combats.*   

 

« L’intégrisme, c’est la prétention de posséder la vérité absolue – un peu comme si on était Dieu –, et par conséquent nous avons non seulement le droit, mais le devoir de l’imposer aux autres. »

- Roger Garaudy -

 

 

* Le même phénomène existe chez des groupuscules identitaires – non sponsoriés – voire même chez certains (jeunes) musulmans – suivis par personne, et contribuant à faire augmenter l'islamophobie. C'est bien entendu aussi le cas dans certains cercles Chrétiens, Juifs,... Quasi aucun cercle communautaire (réactionnaire) n'y échappe en fait. Et malheureusement, dans l'excès, ce sont des idées obscures qui peuvent être véhiculées ; d'où le danger.


Le contexte :

 

L’écrivain polémiste français, Alain Soral, devait se rendre à Bruxelles pour parler de son livre (Comprendre l’Empire), tandis que Souhail Chichah aurait souhaité un débat – pour ne pas laisser une tribune libre à un « zélateur du racisme » (un peu comme si Caroline Fourest aurait souhaité un débat avec Tariq Ramadan, qui aurait voulu présenter un livre, pour ne pas laisser une tribune libre à un « islamiste fondamentaliste » (voyez comment les procédés sont identiques).

 

J’ai réagi sur la page du groupe Facebook « Collectif Réflexion Indigènes » sur un propos de Souhail Chichah, administrateur du groupe, que je trouvais plutôt déplacé, et surtout qui pouvait s’appliquer à sa propre personne ; lui qui fut embourbé dans une polémique à l’ULB (il fut notamment accusé d’antisémitisme, et je l’ai soutenu – à travers l’une ou l’autre publication sur ma page Facebook – dans cette campagne de diabolisation menée contre lui (avec le recul, les contraires s’attirant sans doute).

 

L’affaire Souhail Chichah à l’ULB : http://www.lesoir.be/debats/cartes_blanches/2010-10-07/est-il-antisemite-de-critiquer-l-etat-juif-797046.php

 

Voici la conversation, avant que M. Chichah m’ait exclu du groupe (moi ainsi qu’un autre contradicteur – procédé stalinien classique ; et d’autres apparemment sont passés à la moulinette ensuite). Il a finalement décidé de le fermer (plus précisément de  rendre l’accès au groupe privé), sans doute pour rester à huit clos avec les 80 membres… Il ne faudrait pas que ces « adeptes » puissent entendre un autre son de cloche, c’est trop dangereux pour eux (l’intégriste sectaire sait mieux que quiconque ce qu’il y a de bien pour ses moutons incapables de comprendre les choses d’eux-mêmes, sans « guide-suprême »).

 

souhail_chichah.jpg

 

La suite de l’échange, je l’ai récupérée grâce aux notifications Facebook reçues par email.

 

Souhail Chichah

 

"Il est vraiment stupide mais comme, de plus, il est borné ça limite sa bêtise." Grégoire Lacroix

 

 

Souhail Chichah

 

La sympathie dont jouit Soral auprès d'un nombre croissant d'indigènes démontre l'urgence qu'il y a réagir! Merci donc de poster sur ce mur les nombreuses expressions racistes ou anti-immigrées de Soral. Ma contribution à l'ouvrage: " Moi, j'ai peur que les Musulmans restent Musulmans" : http://www.youtube.com/watch?v=blablabla

 

=> J’ai « censuré » le lien, car dans l’esprit d’un intégriste stalinien, une personne qui évolue est une personne « trouble ». On doit être fidèle à ses principes jusqu’à sa mort, et si on en change c’est qu’on « cache quelque chose », qu’on est « pas clair ».

 

Je suis loin d’être d’accord avec Alain Soral sur bien des positions, il n’en demeure pas moins que la méthode qui consiste à « rechercher » d’anciens propos (décontextualisés ou obsolètes, car les gens ont aussi le droit d’évoluer – n’en déplaise aux intégristes) et les coller à son postulat est EXACTEMENT ce que Caroline Fourest fait lorsqu’elle cite (et tronque) Tariq Ramadan.* 

 

Un procédé stalinien dénué de toute objectivité et volontairement malhonnête (ces gens réfutant d’être malhonnêtes – évidemment – voient en fait les choses à travers le prisme de leurs fantasmes, et ils ont ensuite l'audance de se présenter comme des intellectuels).

 

 

* Caroline Fourest va, par exemple, jusqu'à rechercher de très vieilles cassettes, alors que l'on est à  l'ère du MP3, pour démontrer un présumé « double discours ».

 

 

 

Mouhsine

 

Assez d'accord avec Mr Derouiche: on ne peut être "censeur" tout en dénonçant la "censure". Le fait que Mr Soral soit "zélateur" ou pas, membre du FN ou pas, "raciste" ou pas ne retire rien au droit qu'il a de s'exprimer. Ce sont aux cours et tribunaux de décider qui a droit à dire quoi...Donc tant que ces organes juridictionnels n'auront pas stipulé le contraire, Mr Soral aura le droit de s'exprimer dans notre pays. Je me méfie donc des accusations légères, particulièrement lorsqu'elles paraissent plus résulter d'une frustration que d'un raisonnement (d'abord je veux débattre avec Soral, mais au final Mr Chichah nous dit: " Qu'il le sache: le CRI ne laissera jamais une tribune libre aux zélateurs du racisme. Que le reste de la classe politique l'entende également"). Donc hier il était fréquentable et tout à coup il est devenu zélateur du racisme ! Finalement qu'est ce que le CRI? est-ce vous Mr Chichah?

 

 

Souhail Chichah

 

Mouhsine, tu as visiblement quelques difficultés d'entendement...Je reprends donc spécialement pour toi mon chéri 1) Il ne s'agit ni de censurer Soral ni l'extrême-droite de manière générale mais bien au contraire d'avoir un débat ouvert MAIS sans concession avec elle! 2) Ne pas laisser une tribune libre aux racistes signifie ne pas les laisser s'exprimer sans apporter une contradiction à leur discours...ce qui n'a rien avoir avec la censure 3) Je développe mon refus de la diabolisation de l'extrême-droite dans mon intervention du 20, je t'y renvoie si tu souhaites plus de développement. 4) Qui est le CRI? Comme son nom l'indique, un collectif ;-)

 

NDGM : « Mouhsine, tu as visiblement quelques difficultés d'entendement... » (Vraiment la névrose d’intégriste, c’est Caroline Fourest en plus bourrin)

 

 

Mouhsine

 

Enfin, dans le cadre d'un débat, il est, me semble-t-il vital de montrer du respect à l'égard de ses interlocuteurs ! Je dis les choses comme je les pense et voilà ce que je pense: Outre le fait de stériliser le débat, les remarques du genre " "Il est vraiment stupide mais comme, de plus, il est borné ça limite sa bêtise." ou "je doute que tu aies les outils conceptuels pour suivre" ou encore "braire".....sont le signe d'une conduite prétentieuse. Et puisque l'heure est aux citations, je dirai que :" Le crétin prétentieux est celui qui se croit plus intelligent que ceux qui sont aussi bêtes que lui".

 

 

Souhail Chichah

 

Merci Mouhsine pour ta brillante citation qui éclaire d'un jour nouveau la question débattue sur ce mur. Je te propose de clore ici l'échange sauf à revenir sur le fond. Si tu aimes l'ad personam, je te conseille le site http://www. rendez-vous.be.

 

 

Saïd Derouiche

 

Merci Mouhsine, mais je doute que tu aies les outils conceptuels pour comprendre le sens de la démarche du noble et vénérable (et infaillible) Souhail Chichah ^^

 

Je l'ai dit et je le répète : tout est une question de valeurs.

 

(Je m'assume volontiers "stupide" aux yeux de l'arrogant méprisant, et si j'étais méchant je rajouterais complètement névrosé)

 

Vas-y crache ton venin Souhail, affiche ta superbe, les Indigènes te regardent (et t'admirent ?).

 

 

Souhail Chichah

 

@ Said, tiens tu as oublié ton éducation et ton sens du respect tout à coup ;-)

 

 

Saïd Derouiche

 

Je ne t'ai pas insulté cher Souhail ni même manqué de respect. Au contraire j'ai beaucoup d'empathie envers ta personne, toi qui a du mal – pour des raisons que je n'ai même pas envie d'explorer, freudologiquement parlant – à maîtriser tes émotions.

 

Te mépriser m'est impossible.

 

N'hésite pas à prendre des vacances (ou plus vulgairement, pète un coup), mais fais quelque chose car je te promets que c'est pas bon ni pour tes proches, ni pour ta santé.

 

 

Souhail Chichah

 

@ Said: je prends l'entame de ton intervention comme une insulte. Reprendre une citation me traitant d'antisémite ...alors que la vie de ma famille fut un cauchemar en raison des menaces de mort et de l'agression au couteau que j'ai subies au lendemain de ma conference le 20/9 est bien une insulte à l'intelligence. Pour le reste, ce que tu penses de moi m'indiffère. L'objet de ce mur est dédicacé à la question indigène, celui de cette page est la dénonciation des propos racistes de Soral. Je te le répète une dernière fois, tu t'inscris dans ce débat ou tu vas voir ailleurs. Quant à ton ton sentencieux, reserve le à ceux qui t'accordent quelques crédibilités. Je n'en suis pas. Je considere en effet comme le comble de la bêtise de se revendiquer Musulman et soutenir même indirectement Le Pen via Soral. La deuxième insulte que tu fais à ta propre intelligence est de passer totalement à côté des termes du débat...mais cela ne regarde que toi. Je te demande une dernière fois avec courtoisie mais fermeté de cesser de polluer les débats en cours. Nous ne sommes ici ni pour parler de ton nombril ni du mien.

 

 

Saïd Derouiche

 

[Contenu effacé ?]

 

Comme tout bon censeur qui se respecte, eh bien que je sois resté dans la même intonation (à savoir ne pas le suivre dans son hystérie), ce grand amoureux de la liberté d’expression (et de l’antiracisme, après tout on peut pousser la plaisanterie jusqu’au bout) a – semble-t-il – effacé mon commentaire. Avant de faire mieux encore : me supprimer du groupe Facebook – auquel je n’ai pas adhéré de moi-même, car maintenant sur Facebook vos amis vous invitent dans des groupes sans demander votre avis – et fermer le groupe. De cette manière le contenu n’est plus visible que par les 80 membres du groupe (moins les quelques uns qu’il a ensuite supprimé suite au soutien dont ils m’ont témoigné ; oui je sais, c’est à la fois drôle et pathétique).

 

Quant à ceux qui me donnent quelque crédibilité, sans doute n’ont-ils pas les outils conceptuels du grand et vénérable Souhail Chichah pour comprendre l’imposture que je représente. On ne peut cependant pas reprocher l’extrême cohérence du personnage, qui est un archétype parfait de ce qu’il représente pour l’élaboration de cet article. J’ai trouvé là le sparring partner idéal.

 

Le contenu de mon commentaire disait en gros ceci :

 

« Reprendre une citation me traitant d'antisémite ...alors que la vie de ma famille fut un cauchemar en raison des menaces de mort et de l'agression au couteau que j'ai subies au lendemain de ma conference le 20/9 est bien une insulte à l'intelligence. »

 

J’avais vraiment visé dans le mille. Cette expérience avec ses contradicteurs sionistes de l’ULB (qu’il a légèrement provoqué avec un discours très borderline*) l’a rendu complètement parano et schizophrène (la mégalomanie semblant être un trait naturel du personnage – témoignage de gens qui le connaissent personnellement). Je conçois que vivre une pareille expérience – menaces de mort impliquant la famille, ça ne doit pas spécialement être facile à vivre – l’ait affaibli psychologiquement, et je compatis naturellement.

 

Je l’avais invité – en rappelant que ce fut sans sarcasme et sans ironie ! – à suivre une thérapie car seul un aveugle ne peut voir que le garçon ne va pas bien du tout (des gens qui le connaissent bien m’ont dit que depuis l’événement il n’est plus vraiment le même ; je n’ajoute pas ceci pour en remettre une couche, mais pour ne pas que ce commentaire soit pris pour un pur sarcasme). On ne rigole pas avec la santé mentale, car une fois que l’on perd la raison, c’est la déchéance totale qui vous menace (et là le processus semble avancé à un niveau inquiétant).

 

Des gens menacés de mort se font suivre psychologiquement, il n’y a aucune honte à avoir avec ça. Par contre, projeter ses tares est un autre problème, et je ne suis pas d'accord avec le principe. 

 

Quant à mon soutien présumé à l’extrême-droite (c’est là qu’on voit que le gars a une santé mentale plus qu’inquiétante), j’y reviens plus bas.

 


* Discours « borderline » de M. Chichah : (parlant des Juifs, lors d’un débat avec des contradicteurs sionistes ; appréciez la délicatesse, puisque la génération qu’il évoque fut celle des parents des contradicteurs qu’il avait en face de lui. Oui, le Souhail est un champion dans sa catégorie...)

 

« 90 à 95 % selon les sources, des Juifs en Belgique dans les années 40, étaient des immigrés (...) qui venaient de Pologne, et donc vous voyez que c’étaient des gens qui parlaient pas bien le français, qui étaient pas très propres (...). C’étaient des gens qui étaient sales, c’étaient des gens qui étaient pauvres, c’étaient des gens qui posaient des problèmes à l’école ».

- Souhail Chichah, chercheur à l’ULB -

 

Souhail Chichah n’est donc pas antisémite, il justifie seulement l’antisémitisme de ceux qui ont moyennement apprécié ces gens « sales et pauvres qui posaient problème à l’école »... (je laisse à chacun apprécier la nuance, si tant est qu’il y en a une)

 

Le postulat de M. Chichah en image :

 

antisemitisme_juifs_ecole.jpg

« Maintenant tout ira bien dans cette école parce que les Juifs s'en vont. »

Extrait d'un livre de propagande antisémite nazie destinée aux enfants d'Elvira Bauer, édition Stürmer, Nuremberg, 1938.

 

 

 Souhail Chichah

 

Je reprends donc : La sympathie dont jouit Soral auprès d'un nombre croissant d'indigènes démontre l'urgence qu'il y a réagir! Merci donc de poster sur ce mur les nombreuses expressions racistes et anti-immigrées de Soral. Ma contribution à l'ouvrage : http://www.youtube.com/watch?v=blablabla

 

(il a dû poster le même commentaire cinq fois !)

 

 

Saïd Derouiche

 

[en réponse à un commentaire que je n’ai pu récupérer et qui fut un questionnement de M. Chichah : « comment peut-on être cohérent en se disant musulman et en se revendiquant et d’Alain Soral, et de Tariq Ramadan ? »]

 

Le côté obscur de Tariq Ramadan...

 

http://lesogres.info/IMG/arton4271.jpg

 

soral_dieudo_ramadan.jpg

 

 

Souhail Chichah

 

Qu'est censé "dire" ce cliché ? Que Ramadan soutient ou n'aurait ne fut-ce que de la sympathie pour Soral? Pour avoir discuté avec Ramadan sur le sujet, je suis persuadé qu'il se désolidarise totalement de Soral (et peut-même de Dieudo aujourd'hui)...mais je lui demanderais par acquis de conscience.

 

[Plus de tonalité]

 

Là encore j’aurais aimé pouvoir répondre.

 

Parce que ce monsieur, décidémment ultra-réac, pense que j’ai voulu dire à travers ce cliché que Tariq Ramadan est un inconditionnel de Soral. Nous sommes là dans l'apologie de la pensée simpliste. 

 

Non Monsieur Chichah vous n’y êtes pas du tout, ce cliché veut éventuellement dire qu’on peut ne pas être d’accord avec son interlocuteur – et le génie que vous êtes avez deviné que Tariq Ramadan n’est pas spécialement sur la ligne d’Alain Soral (un sens du discernement qui nécessite d’avoir des outils conceptuels que tout le monde n’a pas) – mais de quand même pouvoir dialoguer avec une certaine sérénité.

 

Eh oui, par acquis de conscience, allez demander à Tariq Ramadan s’il est solidaire de « shoahnanas » ou « Guerlain petite putain », on ne sait jamais, Tariq Ramadan a peut-être lui aussi ses moments de légèreté…

 

 

Souhail Chichah

 

[Sans déconner il a quand même fait ses recherches !]

 

« J’ai dit et répété que rien, jamais, ne peut justifier un rapprochement avec l’extrême droite dont l’idéologie et les projets politiques sont à l’antithèse de ce que je défends. Je l’avais dit à des militants d’extrême droite comme à Marine Le Pen. Lors de notre courte rencontre au Bourget, c’est ce que j’ai dit et répété à Dieudonné et à Soral. Je n’adhère pas à cette stratégie et je ne partage pas (et ne partagerai jamais) ce type d’alliances politiques quelles que soient les circonstances et les conditions. »  Tarek Ramadan. On ne peut plus clair

 

=> Effectivement on ne peut être plus clair ! Monsieur Chichah a découvert que Tariq Ramadan est contre tout type d’alliance politique avec l’extrême-droite. Ce qui est quand même un niveau d’investigation remarquable !

 

Je n’ai plus accès aux commentaires, mais il m’avait tancé sur le fait qu’il était contradictoire de se revendiquer et d’Alain Soral et de Tariq Ramadan. Ah bon ? Sans blague ? C’est vrai ?

 

Souhail Chichah (dans la pensée extrême du gauchisme) est adepte de la pensée binaire (pensée binaire qui existe dans tous les courants de pensée évidemment) dont l'application est : on doit tout prendre de quelqu’un ou tout rejeter. Ceux qui me suivent sur Facebook pourront témoigner que j’ai un discours sans ambigüités à propos des alliances folles avec Marine le Pen. Et si c’était pas clair, c’est l’occasion que ça le soit ! Je respecte néanmoins ceux qui ont un autre avis concernant les présidentielles de 2012 en France (où je ne suis par ailleurs pas concerné du tout), la démocratie c'est laisser le peuple décider, même si on pense qu'ils ont tort. 

 

 

Oui j’apprécie les analyses d’Alain Soral, et non je ne suis pas un suiveur aveugle, et oui je trouve que Soral fait preuve d’une certaine maladresse à vouloir rapprocher Marine le Pen des Musulmans, ou l’inverse plutôt (maladresse qui n’annule cependant pas toute son œuvre).

 

Marine le Pen, laïcarde rigoriste (face B du gauchiste Mélanchon), qui utilise la frustration comme segment de marché (sous cet angle, M. Chichah est très proche de Marine le Pen, dans le sens ou tous les deux visent le même « segment de marché ») a tout pour ne pas me plaire, surtout quand les frustrations sont expiées sur un bouc émissaire bien défini...

 

Donc oui, vouloir subrepticement rapprocher les Musulmans à Marine le Pen est une erreur, ou tout du moins cela peut être perçu comme une grosse incohérence. Le discours de Mme le Pen sur « les rues occupées » – par les prières – comme au temps de l’occupation allemande lui donne plus l’impression de vouloir se rapprocher de l’extrême-droite de l’extrême-droite… ; Alain Soral ayant néanmoins l’honnêteté de dire que ce discours est inaudible pour un Musulman ; sans blague…

 

Je pourrais très bien faire un article critique sur Alain Soral, ça pourrait même être très intéressant car il serait fait honnêtement (sans démagogie ni mensonges), mais je ne le ferai pas pour au moins trois raisons :

 

1) Je n’ai pas envie que ce type d’article puisse servir la cause d’intégristes (ethno)gauchistes dont je n’ai absolument rien à voir avec les méthodes staliniennes (et donc, un service que je ne veux pas rendre). Mon combat n’est pas le leur ; et en tant qu’arabe, musulman, pratiquant, (avec une épouse voilée, qui travaille depuis qu’elle est en Belgique), je dénonce les démagogies antiracistes (si le racisme existe effectivement, ce n’est pas spécialement celui que les « antiracistes » nous décrivent, ils sont au contraire un maillon exploité de ce « racisme » au sens global du terme!).

 

2) Je n’ai pas envie que ces adeptes de la pensée binaire et sclérosée nous disent ensuite : « Soral se fait remettre à sa place par "un soralien" ». Si ça peux éclairer ceux qui chercheraient à connaître « ma ligne » (un vrai casse-tête d’intégriste !), je suis musulman et ma ligne est l’Islam, ouvert et tolérant, ce qui est en principe un pléonasme. Disons tendance orthodoxe et progressiste (ce qui est – selon moi – un second pléonasme).

 

« Il incombe au musulman de suivre le comportement du Prophète,... (paix et bénédiction sur lui), dans l'acceptation de la vérité de celui qui l'apporte, qu'il soit un allié, un ennemi, un bien-aimé, une personne détestable, un pieux, ou un pervers ; ainsi que dans le rejet du faux de celui qui l'apporte, quel qu'il soit. »

- Ibnou-l-Qayyim al Jawziyya, théologien du XIVe siècle) -

 

3) Je n’ai pas envie de me créer une identité à travers la critique d’un personnage public tel que peut s’amuser à le faire un certain sioniste identitaire, Jean Quelque-Chose (non, il n’aura pas de pub ici), qui pleure aussi après son débat avec Alain Soral, comme un club de CFA pleurerait pour faire un match avec le Real de Madrid.

 

J’aurais pu ajouter une quatrième raison : Soral en prend tellement sur la gueule par des gens malhonnêtes, rien que pour ça il ne mérite pas spécialement qu’un travail honnête soit fait pour mettre à jour d’éventuelles incohérences.

 

Je ne vise donc pas la personne de Souhail Chichah en tant qu’individu car je n’ai aucun intérêt particulier à le faire. Je ne suis personne (et je revendique n’être personne !), je n’ai rien à vendre, et, la haine n’étant pas mon moteur, je ne lui souhaite que du bien. Je me doute que rendre cette « affaire » publique ne va pas lui faire plaisir, mais – au delà du fait que je n'ai pas spécialement comme objectif, à travers ce blog, de faire plaisir – il me semble intéressant de faire certains parallèles, et de montrer que l'orgueil et la condescendance sont souvent le signe d'une pensée qui manque de profondeur. La fragilité émotionnelle étant aussi un trait de caractère du mégalomane.

 

Je n'ai aucun souci avec ces gens qui s'assument tels qu'ils sont (je loue même leur authenticité), par contre sur le terrain des idées ils sont faciles à combattre. Les roses ne poussent pas sur des cactus. 

  

En conclusion :

 

Ne combattez jamais la perfidie de vos ennemis en utilisant leur propre perfidie, vous ne serez pas authentique, vous deviendriez alors une projection en étant l’ « anti-l’autre », soit le comportement inversé de l’autre, en miroir.

 

Car finalement Souhail Chichah n’est-il pas le miroir d’un Finkielkraut, autre névrosé de la dernière heure ?

 

L’un voit de l’antisémitisme partout ; l’autre voit du racisme partout. Les deux se nourrissent de la haine présumée de l’autre. Les deux ont le visage renfrogné. Les deux ont une posture physique ressemblante (ne sourient jamais). Les deux sont en permanence dans la diabolisation de l’autre. Les deux sont dans l’inversion accusatoire. Les deux ont fait de la malhonnêteté intellectuelle un dogme. Les deux sont méprisants envers leurs contradicteurs.

 

Les similitudes entre les deux typologies de personnage se voient comme le nez au milieu du visage pour tous ceux qui ont les outils conceptuels adéquats, outils à la disposition de tous ceux qui voient avec leur raison ; plus difficiles d’accès à ceux qui voient les choses avec la boule qu’ils ont dans leur ventre (et dont la vibration leur donne cette posture physique spécifique). En fait quand ils hurlent, ils n’élèvent pas la voix, ils ont juste mal.

 

Les pauvres.

 

 

Bonus track :

 

Jusqu'où tout cela peut amener...

 

 

 

Et un dernier hurlement pour la fin…

 

Souhail Chichah

 

A ceux qui auraient quelques doutes sur l'objectif de notre soralien épris de respect et de bons sentiments, à savoir empêcher la critique de Soral, qu'ils se rendent sur son mur où il vient d'entamer une campagneke de dénigrement contre moi.

 

=> Eh non ; à ce moment précis aucune campagne n’avait démarré, mais reconnaissons lui ce sens de l’anticipation. Quoique « campagne de dénigrement » est plutôt exagéré. Campagne de mise en garde contre l’intégrisme (sous couvert) antiraciste eut été plus adéquat, mais cela notre ami à la pensée sclérosée ne peut pas l’admettre. Car le comble du fou est de se convaincre qu’il ne l’est pas. Les contradicteurs n’étant que des incultes qui n’ont pas les « outils conceptuels adéquats », un état de fait qui justifie une attitude hautaine et condescendante. En trois lettes : un fou (ou moins méprisant : un mégalo).

 

Il a présupposé un présumé objectif : « empêcher la critique de Soral » ; non Monsieur Chichah, encore une fois vous n’y êtes pas, vous êtes totalement déconnecté de la réalité, et plus vous trainez à faire un travail sur vous-même et plus vous vous enfoncerez dans votre intégrisme.

 

L’objectif ne fut pas d’empêcher la critique (quelle critique au fait ? « visage qui suinte la haine », voilà le genre de critique que l’on peut lire chez nos amis antiracistes, quel dommage que – censure et exclusion du débat aidant –  je ne puisse pas faire une copie d’écran), mais plutôt de recadrer les choses en expliquant qu’on ne peut se poser en victime d’une campagne à son encontre… en utilisant les mêmes méthodes envers autrui !

 

Je laisse chacun juger de la perfidie du comportement.

 

Le fascisme n’est pas spécialement là où on le croit…

 

http://2.bp.blogspot.com/_punX9hMdXKo/S51Toug4KcI/AAAAAAAAAIc/5EFhpDfdxXg/s320/anti-nazi.gif

Partager cet article

Repost 0
Published by Génération M - dans Société
commenter cet article

commentaires

zcomme 24/05/2011 20:13


bien vu mec! le chichah je l'ai connu sur les bancs de la fac alors qu'il était étudiant et c'était déjà un pisse-merde prétentieux, qui s'arrogeait le droit de se mêler de tout sur des affaires
qui ne le concernaient en rien. Le plus risible et pathétique fut que lorsqu'à force d'être où il ne fallait pas et qu'il comprit au signes grégaires du body-language qu'il s'exposait à être remis
physiquement à sa place (le retour de baton du réel en somme)la décomposition physique et morale de sa prétention et de sa morgue arrogante était instantanée et totale. Une vraie débâcle. Se
confondant d'excuses peu sincères comme les lâches peuvent le faire pour s'en sortir sans trop de dommages. l'attitude d'un roquet en somme aux aboiements désagréables qui fait mine de pisser sur
ton poteau et qui s'enfuit pourtant la queue entre les jambes au premier hérissement de poil. Ce commentaire je sais n'est pas dans l'étalement de mon éloquence argumentaire mais elle est
suffisamment significative de la réalité concrète et vécue du personnage. Un pâle type en somme en quête de reconnaissance, de notoriété et prêt à pas mal de vilenies, de faux combats et
d'intrigues de factions pour occuper une position sociale qui, croit-il, justifierait enfin l'affichage de sa suffisance (pour etre assistant à ULB je peux définitivement affirmer qu'il en faut! Le
système étant de singer le comportement des anciens en place).


Bozo 23/05/2011 20:06


Tu es un sacré comique mon gars! Ta dénonciation pue à plein nez le ressentiment et l'envie, tout ce dont tu charges Chichah, tu le pratiques dans ton article (condescendance, mépris, cynisme...,
il suffit de le lire attentivement. Aussi pour ta posture de Muslmim, tu repasseras, tu es un de ces nombreux tartufes à barbe (avec alibi islamique) qui pullule sur le net, quant à tes références,
elles sont justes risibles (tu as oublié Faurisson !)... Tu es juste un petit VRP (carolo) du grand bouffon qu'est Soral, qui combine ignorance, jalousie et "haine de soi-même", rien de plus...


Génération M 23/05/2011 20:40



Très cher idiot que vous êtes, je publie votre commentaire car vous exprimez à merveille ce que j'appelle "la face B du racisme".


 


Votre maître à penser, l'antisémite (ou le "très borderline") Souhail Chichah, fut tout simplement odieux, et cet article montre toute l'authenticité du personnage.


 


Pour le reste, je vous recite tellement vous êtes pitoyable : "Aussi pour ta posture de Muslmim, tu repasseras, tu es un de ces nombreux tartufes à barbe (avec alibi islamique) qui pullule sur le
net, quant à tes références, elles sont justes risibles (tu as oublié Faurisson !)... Tu es juste un petit VRP (carolo) du grand bouffon qu'est Soral, qui combine ignorance, jalousie et "haine de
soi-même", rien de plus..."



Rien de plus ? Vraiment rien de plus ? Dommage, vous êtes marrant :-)



Samir 21/04/2011 13:01


Rien que le fait que Chichah se permette de s'adresser à ses interlocuteurs par des apostrophes telles que "mon chéri" (quand il s'adresse à "Mouhsine") en dit long sur le personnage... Ce sont des
petits signes qui trahissent une certaine mentalité. Vous viendrait-il à l'esprit d'appeler quelqu'un du même sexe que vous, voire même du sexe opposé et non intime, de cette façon? Non, eh bien,
demandez-vous pourquoi!...


Samir 21/04/2011 12:54


J'ai eu le même genre de bricoles sur Facebook avec Mr Chichah. C'est effectivement un allumé de premier ordre, psychorigide et arrogant. Mais au-delà du personnage, c'est de toute cette idéologie
des "indigènes" et de l'éthno-gauchisme comme vous dites, qu'il faut se méfier. Chichah est athée, de son propre aveu. Travaillé peut-être par d'autres problèmes intérieurs, il adhère de toute son
âme à l'Occident, et en devient obsédé par le regard que celui-ci porte sur lui et les gens "comme lui"... La plupart des indigénistes correspondent à ce profil. De plus amples développements dans
mon intervention seraient peut-être nécessaire, mais je n'ai pas de temps à perdre avec ces bêtises, et préfère approfondir ma foi et ma science en islam, et mettre mon comportement en accord avec
les principes que j'y découvre. Salam, et bonne continuation...


Les éditions Avant l'Heure 04/04/2011 11:17


As salamu 'alaykum

Quelle tristesse. Souhail et Said discutent ensemble et jamais on ne croirait que ce sont deux musulmans qui discutent. Deux frères. Passer le salam, se souhaiter de bonnes choses... Subhanallah,
la culture islamique, notamment dans le domaine de la fraternité communautaire et dans la domaine du langage se perd. Le problème c'est que cette culture apporte la barakah d'Allâh.

Enfin, al hamdulillah ala kulli hal.
Pour le sujet on a comme l'impression que ce n'est pas la première fois que vous discutez ensemble mais que cette fois-ci la discussion est vraiment close, non ?


Génération M 04/04/2011 14:14



Wa alaikoum salam,


 


Je ne pense pas que M. Chichah soit un de ces musulmans resté musulmans. Ce n'est pas le genre de question que je me pose (j'avoue que moi aussi j'ai ce préjugé archaïque du nom qui indiquerait
une appartenance à l'Islam), mais un intervenant a posé la question ouvertement, et M. Chichah n'a que moyennement apprécié la question. Disons que c'est pas important, donc l'argument de
fraternité peur rester entre parenthèse. C'est lui-même qui dit que nous ne sommes aucunement ami (d'où la permission pour lui d'être méprisant, étrange philosophie).


 


Oui c'était la première fois qu'on "discutait" (quel bien grand mot). Il nous arrivait de poster l'un ou l'autre commentaires sur nos publications respectives, je fus donc le premier surpris de
son agressivité.


 


Note : la discussion est close à partir du moment où l'un des interlocuteurs ne souhaite plus discuter avec celui qui a tort.


 


"Quand on est sûr d'avoir raison, on n'a pas besoin de discuter avec ceux qui ont tort."[Georges Wolinski ]



Bienvenue Sur Génération M !

  • : Génération M
  • Génération M
  • : Parce que l'ultra-libéralisme mondialiste droit-de-l'hommiste à la sauce atlanto-sioniste, n'empêche pas (encore) de réfléchir et de se poser les bonnes questions. BONNE VISITE !
  • Contact

Message d'accueil

logo_generationM.jpg
Bonjour et bienvenue sur ce blog !

Cet espace se veut être un lieu d'échanges et d'informations - disons - alternatives.
Vous êtes donc cordialement invités à laisser des commentaires ; je ne suis pas un "sectaire" qui prétend détenir "toute la vérité", c'est pourquoi je suis ouvert au dialogue. (lire plus...)

Merci d'avance de parler de ce blog.
Vous êtes la meilleure publicité !

bouton_intro-objectif.jpg
bouton actu
bouton pres-art

Recherche

Archives

www.generationM.be

Des idées pour améliorer ce blog ?
Vous avez noté une faute d'orthographe ?
Un lien qui ne fonctionne pas ?
Vous avez des questions ?
Merci de nous contacter
ici