Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 juin 2009 4 11 /06 /juin /2009 21:26

Ce n’est un secret pour personne : « notre terre brûle » ! Toutes les recherches scientifiques abondent en ce sens ; mais qu’en est-il des causes précises ? Est-ce uniquement (et principalement) dû aux activités de l’Homme ?



Je sais déjà que ça va titiller certains esprits, mais il faut savoir qu’il existe plusieurs théories par rapport aux causes précises du réchauffement climatique. Avant qu’on ne m’accuse de négationnisme (j’assume tout de toute façon : extrémiste, intégriste, fondamentaliste, … 
J) j’aimerais mettre le doigt sur une chose, et qui est bien au-delà de l’opinion qu’on puisse avoir sur la question :

 

Pourquoi n’y a-t-il pas débat avec des gens qui ont des opinions différentes ?

 

Je n'ai ni l'envie, ni même un quelconque intérêt à vouloir absolument contredire les théories qu'on nous enseigne à propos du réchauffement climatique, plus précisément des causes du réchauffement (je précise que je ne suis pas un spécialiste). Cela dit, il est curieux de voir comment nos grandes démocraties, et nos grands intellectuels redoutent à ce point la confrontation d’idées.

La question peut également se poser par rapport aux différents débats télévisés qu’ont suscités les élections 2009, et plus précisément par rapport aux européennes : pourquoi les partisans du « non » (à la constitution européenne) étaient systématiquement boycottés des plateaux télés ? Eux qui furent pourtant majoritaire lors du referendum populaire (en France). Ca pose un léger problème, vous ne trouvez pas ?

Et après on s’étonne qu’on atteint un taux d’abstention de 60% ! En somme ce chiffre c’est un peu : « Vous vous foutez de notre gueule, et en plus vous voulez nous emmerder le dimanche matin ? »

 

 

Soit … il y a pire encore !

Est-ce normal, dans un pays « démocratique », de diffuser un film-événement sur le réchauffement climatique : « Home » ; deux jours avant les élections ?

Je ne sais pas si cela a influencé les suffrages, cela étant la
liste Europe Ecologie a fait un carton en France, et les Ecolos sont les grands vainqueurs des élections en Wallonie !

Et quand on leur pose la question si cela est vraiment démocratique, on répond : « les résultats sont conformes aux sondages » ; merci Monsieur Pujadas ! Plutôt troublant comme réponse : mettre au même niveau l’ « opinion instantanée d’une échelle de citoyens » (avec la crédibilité qu’on peut accorder aux sources et – surtout ! – aux médias qui les relayent) avec les suffrages réels issus des urnes !

Je vous propose, afin de gagner du temps, de ne plus voter du tout. Pourquoi se déranger si les sondages sont si précis ? Un argument d’autorité suprême sensé répondre à la question : « pourquoi un film-événement sur l’écologie à deux jours des votes » ? Est-ce neutre ? Est-ce objectif ? Est-ce VRAIMENT démocratique ?

Je vous rassure, je ne suis pas un militant pro-destruction de la planète (une étiquette à inventer ! 
J) ; je suis un « militant » pour l’application de principes (issus de leur démocratie), de la pluralité d’opinions, et de la probité médiatique (je suis sans doute un doux rêveur).

D’un autre côté, je me dis aussi qu’il valait mieux diffuser un film sur l’écologie plutôt qu’un film sur des terroristes islamistes violeurs et sanguinaires ; Sarko aussi sans doute, mais le cliché aurait été trop énorme ;-)

Maintenant, comme je le disais, est-ce que le film « Home » a vraiment influencé les suffrages ? Personne ne pourra donner « la preuve absolue ». J’observe juste qu’on a offert un magnifique bâton pour se faire battre à tous les (mauvais) perdants.

Pendant ce temps, chez France Télévisions, ils nous disent que la programmation était prévue depuis longtemps. Mouais … les élections aussi !

Encore une « histoire louche » que je vous laisse le soin de juger.

 

 

Le réchauffement de la planète : une escroquerie ?

Cela étant dit, et dans l'optique d'entendre « une opinion alternative », je vous invite à découvrir une autre vision sur le réchauffement climatique et les causes du réchauffement. Cela n’a pas été réalisé pas des dégénérés conspirationnistes radicaux, mais par des scientifiques ayant des arguments au moins aussi crédibles que « la version officielle », appelons la comme ça. Ce documentaire a été diffusé sur la chaine Planète ; une chaine que l’on peut à priori qualifier de crédible, et respectable.

Attention, ça ne veut pas dire que vous devez passer commande pour un 4x4 et/ou rouler plein gaz. Mais peut-être éviter de culpabiliser outre mesure quand vous mettez du chauffage au lieu d’enfiler – comme nos amis qui veulent sauver la planète nous suggèrent – un col roulé, ou quand vous osez faire le sacrilège de dépasser les 110km/h sur l’autoroute.

Une anecdote récente sur la pensée unique qui domine nos médias : Claude Allègre, pressenti pour rejoindre le gouvernement Sarkozy a récemment été pointé du doigt en pleine antenne : « il ne croit même pas au réchauffement climatique (causé par l’homme) », avait fait remarquer une opposante à la promotion de M. Allègre ; j’aurais rajouté : le salaud !! 
J

Je vous laisse donc regarder ce documentaire en trois parties. C’est assez « prenant » et plutôt agréable à regarder ; vous constaterez que certains arguments avancés pourraient sans aucun doute élever le niveau de n’importe quel talk show ou magazine d’information traitant du sujet du climat. Au lieu de ça, c’est l’oligarchie de l’information, et c’est bien dommage.

Vous trouverez des informations supplémentaires sur la question du réchauffement climatique, ainsi qu'une petite analyse de la situation, et des conséquences politiques possibles, à la suite de ces vidéos.


Partie 1


 

 

Partie 2

 

 

Partie 3



 

 

Conclusions à propos du réchauffement climatique

Le climat change, il l’a toujours fait. Nous sommes sortis du petit âge glaciaire vers le milieu du XIX° siècle, avec une remontée graduelle des températures qui s’est accompagnée d’un recul des glaciers et d’une légère hausse du niveau des océans. Quoi de plus normal après une longue période froide ? A cette époque, les rejets de CO2 par l’industrie humaine ne comptaient pas face à ceux de la Nature, qui encore aujourd’hui rejette dans l’atmosphère 97% du CO2 produit annuellement …

Vers l’année 1945, brusquement, le réchauffement s’arrête, et durant 32 ans, jusqu’en 1977, l’on observe un léger refroidissement global, qui est en contradiction totale avec le rôle supposé du CO2 anthropique, qualifié pourtant « d’essentiel » par le GIEC à partir de 1950.

Après le pic de température de 1998, provoqué par un courant marin,
El Nino, exceptionnel, l’on assiste à un nouveau renversement de tendance, avec un arrêt du réchauffement, puis un début de refroidissement depuis 2002. Là aussi, aucune explication possible via le rôle des gaz à effet de serre. Il est fort probable que des causes naturelles sont à l’origine des ces variations surprise du climat.

Dans tous les cas, on peut dire que les doutes sur les assertions du GIEC*/IPCC** vont croissant, compte tenu des contradictions entre sa théorie et les observations. La fameuse « signature de l’effet de serre » dans la haute troposphère tropicale (chaleur + humidité) est introuvable, et depuis des centaines de milliers d’années c’est le réchauffement qui fait monter le taux de CO2 et non l’inverse.

 

* Groupe d'Experts Intergouvernemental sur l'Evolution du Climat

**Intergovernmental Panel on Climate Change

 

 
Rappelons enfin que le fameux « consensus des climatologues » n’existe pas,

 

et que la science n’avance pas sous consensus, mais en validant des hypothèses par l’observation des faits naturels.

 

Les nombreux climatologues sceptiques proposent depuis des années des théories alternatives à l’effet de serre, qui sont ignorées dans les médias généralistes et restent cantonnées aux publications scientifiques. La climatologie n’a que faire d’idées simplistes, car elle est une discipline complexe, où l’homme a encore beaucoup à apprendre.

Pourquoi alors cet extraordinaire emballement médiatique, politique (Kyoto), ce prix Nobel de la paix pour le GIEC et M. Al Gore ? Probablement qu’à l’intérêt politique des uns, s’ajoute un effet de mode fondé sur l’argument d’autorité : le GIEC c’est l’ONU.

Et cet effet s’auto entretient, car les crédits de recherche vont d’abord là où la passion du moment réside. Il se murmure aussi que les gouvernements développés, qui veulent limiter leur dépendance au pétrole, et contrer la concurrence commerciale des pays émergents,
pourraient voir dans cette affaire une aubaine économique.

 

Car la lutte contre le réchauffement d’origine humaine provoque un fantastique développement des technologies liées aux énergies d’origine non fossile, qui sont sous leur contrôle, tout en pénalisant les produits fabriqués dans des pays pollueurs en termes de CO2. Bref, du protectionnisme vertueux, en somme !

 

Au final, la question que l’on peut se poser est : quand la climatologie sera-t-elle rendue aux seuls scientifiques ? 

 

Ces conclusions sont de JD, astronome amateur, auteur d’un très bon travail que je vous invite à découvrir ici

 

 

Bonus : vous souvenez-vous de Laurent Cabrol ?

Le célèbre ex-présentateur de la météo et du télé-achat sur TF1 (une famille en or !) a sorti un livre corroborant certaines thèses alternatives (par rapport à la « version officielle »), évoquées entre autres dans le documentaire de la chaine Planète. Y a-t-il un lien entre ses positions qui - on peut le dire - s’écartent de la « pensée unique » et le fait qu’on lui ait gentiment dit qu’il devait quitter TF1 ? Dieu seul le sait !


En attendant, je trouve qu’il vend plutôt bien son bouquin 
J

Note: la qualité d'image n'est pas extraordinaire, mais c'est le son qui nous importe.


 


« Si nous diminuons la vitesse de 10 km/h, nous économiserons en un an, le taux d’émission de CO2 que les Chinois consomment en deux heures ! »

- Laurent Cabrol -

 

 

Et après ?

Que la (supposée) « nouvelle dictature écologie » serve à payer plus de taxes (?) n’est pas ce qui me dérange le plus, dans le sens où si ce n’est pas via l’écologie, il y aura toujours une loi ou un « prétexte » à inventer pour récolter plus d’argent auprès des contribuables. Et comme d’habitude on paiera sans broncher.

L’argument « freiner les puissance émergentes avec de nouvelles règlementation allant en ce sens » est sans doute quelque chose de crédible. On va voir ce que nos amis chinois vont en penser. Même si ce n'est peut-être « pas notre problème » dans un premier temps, bien malin celui qui pourra prédire les « dommages collatéraux » qu’engendrerait un conflit politico-économique en extrême Orient. C’est l’effet papillon …

Mais pour moi le problème le plus préoccupant se situerait au niveau des peuples : cette « pensée unique » que l’on veut affiner à la perfection :

 

après l’ennemi commun (Ben Laden, et implicitement : l'Islam) ; justifiant les guerres « préventives » (Sadam est mort !) – et les budgets militaires  –,

 

l’épreuve commune (la crise) ; justifiant qu’on se serre les coudes et qu’on conçoive des restructurations (voire même des délocalisations) ainsi que des conditions de travail à la limite de  l’acceptable (docile un mouton !),

 

voici (presque) la religion commune !

 

Tout ce qui s’est produit depuis le 11 septembre 2001 pourrait s’appeler « le mondialisme illustré » ; certes il est facile de mettre une étiquette de « conspirationniste » sur celui qui essaie de relier des événements qui se déroulent sous nos yeux. Je veux bien l’assumer, ce n’est pas un problème. Cela dit, il existe un enchaînement de faits qui peuvent être troublants pour celui qui aspire à comprendre. Vive Internet, et les « médias alternatifs » pour nous permettre de pouvoir se forger une opinion plus éclairée, et sans doute plus nuancée.

Vous en ferez ce que vous voulez naturellement. Dites-vous juste que les médias traditionnels sont aux mains des mêmes personnes qui font leur propagande, écologique entre autres.

 

Dans tous les cas, le but est de comprendre, réfléchir, et échanger des opinions.

 

Je tiens à féliciter tous ceux qui se sont abstenus de voter (plus particulièrement) pour les européennes : 60% d’abstention c’est un magnifique score et une très belle réponse à ceux à qui il manque encore, pour terminer leur projet, de créer cet enthousiasme européen, cette appartenance à « la communauté » (celle de qui ? Je vous laisse deviner).

Après la peur du terrorisme, la peur de la précarité, c’est la peur d’une terre qui brûle (ainsi que toutes les réactions en chaîne : chute des glaces, montée des eaux, catastrophes écologiques en cascade …) :

 

Au plus vous faites dans le catastrophisme, au plus les gens flippent !

 

C’est vraiment du tout bon pour une classe dirigeante qui ne craint qu’une chose : le soulèvement des peuples libres ! A ce sujet, je ne suis pas spécialement optimiste … même si la résistance s’active !
 

 

Moralité 

Comme vous n’êtes pas responsable de la shoah, vous n’êtes pas responsables du cycle climatique. Notre « élite » qui nous propose de faire du covoiturage (pour aller au travail) alors que les différentes délégations qui se rendent à ces différents sommets (G8, G20, etc.) rejettent à eux seul (pour un seul événement) l’équivalent du rejet de C02 de nations entières en un an !

Un abruti comme Yann Arthus-Bertrand n’est pas gêné de nous dire que la plus grande production de C02 ce sont les vaches qui pètent !* J’avais déjà entendu parler de ce « phénomène » précédemment, mais j’ai toujours  cru à une blague ! La solution d’Arthus-Bertrand : manger moins de viande ! Olé ! T’en as d’autres des comme ça coco ?

Eh oui, c’est pour entendre des bêtises pareilles qu’on a voté écolo …

 

* France 2 : Ruquier, « On n’est pas couché », 30 mai 2009

 

 

Tous les lobbies qui militent en faveur du « drame écologique » sont les mêmes tarés qui militent pour la déforestation de la forêt amazonienne et pour la prolifération des OGM partout où il y a de la terre cultivable. Des criminels en puissance qui n’ont même pas le courage d’assumer leurs méfaits, ils ont choisi le bouc émissaire idéal, celui qui est esclave de son propre asservissement : nous !

 

Messieurs les technocrates, le paradigme des individus, c’est vous, via vos lobbies, vos médias, et votre propagande à deux balles, qui les créez ! C’est vous qui injectez votre poison dans chaque ménage à travers nos magnifiques écrans plasma HD, pour nous dire ce qu’on doit acheter, porter, boire, et bouffer ! Certes, les Hommes sont responsables, il n’empêche que vous êtes des crapules, et déjà maudis jusqu’à la fin des temps !

 


 

Quand vous avez un taré qui vous dit en 2009 dans une émission de divertissement : « la solution est qu’il faudra manger moins de viande » (ça vaut aussi pour Besson ?), n’est-ce pas déjà se préparer (dans 5, 10, 20 ans/mois ?) à acheter votre viande à prix d’or ? Surtout que, toujours selon eux, les océans seront vides …

 

Alors, l’écologie : religion du 21e Siècle ?

On en reparlera …

 

« Personne – je dis bien personne ! – ne pourras s’opposer au nouvel ordre mondial »

- Nicolas Sarkozy –

 

 

Pour étudier la question climatique, je vous recommande fortement de visiter le site de Jean Martin : www.pensee-unique.fr, chercheur scientifique. Il fut notamment, et entre autres, directeur de recherches au CNRS.

Ainsi que, comme évoqué plus haut, un excellent travail qui mérite d’être vu, pour celui ou celle qui s’intéresse à la question du réchauffement climatique, cliquez
ici.
Un travail remarquable, formidablement mis en avant par le collectif noslibertés.org.

 

 


Pour conclure : oui ! on pourra s'opposer aux injustices et aux (éventuels) mensonges

Réponse à Sarkozy-le-nain, Bush-le-fou, Brzinski-le-dégénéré, Obama-la-racaille, et à tous les pantins et collabos qui veulent instaurer le nouvel ordre mondial :

 

« Quiconque veut la puissance (qu'il la cherche auprès d'Allah) car la puissance toute entière est à Allah : vers Lui monte la bonne parole, et Il élève haut la bonne action. Et quand à ceux qui complotent de mauvaises actions, ils auront un dur châtiment.
Cependant leur stratagème est voué à l'échec. »

[Sourate 35 v10. Traduction relative et rapprochée du sens du verset]

Partager cet article

Repost 0
Published by Génération M - dans Réflexions sur l'actu
commenter cet article

commentaires

Jean yves DELORMES 28/07/2009 13:51

Merci pour cet article, je désespérai de trouver enfin des informations de ce type et de cette qualité au milieu de ce magma d'écologiquement correct que l'on trouve aujourd'hui dans les médias et dans une partie de la société. Merci de réconforter quelques internautes comme moi qui pensent que leur non sens aigu de l'écologie est certainement un péché mortel qui les empêchent de vivre en toute plénitude sous les regards noirs et contris des censeurs toujours prêts à daigainer leur verte vertue à l'encontre de ceux qui n'osent pas penser comme eux.
Jean yves DELORMES

Bienvenue Sur Génération M !

  • : Génération M
  • Génération M
  • : Parce que l'ultra-libéralisme mondialiste droit-de-l'hommiste à la sauce atlanto-sioniste, n'empêche pas (encore) de réfléchir et de se poser les bonnes questions. BONNE VISITE !
  • Contact

Message d'accueil

logo_generationM.jpg
Bonjour et bienvenue sur ce blog !

Cet espace se veut être un lieu d'échanges et d'informations - disons - alternatives.
Vous êtes donc cordialement invités à laisser des commentaires ; je ne suis pas un "sectaire" qui prétend détenir "toute la vérité", c'est pourquoi je suis ouvert au dialogue. (lire plus...)

Merci d'avance de parler de ce blog.
Vous êtes la meilleure publicité !

bouton_intro-objectif.jpg
bouton actu
bouton pres-art

Recherche

Archives

www.generationM.be

Des idées pour améliorer ce blog ?
Vous avez noté une faute d'orthographe ?
Un lien qui ne fonctionne pas ?
Vous avez des questions ?
Merci de nous contacter
ici