Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 avril 2010 6 10 /04 /avril /2010 22:47

Les termes humanisme et laïcité sont entre guillemets dans le titre, car c’est malheureusement une vision étriquée et partisane – emballés sous un cellophane d’arguments fallacieux – de la laïcité (et du pseudo humanisme) dont il est question ; là où se cachent des desseins assez obscurs. Pour être honnête, je ne suis pas sûr que les protagonistes – carriéristes idiots utiles de l’ultra-droite – ont assez de subtilité pour comprendre vers quel type de société nous sommes en train de nous diriger.

 

ripostelaique.jpg

 Il serait égoïste de ma part – ou de la part de quelque « dissidents-insoumis » (choisissez le terme que vous préférez) que ce soit – de parler exclusivement au nom d’une stigmatisation d’une communauté en particulier. Certes, le principe du bouc émissaire est détestable (il est d’un autre âge également), mais les dangers des politiques incendiaires ne se limitent pas à ces pseudos débats de société – qui de surcroît divisent les citoyens. Les dangers vont bien au-delà des intérêts ou des libertés d’une communauté ; il s’agit avant tout de politiques – dans un contexte de crise et d’incertitudes – visant à allumer le plus de feu possible, à intervalles réguliers, afin d’entretenir une épaisse fumée pour passer outre les vrais problèmes. 

 

Dans un contexte de crise, je vous laisse imaginer quels sont les vrais problèmes, et quels sont les véritables impasses qui nécessitent autant de tours de passe-passe ; tous cela sous le regard béat des « journalistes » (ou lecteurs de prompteurs) qui décidément officient plus en tant que porte-paroles de « ce qu’il faut donner à bouffer à la population » que comme véritables investigateurs. Comme s’il était difficile de lier certains faits entre eux …

 

 

Après la burka on parlera du chômage … ou du mouton dans la baignoire

 

Parler de la burka alors qu’on arrive à des pics record de chômage (avec tous les dommages collatéraux : pauvreté, délinquance, familles en difficulté, endettement, divorces, moral à la baisse, santé mentale, antidépresseurs, drogues, alcool, …) c’est faire preuve d’une déficience intellectuelle hors normes ! 

 

Cet article, ou ce modeste blog de manière générale, n’a pas vocation à changer le monde, mais si vous passez par ici, méditez au moins là-dessus : Déficit et chômage en Belgique en 2010 ?, ça donne une idée du genre de choses qui sont éludées derrière des pseudos débats. Je vous mets au défi de parler de l’urgence de la burka à un grec (ou résident grec), il aura de la matière pour vous répondre ; ce qui se passe en Grèce semble être le destin le plus plausible de tous les pays européens – car on ne peut obtenir des résultats différents avec des politiques impérialistes et ultralibérales (salaires nivelés, délocalisations, immigrations massives, endettement des états – au profit des banquiers apatrides –, inflation, …) seul le temps retarde éventuellement les échéances (j’espère me tromper bien entendu).

 

 

75.0000 chômeurs en Belgique pour 2010 – d’après BELGA

 

 

En Belgique, en France, ou ailleurs, ce sont les mêmes schémas qui se répètent ; il s’agit de créer et d’entretenir des peurs, attiser la haine entre les individus qui composent la société, et avoir ensuite l’outrecuidance de se présenter comme « humaniste éclairé » pour rassurer la population. C’est le « pompier-pyromane intello » (en fait il n’est pas difficile de passer pour un « intellectuel » dans une société où les individus sont gavés de Secret Story, Top 100 des meilleures gamelles, MTV, et autres métrosexuels milliardaires stars de la Champions League), celui qui « rassure » tout en sollicitant des suffrages, ou militant pour ses pairs – la boucle est bouclée.

 

Cela dit, ce principe n’est pas fait pour durer. On peut ironiquement affirmer :

 

Heureusement que la société marchande ultralibérale, mondialiste, va nous sauver des dangers de la burka !

 

 

Nos politiques ont déjà échoué, et ils le savent (en fait je ne suis pas sûr qu’ils le savent, ceux qui vivent dans un monde parallèle, loin des réalités, peuvent-ils être conscients des vrais préoccupations des citoyens ?). La seule chose qu’ils font de concret est « jouer la montre » … et continuer à éluder les problèmes pour ne pas compromettre leur carrière. Puisqu’en effet, proportionnellement à leur capacité de discernement, les problèmes actuels sont définitivement insolubles – pour autant que les hérésies découlant de ce système mondialiste ultralibéral ait une issue qui vaille.

 

La seule question qu’on peut pertinemment se poser est : combien de temps vont-ils pouvoir tenir ? Sans doute le temps de tomber en rupture de stock de vaseline et que ça finisse par faire très mal …

 

 

Quand les élus belges s’assoient sur la constitution

 

Jeudi 11 mars 2010, le débat sur le port du voile a repris de plus belle. Ce jour-là, la cour d’appel de Mons a rendu un jugement qui a fait beaucoup de bruit. Ce tribunal a en effet autorisé une enseignante à donner ses cours voilée. Au nom de la liberté de pensée et de la liberté religieuse. 

 

la garenne 

 

Nuran Topal est une enseignante de mathématiques et de sciences. Elle porte le voile depuis ses 12 ans. Elle a toujours enseigné voilée, dit-elle. Elle travaille à la Garenne, une école de Charleroi. Le pouvoir organisateur de cette école est la Ville de Charleroi. Il interdit à ses enseignantes de donner cours en portant le voile. Nuran Topal introduit donc un recours en justice. Elle estime que son apparence ne devrait pas être considérée comme contraire au principe de neutralité. Elle affirme qu’elle a toujours été neutre dans ses cours.

 

Seulement voilà, alors que la décision de justice a tranché en faveur de l’enseignante – qui par ailleurs n’a jamais connu le moindre heurt avec sa hiérarchie, ni ses élèves –, c’est tout l’appareil politique et médiatique qui part à l’assaut pour contrer cette décision de justice !

 

Il est évident que les arguments « victimaires » sont au minimum recevables : alors qu’une première décision est défavorable à une citoyenne de confession musulmane, la décision en appel tranche à son avantage. C’est alors qu’une coalition politique (gauche, centre, et droite !) s’organise pour contourner cette décision de justice … jusqu’à promettre (sic) de modifier la loi dès la rentrée. Si cela n’est pas de l’acharnement …

 

On oublie naturellement, l’espace d’un instant, les arguments pseudos humanistes appelant à l’émancipation des femmes, puisque qu’on aura compris le message selon lequel les femmes doivent être émancipées selon un modèle bien spécifique, et selon une conception toute particulière de la liberté (« sois libre à ma manière »). Nous n’avons vu aucun élu verser le moindre sentiment de compassion envers cette femme qui va perdre son travail (bien vu, elle ne s’est ensuite pas présentée sans son foulard : renvoyée pour faute grave !), cet humanisme là est pour le moins sujet à bien des contradictions …

 

Bien entendu, les élus locaux réfutent l’acharnement exercé sur l’enseignante (une enseignante voilée sur 1800 enseignants dans l’enseignement de la communauté française, il faut être très mauvais esprit pour y voir un acharnement …). Je passe outre ceux qui ont osé parler d’une décision courageuse (sic). 

 

constitution_belge.jpg

 

Certes, je ne suis pas juriste. Mais à la lecture des principes, on comprend que le but des règles et des lois (sous le socle de la constitution) est de garantir des libertés pour tous, et que les citoyens puissent vivre en harmonie nonobstant les différences et les particularismes de chacun. 

 

Ce fut le cas de Madame Topal qui a toujours enseigné (sans heurts et sans faire de prosélytisme) avec son voile. Et comme la démocratie belge fonctionne plus ou moins correctement (du moins jusqu’à aujourd’hui), et que ses principes sont – dans l’ensemble – plutôt cohérents, la décision en appel est tombée du côté d’une citoyenne qui n’est une menace pour personne et qui respecte les engagements liés à sa fonction. Tout va bien dans le meilleur des mondes dans un pays normal … en espérant que la Belgique aspire à le rester ! Un pays où ses citoyens respectueux de la loi peuvent vivre en totale liberté. 

 

Jusqu’à la montée de l’islamophobie en Europe de manière générale (merci à la France d’avoir pollué nos antennes avec leurs débats qui suivent la vague des néocons-s’en-va-t’en-guerre), tout allait bien en Belgique. Aujourd’hui, ceux qui veulent marcher dans le sillon d’Oscar Freysinger (le leader de l’UDC parti en croisade contre 4 minarets en Suisse) ont compris ce qui faisait vendre. Les arguments fallacieux tant qu’ils sont ciblés vers les nouveaux pestiférés du XXIe siècle ne coûtent pas cher (demandez à Zemmour, pour le prix d’un timbre il s’est évité des soucis avec la LICRA).

 

Je retiens l’hérésie des pseudos humanistes qui tend à expliquer pourquoi la décision de justice a réussi à tomber en faveur de l’enseignante musulmane : « Il existe un vide juridique, un vide législatif. » 

 

Oser dire cela (et penser que c’est pertinent), c’est la porte ouverte à toutes les fenêtres ! Il ne faut pas être juriste pour comprendre (ceux qui développent ces pseudos arguments ne sont pas plus juristes que le commun des mortels) qu’en justice, et dans la loi, il existe de grands principes. Selon certains cas bien spécifiques, il se peut que certaines décisions de justice nous échappent, voire même qui peuvent nous sembler injustes. Imaginons qu’à chaque fois que la décision tombe dans un sens qu’on peut ne pas comprendre (ou ne pas admettre), on argue ensuite d’un « vide juridique ». 

 

Il s’agit d’un non-sens total … et je dirais même plus, il peut s’agir de balises d’un nouveau totalitarisme ! Je m’explique : les textes législatifs, les lois, les décrets, les ordonnances, sont les seules sources pour défendre ou faire valoir une cause aux yeux de la loi, aux yeux de la justice d’un pays démocratique, qui fonctionne normalement. Un avocat va plaider en fonction des textes de lois existants, et le juge va juger en fonction de la pertinence des arguments tirés des sources faisant autorité. De quel genre de démocratie parlerait-on si on remettait en cause une décision de justice (en appel) avec un tel argument ? Vide juridique ça ne veut rien dire ! Les grands principes et les diverses plaidoiries sont supposées être suffisantes, autrement c’est remettre en cause la crédibilité du juge qui a osé « trancher dans le vide », non ce n’est pas comme ça que les choses se passent : le vide n’existe que chez celui qui a un postulat de départ, et qui est déterminé à ce que SON principe soit au dessus de la loi … quitte à la changer ! 

 

Certes, je suis bien évidemment d’accord que la loi n’est pas quelque chose de figé et qu’elle peut être sujette à modification selon un principe démocratique. Mais dans le cas de l’enseignante de Charleroi, la loi sera changée après le jugement d’un tribunal que les « élites » ont jugé non conforme à leur vision – forcément – étriquée de la laïcité (forcément, car la loi telle qu’elle existe ne leur suffit plus, de surcroît lorsqu’elle leur est défavorable). 

 

Je rajouterais que modifier le règlement d’ordre intérieur n’est rien d’autre qu’une pirouette (que les protagonistes assument d’ailleurs, ils en sont même fiers) qui n’avait comme objectif – non dissimulé – de contourner une décision de justice, tout en stigmatisant – encore une fois – une personne issue de la communauté musulmane (une coïncidence sans doute).

 

Je le redis : c’est une nouvelle forme de totalitarisme où on fait ce qu’on veut avec la loi.

 

Ce néo-totalitarisme ne pourrait fonctionner sans heurter le peuple qu’à la condition de désigner un bouc émissaire. La bonne nouvelle est qu’on ne doive pas le choisir (l’ère du fascisme racialiste primaire est révolu, il est aujourd’hui plus subtil), il est par défaut désigné depuis un certain 11 septembre.  

 

Parano ? Eh bien je vous mets au défi de lire les commentaires attachés aux articles traitant des questions de l’Islam sur les sites des grands journaux, je vous garantis que la population est prête à ce que des lois de plus en plus contraignantes soient adoptées contre les musulmans ! 

 

Les défenseurs de la forme la plus rigide de la laïcité (les intégristes de la laïcité) se défendent bien entendu d’être racistes, par contre quand on leur dit qu’ils sont les idiots utiles de l’extrême-droite, ils n’arrivent plus du tout à cerner leurs contradictions … ou alors ils ont du mal à assumer que par un subtil effet de balancier, ils soient devenus purement et simplement les agents d’un « néofascime éclairé », se présentant au nom des droits de l’homme, de l’humaniste, et de la liberté. Bienvenue dans le meilleur des mondes !

 

 

Note : dans la foulée, la Belgique s’apprête à être le premier pays à légiférer sur l’interdiction totale du port du voile intégral. Sans commenter le voile intégral (ultra-marginal en Islam, et davantage encore en Belgique) je m’insurge contre le principe de créer des faux problèmes – faisant office d’écrans de fumée –, toujours à des fins électoralistes, et toujours sur le compte de la même communauté.

 

 

Débat avec un « humaniste-laïque (revendiqué) éclairé »

 

J’ai eu la chance de débattre sur le réseau social Facebook avec militant (si j’ose dire) de cet espèce de nouvel humanisme se présentant sous la forme la plus rigide de la laïcité. 

 

Je pense que c’était « instructif » car la seule chose qui m’intéresse en vérité, c’est de dénoncer et mettre à jour certains principes récurrents. Les mécanismes propres à un système « néocolonial » où après avoir imposé une vision du monde ultralibérale – et par essence inégalitaire puisque le but est l’asservissement des états qui ont des ressources naturelles* (ingérence humanitaire il fallait aussi l’inventer) au profil de la « race aryenne » (même si c’est dit plus subtilement) – on veut imposer une nouvelle forme de spiritualité qui est l’uniformisation assimilationniste laïque.

 

* Ou une situation géostratégique intéressante.

 

Ce n’est pas difficile à comprendre : le déplacement des richesses (du sud vers le nord) a entraîné des vagues d’immigrations importantes en Europe occidentale. La couleur de peau et l’origine ne sont plus des critères de discrimination stricto sensu (merci à toutes ces associations antiracistes satellites du PS pour ce progrès … c’est juste dommage de ne pas avoir senti le glissement qui allait suivre), par contre l’allégeance au Système est devenue LE critère qui vous place dans l’axe du bien ou dans l’axe du mal (merci à Georges W. Bush d’avoir contribué à éclairer ce monde). 

 

Pour mettre en place ce fameux gouvernement mondial, il est primordial d’uniformiser les croyances autour d’un concept, un concept qui a ses règles (le marché) et des principes philosophiques qui s’articulent autour d’une forme rigide (quasi dogmatique, du moins c’est vers cela qu’on tend à se diriger) de la laïcité. Vatican II fut la fin du Christianisme tel qu’il fut enraciné en Europe, même encore après 45 ; début du déclin du Christianisme – sans  doute à mettre en corrélation avec la victoire du libéralisme marchand et son hégémonie programmée, sans commenter les éventuelles influences des loges maçonniques. 

 

L’Islam aujourd’hui, semble être la seule résistance philosophique (tout le monde sait que la plupart des citoyens musulmans européens sont des citoyens ordinaires, pas plus engagés politiquement qu’un autre individu ; quant aux éventuels « extrémistes », personne de mieux que les musulmans progressistes et éclairés ne canalisent les éventuels excès, cela est irréfutable) à cette société toute de plastique vêtue. 

 

Certes il y a des valeurs universelles que les musulmans partagent avec tous les justes, avec tous ceux qui aspirent à vivre en paix, développant ainsi des sentiments de fraternité.

 

Mais ce qui dérange les élites est la finalité de l’Islam : en effet,

 

même si l’Islam encourage le croyant à s’accomplir – y compris – dans une société multiconfessionnelle et laïque – à travers la sagesse découlant de ses préceptes –,

 

même si l’Islam exhorte à respecter la loi du pays dans lequel on vit (qui telle qu’elle est écrite aujourd’hui dans les démocraties judéo-chrétiennes ne va JAMAIS à l’encontre des principes islamiques, seuls les extrémistes ignares et arrogants – éventuellement issus de la communauté musulmane – pourront affirmer le contraire),

 

même si l’Islam ne pose pas de problème quand il est pratiqué correctement (dans une voie orthodoxe-progressiste),

 

il y a cependant une – et une seule – chose qui dérange :

 

L’Islam a comme fondement la soumission à Dieu. Bien que cette soumission engendre – en théorie – un comportement citoyen irréprochable (dans l’ensemble on peut dire que les musulmans sont plutôt de bons citoyens ; on conviendra que les « racailles des banlieues » et autres « bandits basanés » n’ont rien à voir avec l’Islam), il est absolument incompatible avec la soumission à un Système (contraire au principe de la ilaha illa Allah*), un système** qui est de surcroît profondément injuste (rapport nord-sud), et dont l’unique solution pour atténuer les tensions – à un niveau local/national – est l’uniformisation : par l’assimilation profonde, et par la fin des particularismes individuels. Une fois que le peuple est – plus ou moins – uniformisé, il est plus aisé d’y inculquer une pensée unique. Il suffit de consulter les audiences des grandes chaînes nationales pour comprendre que la technique fonctionne parfaitement.

 

* Il n’y a de divinité (digne d’adoration) que Dieu.

** Qu’on ne me fasse pas dire ce que je n’ai pas dit : se soumettre aux lois n’est pas pareil à ce soumettre à l’iniquité d’un système et aux politiques impérialistes. Les lois sont supposées protéger les droits individuels, tandis que le système impérialiste-libéral sert directement les élites, au détriment des peuples (et aujourd’hui au détriment de certaines libertés individuelles).

 

De là est né ce courant « néofasciste » (post-11 septembre) où ces pseudos progressistes de gauche – s’enorgueillant éventuellement d’avoir milité dans des associations antiracistes – vantent cette désacralisation totale de la société, cette assimilation parfaite et sans faille, l’homme-nouveau – civilisé – du XXIe siècle. Les racistes et fascistes (de droite) – ceux de la vieille école – pourront quant à eux être montré du doigt (à juste titre certes) par la gauche réfutant par là de s’associer à toute forme de racisme, alors qu’ils sont les alliés les plus objectifs de tous les identitaires et autres partisans de l’extrême droite racialiste !

 

C’est : « On n’a pas le même combat, mais on a le même ennemi !

… et (surtout) on sert le même patron ! »

 

Note : la promotion du métissage institutionnalisé n’est pas fortuit non plus, puisqu’il permet de détruire d’autres formes de particularismes (ethnico-visibles) … tout en se vantant outrageusement, encore et toujours, de ne pouvoir être traité de raciste ! Subtil certes, mais ça n’échappe pas à celui qui a compris la mécanique, et en particulier une des finalités qui l’accompagne, à savoir : déplacer le racisme. 

 

Celui qui ne comprend pas peut regarder ne fusse qu’un journal de TF1, ou lire une édition du Figaro, pour comprendre vers qui sont entretenues les tensions. A ce niveau là, ce n’est plus de la paranoïa, mais de la logique la plus élémentaire. De l’observation dépassionnée tout simplement.

 

 

Débat faisant suite à la publication sur Facebook d’un article commentant la décision du conseil communal de Charleroi. Cliquez ici pour lire l’article

 

En bleu : commentaires ajoutés (non repris dans l’échange), le reste est fidèle à la copie des messages dupliqués par Facebook sur mon adresse email.

 

 

 

Mon commentaire fidèlement retranscrit :

 

Viseur (le bourgmestre de Charleroi) nous parle du respect des principes. Mais quels principes ? Celui de s'assoir sur une décision de justice pour aller au bout de son crédo ? (néo-totalitarisme laïcard)

 

 

Kevin a commenté votre lien :

 

Aucune liberté n'est absolue et la Constitution n'accorde la liberté d'exprimer ses convictions religieuses que dans les limites prévues par la loi. Le législateur s'est emparé du problème car les règlements actuels ne permettaient plus aux fonctionnaires compétents de faire appliquer la neutralité dans les écoles publiques au vu des contestations croissantes de cette même autorité. 

 

Je te rappelle par ailleurs qu'une première décision de justice avait donné raison à la Ville de Charleroi et que c'est l'appel qui a cassé cette décision parce que la Ville n'avait pas jugé nécessaire d'adhérer au décret neutralité de la Communauté française : c'est maintenant chose faite... 

 

La loi, au contraire des textes sacrés, évolue en fonction de l'agenda politique et ce sont les mandataires politiques, démocratiquement élus, qui jugent si oui ou non il faut la modifier. 

 

Nous allons fêter les 20 ans de la loi sur l'IVG : nous avons pu voir une belle démonstration de fondamentalistes religieux chrétiens et d'extrémistes politiques manifester dimanche et ils poursuivent un même objectif : tuer la démocratie pour rendre le système plus conforme à leurs pratiques religieuses.

 

 

Mon commentaire fidèlement retranscrit :

 

« Nous allons fêter les 20 ans de la loi sur l'IVG : nous avons pu voir une belle démonstration de fondamentalistes religieux chrétiens et d'extrémistes politiques manifester dimanche et ils poursuivent un même objectif : tuer la démocratie pour rendre le système plus conforme à leurs pratiques religieuses. » 

 

=> Excellent ! Merci Kevin. 

 

Il m’arrive souvent d’user d’ironie pour stigmatiser les néo-staliniens libertaires (oui, ceux qui ne pensent pas comme vous sont des « terroristes » ; « extrémistes » ; fondamentalistes » ; « rétrogrades » ; … on connait la chanson, le reste est vide …), mais franchement là je n’aurais pas pu faire mieux ! :-) 

 

Certes Kevin, on ne pense pas pareil, mais arrête – de grâce – de te présenter (toi et l’idéologie que tu représentes) comme l’incarnation innée du progrès et de l’émancipation de tous les peuples. Plus religieux (au sens dogmatique) que religieux c’est possible ? Il faut croire que oui. 

 

Ce monde est un ensemble de forces qui peuvent à certains moments s’opposer. Je pense qu’on est assez évolué pour pouvoir trouver des solutions dans le but de mieux vivre ensemble. Malheureusement ce sont toujours les idiots utiles du système qui servent le totalitarisme en place. Si si !! Chaque époque – ou plutôt chaque fin de règne – a connu un régime totalitaire (j’ai des exemples si tu veux, à la pelle), sous une forme nouvelle à chaque fois ; et c’est pour cela que tu ne te rends même pas compte vers quoi on est en train d’aller, ni même de ce que tu prônes comme projet de société. 

 

Revois ce qui s’est passé en 1930, et essaie de comprendre les schémas. Tu es prof d’histoire à l’ULB, je pense qu’avec un peu d’effort tu peux comprendre les principes et les mécanismes. Bien sûr que tu vas réfuter la stigmatisation, mais en 1930 les stigmatisations furent également réfutées ! C’était la guerre contre le bolchévisme (Hitler n’avait rien contre les Juifs bien sûr …), aujourd’hui c’est contre l’Islam – le terrorisme-islamisme financé par la CIA servant directement cette idéologie impérialiste, a déjà bien préparé la population aux idées que tu promeus. 

 

A ce que je sache, cette femme (l’enseignante contrainte à ne plus donner cours avec son voile) n’a jamais causé le moindre problème. On a compris qu’on ne veut PLUS DE RELIGION sous quelque forme que ce soit, librement consenti ou pas (pseudo argument humaniste par ailleurs), je ne suis pas si bête tu sais. La norme est « la religion laïque » sous la forme d’intolérance la plus stricte, la plus radicale. 

 

Lis les commentaires en bas de la vidéo (en bas de l’article publié sur rtlinfo.be), tu vas comprendre qui sont vos disciples … 

 

Bien à toi,

 

 

Je n’ai pas jugé utile de commenter davantage la digression à propos de la manifestation contre la loi sur l’IVG (qui n’avait rien à voir avec le sujet, mis à part appuyer « inconsciemment » sa religiophobie) : 

 

« nous avons pu voir une belle démonstration de fondamentalistes religieux chrétiens et d'extrémistes politiques manifester dimanche et ils poursuivent un même objectif : tuer la démocratie pour rendre le système plus conforme à leurs pratiques religieuses. » 

 

=> Stigmatiser les sensibilités religieuses pour rendre le système plus conformes au chiffre d’affaire de l’industrie de l’avortement qui s’élève à des millions d’euros chaque année ? Les idiots utiles ont ce point en commun : servir le capital ; cela suffit à clore un débat quel qu’il soit.

 

 

Mohamed a commenté votre lien :

 

pff... je pense plutôt que leurs réel problème c'est l'islam. Certains ose le dire tandis-que d'autres jouent la carte de l'hypocrisie en se cachants derrière des critères absurde d'identité, de principe ect... voilà mon opinion là dessus, et bien sur Dieu sait mieux !

 

8. Ils veulent éteindre de leurs bouches la lumière d'Allah, alors qu'Allah parachèvera Sa lumière en dépit de l'aversion des mécréants. Sourate 61

 

 

Mon commentaire fidèlement retranscrit :

 

Certes Mohamed, mais crois-moi que les desseins sont au delà du religieux. Il n'y a aucun projet d'islamisation de l'Europe, et les – vrais – décideurs le savent ; il n'y a que les pseudos intellos libertaires qui sont manipulés pour penser le contraire, (et pour chauffer « la meute ») qui passent outre le discernement le plus basique. 

 

Le projet impérialiste post -45 a dû détruire les forces communistes, ensuite l'Eglise y est passée (Vatican II), et maintenant il reste l'Islam. 

 

C'est aussi simple que ça. 

 

Les idiots utiles continueront à contribuer à diviser les gens ...

 

 

Kevin a commenté votre lien :


En ce qui me concerne, je n'ai aucun problème avec la foi et son expression dans l'espace public. J'en ai un quand cette dernière tente d'interférer avec la loi. Je ne suis pas non plus dans un grand phantasme de projet d'islamisation car, au niveau européen, les lobbies juifs et chrétiens sont bien plus puissants. Je ne te suis pas complètement : tu te réclames du principe de liberté pour exprimer ta foi mais tu dénies le droit au monde politique d'aller dans le sens de la libération des moeurs parce ce n'est pas conforme à tes prescrits religieux. 

 

Contrairement à toi, je pense que le vivre ensemble implique l'acceptation du droit à l'indifférence et non du droit à la différence. Les postures victimaires ne feront en rien évoluer la situation : il faut s'entendre sur un projet de société global, au risque de partir vers les extrêmes. La sphère publique (école, administration,...) doit à mon sens échapper au fait religieux. Pour le reste, les lois vont dans le sens de la libération des hommes de leurs carcans moraux judéo-chrétiens.

 

Ensuite, en privé et sur la place publique, chacun est libre de vivre comme il l'entend : personne n'oblige quiconque à être homosexuel ou transexuel, à pratiquer l'IVG, à se faire euthanasier,... Tant que ces décisions personnelles ne contreviennent pas à la volonté de la première personne concernée. Il n'en reste pas moins que la sphère publique, et singulièrement l'enseignement, doit faire abstraction de ses convictions : il ne me plairait pas de savoir mon fils avoir cours de morale avec un T-Shirt "Votez FN" comme il ne te plairait pas que le tien ait un professeur d'histoire enseignant le conflit israélo-palestinien porter la kipa... Le vivre ensemble est à évaluer dans sa globalité et non pas à partir d'une altérité mal pensée...

 

 

Thomas a commenté votre lien :

 

Kevin, on ne peut pas appliquer aveuglement les principes sans tenir compte de la réalité concrète sur le terrain. La réalité est que ce débat ce déroule dans un climat général d'islamophobie et dans un contexte de guerre mené par l'occident (la Belgique inclue) contre l'Irak, L'Afghanistan, la Palestine, le Pakistan, le Yémen, la Somalie, etc. principalement pour des raisons géostratégiques de contrôle des ressources d'énergie. 

 

Je te rappelle que l'excuse avancée par les néoconservateurs pour occuper l'Afghanistan est également « la libération de la femme Afghane ». 

 

Je pense que ce débat est menu pour des raisons électoralistes afin de récupérer un électorat tenté par la xénophobie et le populisme en stigmatisant l'islam et la population issue de l'immigration. Tout comme le débat sur l'identité nationale en France, je pense qu'objectivement, l'acharnement sur la question du foulard ne fait que servir l'extrême droite. 

 

Je me considère laïque et pour la libération de la femme – mais je suis plutôt d'accord avec Saïd sur ce point la. 

 

Du bon usage de la laïcité : http://www.lalibre.be/debats/opinions/article/423766/du-bon-usage-de-la-laicite.html

 

 

Mon commentaire fidèlement retranscrit :

 

« En ce qui me concerne, je n'ai aucun problème avec la foi et son expression dans l'espace public. J'en ai un quand cette dernière tente d'interférer avec la loi. »

 

=> Pour rappel, la décision de justice fut FAVORABLE à l’enseignante. Je le redis : FAVORABLE ! Ensuite nos néo-fondamentalistes ont inventé l’idée fantastique de « vide juridique ». C’est fabuleux quand même. Il y a la loi, il y a la justice, une plaidoirie, une décision, … Et quand la décision tombe du mauvais côté, c’est à cause d’un vide juridique. 

 

Le malheureux Moqadem doit payer – si j’ai bien compris car je n’ai pas spécialement suivi – 72.000 € pour les frais de justice pour sa femme qui a égorgé ses 4 enfants avec un couteau de cuisine. Là il n’y a pas de vide juridique, c’est marié sous le régime de la communauté, ça peut paraître injuste, mais c’est comme ça. 

 

C’est pile je gagne, face tu perds. La démocratie totalitaire, c’est exactement ça ! 

 

(ça ne s’appelle plus tout à fait démocratie par ailleurs) 

 

Je le redis : ce n’est pas une question de religion, mais de principe ! Je paie des impôts, je respecte la loi, j’aspire donc à ce qu’elle soit appliquée pour tous, et j’aspire à ce qu’on respecte les décisions de justice, c’est tout. 

 

Vous me faites rire avec votre sacro-sainte laïcité, certains ne comprennent même pas qu’ils sont plus dogmatique qu’un religieux. Les vrais idiots utiles de la gauche néocoloniale, celle de BHL, Kouchner, Fourest (quel honneur pour elle d’être d’être citée parmi « ce beau monde » :-) ).

 

 

« Je ne suis pas non plus dans un grand phantasme de projet d'islamisation car, au niveau européen, les lobbies juifs et chrétiens sont bien plus puissants. »

 

=> Certes mais TU LE SERS, c’est cela être idiot utile ! Lis les commentaires sur RTLinfo.be, tu ne peux objecter le fait que ces commentaires (il faut les lire pour comprendre) SUIVENT ce que TU prêches.

 

 

« Je ne te suis pas complètement : tu te réclames du principe de liberté pour exprimer ta foi mais tu dénies le droit au monde politique d'aller dans le sens de la libération des moeurs parce ce n'est pas conforme à tes prescrits religieux. »

 

=> Je te parle d’appliquer la loi comme elle l’est. Et ne pas contourner la constitution (et la décision de justice, je peux te le répéter 100 fois si tu veux) via de vils procédés. Un changement de règlement POUR UNE enseignante sur les 1800 de la communauté française (si je ne m’abuse). Rien à voir avec les prescriptions religieuses. Au contraire, la laïcité protège la dignité des individus et leurs croyances. Tu prêches pour quelque chose au-delà de tout ça ; quelque chose qui a avoir avec le projet néocolonialiste post 11 septembre (que tu le veuilles ou non).

 

 

« Pour le reste, les lois vont dans le sens de la libération des hommes de leurs carcans moraux judéo-chrétiens. »

 

=> Kevin, tu es fantastique dans ta manière de corroborer mes propos. Je le redis : tu as le droit d’avoir ces positions, mais je ne peux m’empêcher de relever ce qui est plus qu’un lapsus, c’est le crédo impérialiste historique qui consiste à « civiliser les sauvages » et les libérer de leurs supposés carcans. « Les carcans moraux judéo-chrétiens », c’est formidable.* 

 

Tu sais qu’en tant que citoyen belge musulman, il ne me viendrait JAMAIS à l’esprit de vouloir libérer qui que ce soit des « carcans immoraux d’une société définitivement débauchée » (c’est un point de vue qui peut éventuellement s’entendre). 

 

Les gens sont libres de s’aliéner comme ils le souhaitent (car on est toujours quelque part « aliéné » aux yeux de celui qui ne pense pas pareil), que ce soit via une croyance, des piercings, des tatouages (sur le visage pourquoi pas, je n’ai rien contre du moment que ce n’est pas le mien), l’alcoolisme, Raël, la technonik, … c’est ma conception de la liberté, je n’imposerai jamais la mienne, et je m’opposerai à tous ceux qui voudraient le faire (laïques, chrétiens, ou musulmans !).

 

*La femme afghane remercie BHL et Kouchner, certes on a tué son mari (« tant mieux il ne pouvait que la maltraiter ! »), ses enfants, et sa famille, mais au moins elle est libre … euh … enfin on le suppose quoi !

 

Pour le reste, Thomas t’a recontextualisé dans quel cadre est né ce débat (post 11 septembre). C’est flagrant comme le nez au milieu du visage, mais je ne t’en veux pas de ne pas être à même d’abjurer des croyances issues de l’école à laquelle tu appartiens.

 

 

Kevin a commenté votre lien :

 

Tu n'as pas l'air de comprendre que la décision était liée à la procédure et à des imprécisions mais il revient encore au pouvoir organisateur de décider ou pas d'accepter les signes religieux, en attendant la loi... Comme le principe a été mal interprété, elle a gagné une des nombreuses procédures : c'est tout... Et les élus ont décidé d'interdire : c'est cela aussi la démocratie. On ne peut invoquer la loi quand ça arrange sa façon de penser et cracher sur les élus alors que le législateur est lui-même constitué d'élus. Tu fonctionnes comme si la loi était immuable et avait un caractère absolu : la loi est une norme que la société se donne à un moment donné.

 

 

Mon commentaire fidèlement retranscrit :

 

Quelle était la chance pour "le principe opposé au tien" d'obtenir une décision favorable ? 

 

Perdu (en 1ère instance) => appel => gagné => on change donc le règlement ... avant de changer la loi ! 

 

La réponse est AUCUN, le canevas est ... TOTALITAIRE. 

 

Pile je gagne ; face tu perds. 

 

A remettre dans le contexte post-11septembre ...

 


Kevin a commenté votre lien :


Tu ne comprends pas le cheminement de cette procédure judiciaire ni ce qu'est le sens de la loi... Je laisse tomber puisque tu ne veux pas comprendre. Et le 11 septembre n'a rien à voir : la question ne s'était pas posée avant... Je te rappelle néanmoins que la démocratie est l'expression de la majorité et que celle-ci est conforme au sentiment des citoyens. Bonne nuit avec ta parano, tes oeillères et tout le reste : ne viens pas te plaindre si un jour on vote vraiment des lois totalitaires car tu y aurais contribué par ta position rigoriste. Si chacun faisait un pas vers l'autre, ce serait bien...

 

Je n’ai pas eu le temps de poster une réponse à ce message, cependant il ne contredit pas mon opinion selon laquelle la loi a – en appel – tranché en faveur de l’enseignante. C’est une drôle de conception de la démocratie que d’éluder le fait que tout l’appareil politique s’est ensuite acharné contre l’enseignante (et contre la décision de justice !). Ce n’est pas de la paranoïa, c’est un fait avéré ! 

 

J’apprécie tout particulièrement l’accusation à mon encontre de tenir une position rigoriste (sic). Quant au climat « islamophobe » post-11 septembre, j’aimerais une réfutation convaincante mais comme j’ai encore la télévision à la maison, j’ai du mal à me défaire de cette idée qui consiste à banaliser l’islamophobie ambiante.

                                                                                                 

 

Amadi a commenté votre lien :

 

pour moi les signe de difference sont la preuvent de tolerence ce que je trouve honteux quoi que vous disiez s'est que l'on interdisent a une femme pudique de se couvrire les cheveux

mais parcontre si elle viens avec un pentalons taille basse du quelle depasse son string ca.... on l'encourrage

j'appelle ca des degenerer et des pervers...

 

 

Mon commentaire fidèlement retranscrit :

 

Ah ah !! :-) 

 

Je ne crois pas qu'il soit non plus une question de taille-basse ;-) 

 

Je n'appelle pas ça non plus des dégénérés ni des pervers, j'appelle ça de la consommation, tout simplement.

 

 

Kevin a commenté votre lien ;

 

@Amadi : désolé mais je ne partage pas votre vision patriarcale et moralisatrice de la femme. Pourquoi la pudeur devrait-elle être le fait de l'homme ? L'homme est-il réduit à être considéré comme un animal libidineux incapable de contrôler ses pulsions ? En ce qui me concerne, le string qui dépasse de la taille basse, je trouve cela vulgaire et cela ne me donne pas vraiment envie de lui sauter dessus. Chacun vit comme il le veut en rue : si une élève vient comme cela en classe, je lui ferai une remarque et lui dirai que le règlement réclame une tenue correcte : c'est tout !

 

 

Mon commentaire fidèlement retranscrit :

 

Kevin, ton commentaire sur le string est le plus intelligent que tu aies produit sur ce fil. Moi non plus je n'aime pas présenter les choses de cette façon.

 


Kevin a commenté votre lien ;

 

En tout cas, c'était le plus en phase avec tes positions rétrogrades et moralistes...



Mon commentaire fidèlement retranscrit :

 

« En tout cas, c'était le plus en phase avec tes positions rétrogrades et moralistes... »

 

=> La bête est lâchée, elle n’a plus rien dire, va commencer à être désagréable*, et va conclure sur un anathème gratuit. Je connais les mécanismes par cœur Kévin :-)

 

* C’est d’autant plus regrettable que ce fut le seul point où j’étais 100% d’accord avec lui. L’homme SE DOIT de contrôler ses pulsions, devant une femme voilée ou pas, « stringuée-taille-basse » ou pas … « Dis aux croyants de baisser leurs regards et de garder leur chasteté. C'est plus pur pour eux. Allah est, certes, Parfaitement Connaisseur de ce qu'ils font. » (Sourate 24 V30)

 

Et si maintenant je te demande poliment de me faire un copier coller des positions « rétrogrades et moralistes » que j’aurais développées, tu fais quoi ? 

 

Tu te retrouves tout seul, enfermé dans ton discours faisant l’apologie directe du néocolonialisme totalitaire (sous couvert d’humanisme bien entendu). Donner une définition (et imposer une application) au concept même de liberté est un oxymoron que ton aveuglement partisan (laïcard anti-religion), ne peut percevoir. 

 

Que tu le veuilles ou non, tu es le disciple d’une idéologie qui a déjà fait des ravages dans l’histoire. Tu as accès aux sources, vérifie. 

 

Vous serez défaits … comme tous les totalitaires. 

 

Comme les totalitaires religieux ont été défaits jadis (ce qui fut une libération évidemment, certains régimes islamiques furent aussi totalitaires … et également défaits). 

 

Il faut reconstruire une jeunesse éclairée, sans imposer ni la religion ni l’absence de religion. Des gens libres et éclairés, ouverts et tolérants. Les partisans ultra-engagés ont toujours eu en leurs seins les pires extrémistes.

 

 

Karim a commenté votre lien :

 

« La loi, au contraire des textes sacrés, évolue en fonction de l'agenda politique et ce sont les mandataires politiques, démocratiquement élus, qui jugent si oui ou non il faut la modifier. »

 

Sans même parler des fondements politiques racistes, suprémacistes, néocolonialistes, qui comme le savent les colons de ton acabi, sont à l'origine de ces décisions, et non une prétendue laïcité, qui n'est rien d'autre que la neutralité de l'état et non des lois d'apartheid. 

 

La loi, le règlement, au niveau national ou local, doit obéir à des principes fondamentaux, à des droits constitutionnels, ici on a une violation flagrante des libertés fondamentales, motivée par une interprétation religieuse, fondamentaliste et raciste de la laïcité. Il est du devoir de chaque citoyen de la combattre et de combattre les colons, de droite ou de gauche, ça ou la barbarie.

 

 

Kévin a commenté votre lien :

 

Continuez, je vous en prie : vous mettez de l'eau au moulin de l'extrême-droite ! Je peux vous parler de liberté, d'égalité et de tolérance mais nous n'avons pas la même définition... Tu peux faire des copier-coller mais je ne répondrai pas car je trouve qu'isoler les phrases de leur contexte est intellectuellement malhonnête : pour quelqu'un qui crie sans cesse à la manipulation de l'information, tu y participes volontiers !

 

Note : je n’ai pas compris où était la malhonnêteté intellectuelle. C’est pourquoi les commentaires sont repris dans leur intégralité. Le lecteur jugera. On notera encore – comme souligné dans l’article qui précède la retranscription de cet échange : le dédouanement de tout racisme en renvoyant ses propres tares à l’extrême-droite !

 

 

Au fait, le colon, ce n'est pas celui qui va s'installer dans un pays étranger et essaye de lui imposer ses idées ? On ne parle pas de la même chose et on inverse les rôles il me semble...

 

 

Mon commentaire fidèlement retranscrit :

 

Néocolonialisme ... ça serait trop long à t'expliquer. 

 

Les principes et mécanismes restent les mêmes. Ils changent de forme. Seuls les idiots qui n'ont pas compris la subtilité continueront à persévérer dans l'édification de régimes totalitaires. 

 

Et on met de l'eau au moulin de l'extrême-droite, ben voyons … 

 

Non, toi continue ! :-)

 

 

« Bonne nuit avec ta parano, tes oeillères et tout le reste : ne viens pas te plaindre si un jour on vote vraiment des lois totalitaires car tu y aurais contribué par ta position rigoriste. Si chacun faisait un pas vers l'autre, ce serait bien... »

 

=> Bon ben, disons que je te renvois le compliment. 

 

(C’est moi qui ai une position rigoriste …) 

 

Bonne nuit quand même.

 

Note : pense un jour à me « débloquer » pour pouvoir débattre chez toi. Ici, tu es le bienvenu, et tu le sais (sans ironie).

 

La règle du jeu est que je suis en profil limité sur son profil Facebook, ce qui m’empêche de commenter ses publications (et ses éventuelles propagandes « humanistes-éclairézs »). Un procédé stalinien qui empêche les contradicteurs de s’exprimer. De la grande tolérance conforme à l’idéologie que je dénonce.

Partager cet article

Repost 0
Published by Génération M - dans Conscience islamique
commenter cet article

commentaires

Ali de la bataille du chameau 25/04/2010 09:40


Disons que je partage beaucoup de tes avis (je ne dis pas tous car je ne les ai pas tous lu tout simplement) et comme j'aime l'intellect parfumé de spiritualité et une spiritualité parfumée
d'intellect, c'est un clin d'oeil aux versets coranique ou hadiths précités.

Je ne sais plus comment ton blog a atteri dans mon netvibes, mais chose sûre, il mérite d'être là.

Sans doute dois tu savoir, Abou-Dhar al ghifari, que Dieu l’agrée, a dit : "Si vous placiez un glaive tranchant sur ceci (et, ce disant, il montrait son cou) et que je puisse avoir le temps de
transmettre une parole du Prophète entendue par moi, avant que ce glaive eût tranché ma tête, je la transmettrais." Voilà des exemples qui doivent nous imprégner...

Bonne continuation mon ami.


Ali de la bataille du chameau 23/04/2010 18:59


Salaam Waleikoum, Bonjour,

Il est difficile de ne pas comprendre que le problème est la communauté dite musulmane en elle-même (si musulmane elle est car elle m'inspire plus être une communauté arabophone qu'autres choses).
Ce n'est pas Kevin le problème ou autres, Kevin a ses idées néonéocolonisateurs (répétitions de "néo" voulues) qui sont encouragées par des gens qui contredisent des propos censés comme ceux de
l'auteur de ce blog (que je ne connais pas mais que j'encourage à continuer spirituellement plus qu'intellectuellement.)

communauté divisée = communauté dévisée = macchiavel doit se retourner dans sa tombe mais pas pour les bonnes raisons de l'expression...

Bonne continuation


Génération M 24/04/2010 21:49



Merci pour ton message, que je partage tout à fait.


 


Effectivement, le problème ne vient ni de Kevin, ni de personne d’autre. Le problème vient en grande partie de l’endroit où la plupart ne veulent pas regader : Qui sont les (vrais) ennemis des musulmans
? (j’attends à ce que cet article soit réfuté).


 


Cela dit, l’article met en avant une idéologie nauséabonde dont il faut mettre en garde, qu’on soit musulman ou pas ça ne change rien.


 


Par contre je n’ai pas compris ce que signifie « continuer spirituellement plus qu'intellectuellement », j’ai essayé mais je ne parviens pas à saisir le sens :-)



Lionel 13/04/2010 21:58


Excellent article Said. Meme si je suis assez opposé à certains de tes ecrits, je suis tout a fait d'accord avec le fond que je resumerais a : " Le libéralisme nous standardise tous, voudrais que
toute forme de spiritualités (Dogmatique ou non, mais l'islam en ligne de front.. vu que le christianisme, comme tu l a plus ou moins notifié, à integré le libéralisme dans son dogme)
disparaissent, afin que rien ne freine cette économie de la consommation dont elle se nourrit!
Les choses ne changeront que le jour ou cette economie s'ecroulera, càd le jour ou la terre aura livré toutes ses ressources (matérielles).

Bàt, et au prochain article de GM


Génération M 13/04/2010 22:10



Merci à toi cher Lionel.


 


N'hésite pas à me faire part d'éventuelles contradictions sur les idées que tu ne partages pas, ça contribuera au débat ;-)



Nicolas 13/04/2010 07:22


Bonjour,
Votre blog est intéressant, je vous rend visite afin de vous montrer une créa faites pendant les J-O du skieur américain Bode Miller.
http://www.nicolaslizier.com/article-creation-j-o-vancouver---bode-miller-45236018.html
Qu'est-ce que vous en pensez ?
Bonne continuation dans vos projets.
Nicolas graphiste


zbayda 11/04/2010 23:01


ISLAMOPHOBIE EN FRANCE : MANIFESTER NE SUFFIT PLUS !!!

dimanche 14 février 2010, publié par Coordination contre le Racisme et l’islamophobie

Tout le monde a constaté , même les sourds et les non voyants, qu’une vague islamophobe toujours plus grande déferle sur notre pays avec des dégâts considérables pour les populations victimes mais
aussi pour la cohésion sociale et notre fameuse identité nationale.

A l’image d’un Tsunami, cette vague destructrice a bien une origine que la majorité de la classe politique feint d’ignorer, alors qu’elle en est elle-même en très grande partie responsable.

Depuis le début des années 1980 jusqu’à aujourd’hui les hommes et femmes politiques de droite et de gauche ont diabolisé l’islam et les musulmans que ce soit dans les quartiers, dans les usines
,dans les foyers de travailleurs , dans les établissements scolaires et même dans la rue. De Pierre Mauroy qui islamisait déjà la question sociale de nos parents en lutte dans les usines pour leurs
droits de salariés, en passant pas le bruit et les odeurs de Chirac, puis « les femmes voilées , femmes violées » de Ségolène en passant par les moutons dans la baignoire de Sarkosy, et pour finir
plus près de chez nous les propos essentialisants de Nadine Morano sur le jeune musulman ou André Gérin sur la Burqa, ont bien constitué , à partir du plus haut sommet de l’Etat, le socle et la
culture communes qui ont permis ces déchainements racistes et islamophobes. Les gouvernements successifs n’ont rien trouvé de mieux que de nous pondre une loi d’exception le 15 Mars 2004 pour
stigmatiser définitivement une partie de la population française en encourageant les replis communautaires qui n’ont fait qu’augmenter depuis.

Un fond post-colonial , raciste et islamophobe, couplé à la lepénisation des esprits et à des calculs politiciens n’ont fait que traduire dans les faits un subconscient collectif dans lequel
l’arabo-musulman reste l’Autre , l’indésirable, et si besoin, en temps de crise, le bouc –émissaire. Nos chers médias et certains intellectuels peu scrupuleux n’ont fait que souffler sur les
braises !

Donc , notre situation ne serait qu’une suite logique me diriez vous ?, oui mais ce qui l’est moins c’est l’attitude des citoyens français de confession musulmane et des Imams , responsables et
autres pseudo représentants du culte musulman qui ont choisi de brader leur dignité , soit en courant derrière ces partis de l’extrême droite à l’extrême gauche pour avoir une petite place ou une
égalité illusoire, soit en s’attablant à tous prix dans les salons de la République pour y avaler toutes sortes de couleuvres, et servir de caution à une politique d’Etat qui consiste à museler , à
contrôler l’islam de France et à le formater selon les désireatas des tenants du pouvoir et des dominants.

La question palestinienne , la guerre en Afghanistan, les révoltes des quartiers populaires , la liberté d’expression dans les mosquées, le droit d’affirmer sa foi conformément à la Laïcité, la
liberté d’aller et venir sont sacrifiés sur l’autel de la représentativité et de ce qu’on appelle naïvement l’islam de France ou moins naïvement l’islam modéré.

Combien d’Imams ont été expulsés de France sans jugement et sous des prétextes fallacieux dans l’indifférence de ces pseudo représentants ou responsables, (malheureusement parfois grâce à leur
excès de zèle et leur servilité pour soi-disant trier le bon grain de l’ivraie) ? Combien de musulmans engagés ont perdu leur travail ? Combien de musulmanes portant le voile sont obligées de
s’humilier quotidiennement pour aller travailler ou étudier en quittant leur foulard ? Combien de musulmans sont fichés simplement parce qu’ils ne mangent pas de viande de porc ne boivent pas
d’alcool, ou font la prière ou s’absentent le jour de l’Aïd ? Combien d’Imams et responsables de mosquées ont reçu l’ordre d’aller en Préfecture recevoir les injonctions de la ministre de
l’intérieur lors des massacres de Gaza ? Même la transmission de la prière du Vendredi est censurée et brouillée sur une radio communautaire lorsque l’Imam s’aventure à faire des invocations pour
le peuple palestinien !!!

Face à ces dérives sécuritaires et cette gestion néo coloniale de l’islam de France , nos chers responsables qui auraient pu saisir les tribunaux ou interpeller leurs tuteurs politiques au
gouvernement lorsqu’un fonctionnaire des Renseignements Généraux décide sur ordre du Préfet de ficher le personnel Musulman de la Ville de Lyon et du Conseil Régional Rhône Alpes , n’ont rien
trouvé de mieux que d’aller boire le café au ministère de l’intérieur, et rester bien dociles en créant un précédent à la Vichy.

Comment peut –on accepter de cautionner par son silence ou sa complicité de telles pratiques gouvernementales dignes en effet de Vichy et de la chasse aux Juifs avant guerre, et venir ensuite
prétendre défendre la communauté musulmane ou lutter contre l’islamophobie ? Il est vrai que lorsqu’on a mis un doigt dans l’engrenage , le système vous broie comme l’avait dit François Mitterand
!

Comment peut on nous dire, comme certains responsables musulmans, que la loi du 15 Mars 2004 (traitée par Jean Michel Bellorget de loi scélérate) et qui reste foncièrement injuste et
discriminatoire doit être acceptée et que maintenant qu’elle est votée il faut lui obéir ? A croire que certains n’attendaient que cela pour faire fleurir les écoles privées musulmanes , qui bien
que répondant partiellement aux besoins des jeunes filles exclues est en train de favoriser le communautarisme et la sélection par l’argent.

Aujourd’hui les responsables de mosquées et d’associations musulmanes doivent prendre leur responsabilités et avoir le courage de s’opposer , je dirai même se révolter, contre ce traitement
discriminatoire par la République et ses représentants de l’islam et des musulmans de France. Ils doivent comme nous l’avons fait et continuons à le faire, dénoncer les atteintes à la laïcité que
commet le pouvoir actuel en s’imsissant dans les affaires musulmanes directement ou à travers les consulats étrangers. Ils doivent dénoncer la politique de la peur qui pèse plus particulièrement
sur les titulaires de cartes de résidents parmi ceux qui refusent de collaborer avec la police ou d’autres services en vue de criminaliser leurs frères, ou faire expulser ceux qui ne prônent pas un
islam soumis aux injonctions des politiques impérialistes et colonialistes de l’Occident.

Ordonnons le boycott des relations entre l’Etat les musulmans et leurs représentants réels ou supposés en exigeant que la République nous traite de manière égalitaire dans le respect strict de la
loi et du cadre laïc et démocratique qui doit régir tous les citoyens. Refusons de répondre aux enquêteurs qui viennent régulièrement prendre la température dans nos mosquées ou nos quartiers ,
refusons les invitations piégées et intéressées de tel ou tel élu de droite ou de gauche qui ne nous sollicite que comme pions dans son jeu d’échec politique et sa stratégie électoraliste. Soyons
libres de toute pression et de tout chantage ou appât du gain et nous aurons tout à gagner !

Refusons les appels directs ou indirects des médias et autres personnalités politiques qui nous sollicitent après nous avoir diabolisés et jetés en pâture sur la place publique, pour ensuite nous
dire aidez nous à lutter contre les extrémistes et autres intégristes.

Nous ne voulons pas de privilèges en sommant le gouvernement ou nos hommes et femmes politiques de venir faire allégeance lors de telle ou telle cérémonie, ni d’obtenir des passe droits , ni
d’instaurer des Bachagas pour parler en notre nom, nous émettre des Fatwas pour tel ou tel évènement, ou nous prêcher la bonne parole du maitre, mais simplement le respect de nos droits
constitutionnels et notre indépendance : l’islam de France sera libre ou ne sera pas.

Obtenir la nationalité française , une carte de résident ou un emploi ou un avantage social au détriment de nos principes n’est en effet pas digne et risque de se payer très cher ici et dans
l’au-delà.

Abdelaziz Chaambi 12 Février 2010

www.crifrance.com pour tout contact 04 78 36 03 40


Bienvenue Sur Génération M !

  • : Génération M
  • Génération M
  • : Parce que l'ultra-libéralisme mondialiste droit-de-l'hommiste à la sauce atlanto-sioniste, n'empêche pas (encore) de réfléchir et de se poser les bonnes questions. BONNE VISITE !
  • Contact

Message d'accueil

logo_generationM.jpg
Bonjour et bienvenue sur ce blog !

Cet espace se veut être un lieu d'échanges et d'informations - disons - alternatives.
Vous êtes donc cordialement invités à laisser des commentaires ; je ne suis pas un "sectaire" qui prétend détenir "toute la vérité", c'est pourquoi je suis ouvert au dialogue. (lire plus...)

Merci d'avance de parler de ce blog.
Vous êtes la meilleure publicité !

bouton_intro-objectif.jpg
bouton actu
bouton pres-art

Recherche

Archives

www.generationM.be

Des idées pour améliorer ce blog ?
Vous avez noté une faute d'orthographe ?
Un lien qui ne fonctionne pas ?
Vous avez des questions ?
Merci de nous contacter
ici