Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 juin 2009 7 07 /06 /juin /2009 00:47

L'histoire vraie de quatre jeunes Anglais partis célébrer le mariage d'un ami au Pakistan, leur pays d'origine, fin septembre 2001. Ils décident alors d'aller en Afghanistan juste après le 11 septembre, pour, voir comment ils pouvaient aider là-bas (à l'époque, les talibans étaient au pouvoir). Ils ne reviendront chez eux que 2 ans et demi plus tard après un séjour prolongé à la prison américaine de Guantánamo. L'un d'eux ne reviendra jamais.



Un très bon film qui m’a particulièrement touché ; je me suis rendu compte en fait que n’importe quel musulman lambda aurait pu se retrouver à Guantanamo ! En effet, nous voyons à travers le film, que ces jeunes qui furent « au mauvais endroit au mauvais moment » étaient de jeunes occidentaux musulmans (fils d’émigrés), pas spécialement très pratiquants, loin des « terroristes jihadistes » membres (ou supposés membres) d’Al-Qaïda.

Comme pour entretenir son propre mythe du « terrorisme islamiste »*, nous voyons les soldats de l’Empire acheter des aveux sous la torture à des malheureux à qui on a enlevé tout droit et toute dignité humaine.

 

« Tu verras les injustes épouvantés par ce qu'ils ont fait, et le châtiment s'abattra sur eux (inéluctablement). Et ceux qui croient et accomplissent les bonnes oeuvres, seront dans les sites fleuris des jardins, ayant ce qu'ils voudront auprès de leur Seigneur.
Telle est la grande grâce ! »

[Sourate 42 v22. Traduction relative et rapprochée du sens du verset]

 

* En bon français, on appelle ça un oxymoron.

 

Je vous invite donc à visionner ce film et à faire tourner ce lien.


- Asif Iqbal et Shafiq Rasul - 

 


Introduction

par Amnesty International

 

Guantánamo est devenu le symbole du mépris dont le gouvernement des États-Unis fait preuve à l'égard du droit international, en raison de la manière dont il traite les personnes détenues dans le cadre de sa « guerre contre le terrorisme ». Le centre de détention de Guantánamo ne constitue qu'un élément d'un système plus vaste de détention secrète et illimitée, de disparition forcée, de « restitutions », de torture et d'autres formes de mauvais traitements.  

 

Sept ans en détention sans inculpation

 

Le centre de détention de Guantánamo jette une ombre sur le bilan des États-Unis en matière de droits humains. Il est devenu synonyme d'atteintes aux droits de la personne et le symbole d'un gouvernement ne respectant pas ses obligations juridiques internationales.

Près de 800 personnes ont été détenues à Guantánamo depuis le 11 janvier 2002, la plupart d'entre elles sans inculpation ni perspective d'un procès équitable, sans accès ou presque à un avocat, et sans visites de leur famille.

En janvier 2009, environ 250 personnes y sont encore maintenues en détention, dans la majeure partie des cas dans des conditions cruelles, inhumaines ou dégradantes. Une vingtaine ont été inculpées et doivent être jugées lors de procès iniques devant des commissions militaires, et six au moins risquent d'être condamnées à mort.

 

 

The Road to Guantánamo

The Road to Guantánamo est un docu fiction de Michael Winterbottom de 2006. Il a reçu l'Ours d'argent du Meilleur réalisateur au festival de Berlin en 2006.

La première a eu lieu au festival de Berlin le 14 février 2006, et le film a été montré pour la première fois au Royaume-Uni sur Channel 4 le 9 mars 2006. Le lendemain, il devint le premier film diffusé simultanément au cinéma, en DVD et sur Internet.

Le tournage s'est déroulé en Afghanistan, au Pakistan et en Iran, qui simula Cuba. Mat Whitecross est co-réalisateur et entreprit la plupart des interviews avec les véritables protagonistes du film.

 


 

Les conditions de détention

Source : Wikipédia

D'après le peu d'informations disponibles, il est possible d'avancer que :

§       les détenus, lors de l'ouverture de la prison, ont passé la majorité de leur temps dans des cellules individuelles de 2 mètres sur 2, éclairées continuellement – des bâtiments en dur ont été construits depuis ;

§       les détenus peuvent être interrogés à n'importe quel moment de la journée ou de la nuit ;

§       lorsqu'ils sont déplacés, les détenus ont les mains et les pieds menottés et un sac de toile est placé sur leur tête pour les empêcher de voir ;

§       les visites sont limitées (y compris celles des familles et des avocats) ;

§       le dialogue entre prisonniers est restreint ;

§       des tortures (psychologique et physique) pèsent sur la prison. Des organisations non gouvernementales telles qu'Amnesty International en font régulièrement les échos.

§       les détenus sont enfermés dans des cellules, avec de la musique très forte qui joue constamment. D'autres cellules seraient très exiguës.

 

Témoignages :

Murat Kurnaz, Dans l'enfer de Guantanamo.
Mollah Abdul Salam Zaeef et Jean-Michel Caradec'h, Prisonnier à Guantanamo.
Mourad Benchellali, Voyage vers l'enfer.



Partager cet article

Repost 0
Published by Génération M - dans Films-Documentaires
commenter cet article

commentaires

Bienvenue Sur Génération M !

  • : Génération M
  • Génération M
  • : Parce que l'ultra-libéralisme mondialiste droit-de-l'hommiste à la sauce atlanto-sioniste, n'empêche pas (encore) de réfléchir et de se poser les bonnes questions. BONNE VISITE !
  • Contact

Message d'accueil

logo_generationM.jpg
Bonjour et bienvenue sur ce blog !

Cet espace se veut être un lieu d'échanges et d'informations - disons - alternatives.
Vous êtes donc cordialement invités à laisser des commentaires ; je ne suis pas un "sectaire" qui prétend détenir "toute la vérité", c'est pourquoi je suis ouvert au dialogue. (lire plus...)

Merci d'avance de parler de ce blog.
Vous êtes la meilleure publicité !

bouton_intro-objectif.jpg
bouton actu
bouton pres-art

Recherche

Archives

www.generationM.be

Des idées pour améliorer ce blog ?
Vous avez noté une faute d'orthographe ?
Un lien qui ne fonctionne pas ?
Vous avez des questions ?
Merci de nous contacter
ici