Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 mai 2009 3 20 /05 /mai /2009 02:28

Je regardais l’émission de Laurent Ruquier, on n’est pas couché, de ce samedi 16 mai et j’ai entendu un truc plutôt hallucinant de la part d’Isabelle Alonso (militante féministe). Elle raconte qu’elle fut choquée par le refrain d’une chanson de Salvatore Adamo ; j’ai failli rajouter Salvatore Adamo, le chanteur « le plus subversif de son époque ».


Je me disais à ce moment là : « mais qu’est-ce qu’elle a celle là ? », et elle nous explique que le texte « vous permettez monsieur … que j’empreinte votre fille ? » l’a choquée (ah bon ?) :

 

« On n’empreinte pas une fille ! On empreinte un stylo, une paire de gants, un vélo …, on n’empreinte pas quelqu’un ! »

- Isabelle Alonso -

 

Sincèrement, je me demandais à un moment donné si ce n’étais pas du second degré de (et/ou de l’autodérision) féministe, mais non ! D’ailleurs je me demande si humour et féminisme ne sont pas deux antonymes (sur un plateau de télé – ou en public –  j’aurais entendu des : « ouhhhh !!!! ») parce que franchement j’ai connu pires machos que Salvatore Adamo ! Si elle écoute NTM (ou n’importe quelle niaiserie de rap contemporain), elle nous fait un arrêt cardiaque dans la seconde !

Pourtant un des deux « chroniqueurs vedettes », Eric Naulleau, a essayé de lui expliquer. Personnellement, il me semble que « quand on est normal dans sa tête » (j’adore cette expression ! 
J) on comprend que c’est en fait l’histoire d’un gars un peu timide (trop poli ?), qui souhaite inviter une fille (qu’on suppose) de bonne famille à aller danser, alors il empreinte des détours … « vous permettez que je vous l’empreinte », sous-entendu « je ne suis pas une menace, je m’engage à vous la rendre » ; vas-y lui expliquer à cette cruche !

Nous voyons là ce qu’est l’extrémisme dans tous ses excès ! J’espère qu’elle n’a pas analysé la fin du refrain car là c’est la régression totale : « … nous promettrons d’être sages … comme vous l’étiez à notre âge … juste avant le mariage » !

 

« Eh ben dis donc ! Quelle régression ! Non seulement Monsieur il prend la fille comme un vulgaire objet – il l’empreinte – et ensuite il veut la marier, carrément ! Sans même avoir demandé à la fille ce qu’elle en pensait, sans même apprendre à se connaître ! Heureusement que des années de combat (féministe) ont pu changer la donne pour que des goujats tels qu’Adamo se rangent une bonne fois pour toute ! »

 

Bon ça j’avoue elle ne l’a pas dit … mais je suis sûr qu’elle serait capable de le penser et même de tenir ces propos ! C’est la suite logique de son discours.

Si vous souhaitez revoir la critique de son bouquin et revoir le passage où elle dénonce le profond mépris qu’a Adamo pour les femmes, ça se passe ici 


Comme l’a dit Naulleau en introduction : elle écrit – sans doute – très bien, mais elle n’a rien à dire ! Le passage avec Adamo et ses paroles « rabaissantes » se situent à 15’00"

 

 

J’aime beaucoup l’analyse que fait Alain Soral à propos du féminisme

Alain Soral, est l'auteur de « Vers la féminisation ? » ; démontage d'un complot antidémocratique. Il argue que les femmes ont toujours travaillé (commerce, agriculture), excepté dans les classes sociales les plus élevées. Elles auraient inventé le féminisme par lassitude de leur condition de mère. Le développement du secteur tertiaire aurait contribué massivement à permettre leur entrée sur le marché du travail. Par provocation, Alain Soral déclare distinguer deux sortes de féminisme, celui des « flippées » (Simone de Beauvoir) et celui des « pétasses » (Élisabeth Badinter).

 

Il déclare en outre que le problème n'est pas l'égalité entre hommes et femmes mais encore et toujours l'égalité entre riches et pauvres, combat d'inspiration marxiste que les féministes, généralement des classes les plus favorisées, tenteraient selon lui de détourner.

 

Soral envisage l'homosexualité comme une alternative au caractère « hystérique » d'un certain type de féministes plus ou moins enragées, celui-ci empêchant la séduction d'une fille inconnue par un homme, par exemple dans la rue, l'image de dragueur renvoyant désormais à celui de machiste. Il affirme que la « libération » des femmes et celles des homosexuels sont historiquement liées par une alliance objective, revendiquée par des associations comme Act Up et qu'il dénonce. Les détracteurs de Soral l'accusent de misogynie ou d'homophobie mais l'auteur s'en est toujours défendu. Soral récuse le terme d'« antiféministe » le concernant. (Wikipedia)

En l’écoutant, ça parait encore plus clair. Méfiez-vous des faux révolutionnaires, ce sont les idiots utiles du système !


Féminisme et consommation


 

 

Parmi les « courageux » qui dénoncent la manipulation du féminisme, il y a Éric Zemmour

Journaliste au Figaro et romancier, il est l'auteur du livre « Le Premier Sexe », paru en 2006.* Il accuse les courants féministes de vouloir « castrer » les hommes et se pose comme défenseur d'une société patriarcale traditionnelle, accusant cette féminisation d'engendrer des conséquences néfastes pour la société. Déclarant que le père ne devait en aucun cas avoir le même rôle que la mère au sein de la famille** il s'est attiré, outre les foudres des féministes, celles d'hommes contestant sa vision des choses***. Il accuse ces derniers d'être démagogues et de surfer sur le politiquement correct tout en niant l'histoire de la société française ou les travaux sur la psychologie de Freud. (Wikipedia)

 

* Publié chez Denoël, lecture que je recommande ; qu’on aime ou pas Zemmour, on ne peut lui donner tort sur tout. Certaines analyses m’ont bien faites rires, entre autres quand il explique que le mannequin aujourd’hui est androgyne, anorexique, sans (beaucoup de) poitrine, … ce qui est peu étonnant quand on sait que les grands couturiers sont « quasiment tous » homosexuels ! Le mannequin féminin, au final c’est … « un mec » J

** Je suis également d’accord que l’homme et la femme ne sont pas pareils. D’ailleurs l’Islam va plus loin qu’une égalité hommes / femmes (à proprement parler) ; l’Islam évoque un concept d’équité. Chacun a des droits et des devoirs (qui vont bien au-delà de l’attribution des tâches ménagères, faux-débats des « démagogues débilo-maniaques »), en fonction du modèle de société (du contexte) et des compromis entre nécessité de production (salaire du ménage) et contraintes liées à la bonne éducation : présence d’au moins un des deux parents (pour éviter par exemple de confier ses enfants aux garderies – maçonniques – de l’Etat). Au fait, mesdames les égalitaristes, sachez qu’un homme ne donnera jamais le sein !

*** Je pense que la source Wikipedia nous parle du mielleux et pathétique Francis Huster, la « femme parfaite » que les femmes rêvent d’épouser. Son attribut masculin permet la fécondation, et son caractère féminin permet d’avoir une baby-sitter à la maison au cas où l’occasion de « sortir s’éclater entre copines » se présente. Il est probable que j'exagère un peu (à ma décharge je ne suis pas le seul), cela dit quand on regarde une émission comme « Confessions  intimes » sur TF1, il n’y a, pour ainsi dire, QUE des Francis Huster ; c’est-à- dire la deuxième mère, sauf que celle-là n’a vraiment rien à dire ! Sans doute des clichés certes, mais nous remarquons quand même une société gangrénée par des rapports de force (qu'on a créés et instrumentalisés) ; les couples finissent par divorcer et les gosses paient les démagogies de masse.

 

 

Un combat au nom de la démagogie

Là ou les féministes voient une (forme d’) « inégalité », les gens de bon sens voient un héritage culturel, social et organisationnel, dont on peut certes discuter et/ou remettre en question certains éléments ; mais de grâce faisons-le au nom du bon sens commun sans bouger à l’ordre établit ; acceptons ne fusse que les différences liées à la physiologie : un homme et une femme ce n’est pas pareil, car la véritable égalité (si c’est bien cela le crédo) serait de faire porter l’enfant neuf mois par le père ! Voilà un raisonnement aussi tordu que le mouvement qui a amené le sujet.

 

Le féminisme est en fait un combat de pseudo émancipation au nom du capitalisme athée : « ni Dieu ni maître, JE décide JE fais ce que je veux MON corps m’appartient », soit le discours dominant actuellement.

 

Les « injustices en façade » ont leurs explications historiques (comme la différence de salaire par exemple) qui ne résultent aucunement du « mythe » de la domination masculine revendiquée et affirmée par ces derniers au nom de leur sacro-sainte testostérone ! Je suis également d’accord avec Zemmour quand il dit que les valeurs féminines dominent le monde actuel (l’amour pas la guerre, le compromis plutôt que l’ « autorité », etc.) … et mon épouse est également d’accord avec cette analyse. C’est bien la preuve qu’une femme peut avoir du bon sens également ;-)

Je vous invite à revoir la « mythique » confrontation entre Eric Zemmour et Clémentine Autain (une autre cinglée / hystérique affirmée et confirmée). Ce fut en 2006 chez Ardisson dans son émission Tout le monde en parle.

 

Clémentine Autain (à propos d’Eric Zemmour) :

« Il est contre le droit à l’avortement, c’est vous dire ! »

 


Quoi qu’on en pense (de Zemmour, du féminisme, de Clémentine Autain, …) vous remarquerez que Zemmour fait une analyse d’évolution de société, et apporte des arguments et des faits. L’autre camp n’a en fait rien à dire (comme le pitoyable et minable Francis Huster), ils ne font que respecter le discours dominant sans vraiment réfléchir. De parfaits petits soldats d'un empire qui a plus que jamais réussi sa mission de diviser (et mettre la haine entre les gens, entre l'homme et la femme) pour mieux régner.

C'est vraiment triste d'être l'acteur principal d'un film regardé par des millions de gens, sans même savoir qu'on est acteur ! Un espèce de Truman show en temps réel, sauf qu'ici les gens sont tellement aliénés qu'ils voient même les caméras filmer leur misérable mise en scène. On peut leur expliquer que leur vie (leur combat) est illusion (un faux combat), qu'ils font partie d'une fiction (prouvée par un peu de culture, d'histoire, et de sociologie), mais quand même ils ne peuvent raisonner ! 

 

Partie 1

 

 

Partie 2

 


Le discours de Clémentine Autain – (ex)adjointe au maire (homosexuel) de Paris – est un vrai discours de gauche, dans la lignée et la tradition de la gauche transgressive : « ni Dieu ni maître, je fais ce que je veux, c’est moi qui décide, mon corps m’appartient, blablabla … »

Vers où mène le féminisme …
 

 

 

« Les femmes pourraient ne plus être que des cerveaux,
et les hommes pourraient louer des utérus pour faire des enfants … »

- Joy Sorman, féministe des temps modernes -

 

Les amis, là on a touché le fond !

Au fait, ils sont où ceux qui disaient que Zemmour n’avait rien compris ? Francis Huster, si tu veux j’ai une « bonne copine » (ou un bon pote ?) à te présenter. Elle aurait éventuellement une bonne adresse pour toi louer ce qu’il faut …

Avant qu'on me dise qu'il ne faut pas faire une généralité des extrémistes, je vous recommande de lire le livre d'Eric Zemmour, « le premier sexe . Il décrit avec précision ce que cette hystérique a expliqué en moins de deux minutes. Effrayant !



L’Islam et le féminisme


Je ne vais pas faire un exposé ici sur la femme en Islam, tout le monde sait que la femme en Islam est soumise, humiliée et ne jouit d’aucun droit. Fort heureusement les mouvements féministes progressistes ont infiltré l’Islam pour apporter une nouvelle identité à la femme musulmane.

Grâce à ni putes ni soumises (euphémisme pour « libertines et consentantes ? ») dont la figure de proue est Fadela Amara, ancienne présidente du mouvement de « libération » (aujourd’hui dans le gouvernement Sarkozy : faites le lien bon sang !!!), on voit moins de mariages forcés, moins de grands frères sanguinaires, moins de femmes excisées, moins de tournantes dans les caves, en bref une belle réussite !

Sincèrement, je ne sais pas de qui on se moque, mais si le fruit de ce « courant de pensée libératrice » est de produire des débauchées porte-drapeaux de la femme libérée (désislamisée) comme Sofia Essaïdi (ex Star’ac) où « la fille plus souvent à poil qu’habillée », on est mal barrés ! Prenez le risque de faire une recherche d’Image dans Google (activez le filtre « images sensibles »), vous comprendrez ce qu’est une « musulmane laïque intégrée ». Première étape : interdire la pudeur islamique dans les écoles. En ce qui concerne le résultat final (espéré), on a déjà des images …

Je pense que, sans qu’on ne m’accuse de « paranoïa », il n’est pas illégitime de penser que cette pauvre fille (car c’est ce qu’elle est en fin de compte) est le résultat d’un plan vraiment démoniaque, qui a pour but d’humilier les musulmans en inventant des modèles d’intégration : « regarde comme elle a réussi, en plus elle est belle … »

Je sais que les musulmans ont pour « habitude » de s’humilier touts seuls, mais quand on nous aide, ça devient « pire que pire ! » ; on vient de jouer un téléfilm où Sofia Essaïdi joue le rôle d’une femme émancipée des cités et des traditions (islamiques ou supposées islamiques en toile de fond) ; je vous promets que pour le musulman que je suis, ce fut irregardable ! Des clichés dans la lignée des « fous furieux polygames exciseurs égorgeurs de moutons dans les baignoires », le coaching (politique) et les techniques de communication en moins (Sofia n'est pas une actrice - est-elle une chanteuse ? - elle n'est qu'un symbole utilisé pour de la propagande) ; de la vraie merde en somme !

Sofia dit que ces clichés existent ? Eh bien je vous dis que des clichés comme Sofia existent !

 


Et je vous promets que si vous discutez avec une de ces idiotes, fruits du système, vous entendrez des choses comme : « Tu es déjà allé au Maroc ? En Algérie ? Ne me dis pas que tu ne sais pas que ça se passe vraiment ! »

Je répondrai en disant :

 

« Si on veut voir les choses se passer elles se passeront, si on veut voir les choses évoluer elles évolueront ; utiliser un cliché pour en faire une vérité générale, cela s’appelle de la démagogie, et cela s’applique à ceux qui utilisent le processus autant de fois que leur intellect ne peut plus raisonner normalement, c'est-à-dire souvent »

 


La noblesse (en Islam) et l'art de bien se comporter

Pour conclure, je terminerai en citant un verset coranique afin de définitivement mettre les clichés à leur place, c'est-à-dire dans le vide ordure (heureusement qu’il ne faut pas spécialement être musulman pour comprendre ça). Donc pour regagner un soupçon de dignité, (mes frères, mes sœurs),  arrêtons s’il vous plait de tomber dans des panneaux vraiment grotesques !

 

« ô hommes ! Nous vous avons créés d'un mâle et d'une femelle, et Nous avons fait de vous des nations et des tribus, pour que vous vous entreconnaissiez. Le plus noble d'entre vous, auprès d'Allah, est le plus pieux. Allah est certes Omniscient et Grand-Connaisseur »

[Sourate 49 v13. Traduction relative et rapprochée du sens du verset]

 

Nous voyons à travers ce verset, Dieu s’adresser à l’humanité pour interpeler sur le fait que les nations (les peuples) sont le fruit de deux êtres différents mais complémentaires. Il n’y a aucune dualité à exposer, juste concevoir une fusion. Les démagogues, eux, n’agissent pas comme ça : ils reprennent les statistiques de la planète entière (par rapport aux maltraitances envers les femmes par exemple) pour en faire un combat … national ! Pour ou contre la burka en France, c’est la question qui préoccupe toutes les femmes en France, évidemment.

Ensuite, s’il y a d’éventuelles injustices à combattre, le débat doit se poser au niveau d’un modèle de société (au niveau national ; qu’on laisse les autres tranquilles !). Que ce modèle soit laïque ou libertaire, à la limite ce n’est pas encore ça qui me dérange. Ce qui me dérange c’est de vouloir imposer un modèle à des gens ayant des valeurs, disons, plus traditionalistes.

Malheureusement, ces féministes ont comme « mission » de libérer les femmes du joug de leurs maris … quand bien même ces femmes ne leur ont rien demandé, et affirment être heureuse !*

Le verset coranique qui vient d’être cité va plus loin encore : « et Nous avons fait de vous des nations et des tribus, pour que vous vous entreconnaissiez. Le plus noble d'entre vous, auprès d'Allah, est le plus pieux ». Je n’ai malheureusement pas le niveau requis pour me permettre une exégèse « pure et authentique », cela dit ça semble sans équivoque : nous sommes tous égaux (tous, c’est la fusion de deux êtres qui ne sont pas pareils) devant Dieu – quelle que soit notre couleur et notre provenance géographique – et le meilleur est tout simplement le plus pieux ; celui aux moeurs les plus convenables.** 
Cela est, par ailleurs, une occasion de voir comment est traitée la question du racisme en Islam.

Pour aller plus loin et retomber sur le sujet qui nous préoccupe, il y a un hadith attribué au prophète Mohammed (paix et bénédiction sur lui) où il nous dit :

 

« Le meilleur d'entre vous est celui qui se comporte le mieux envers son épouse »

[Hadith rapporté par At-Tirmidhi]

 

Cette parole positionne l’Islam par rapport au féminisme qui n’a sans doute pas trouvé le bon allié dans leur combat. A se demander qui sont vraiment les démons …

 

 

* On peut imaginer une féministe « en campagne » :

« Comment pouvez-vous être heureuse si votre mari ne vous aide pas dans les tâches ménagères ?

- Euh, à vrai dire ça a toujours été comme ça …

- Et ça ne vous attriste pas ?

- Pas spécialement, mon mari fait d’autres choses.

- Ce n’est pas parce qu’il fait d'autres choses qu’il ne peut pas repasser ses chemises.

- En fait, c’est moi qui ne veut pas qu’il repasse ses chemises, il fait des faux plis et après ses amis pourraient croire qu’il a une femme qui ne sait pas repasser !

- Mais vous vous rendez compte de ce que vous me dites ! Il ne sait pas apprendre ? Vous vous rendez coupable de ses lacunes voire de sa paresse !

- Mademoiselle, que cherchez-vous au juste ?

- Je recherche à vous expliquer que les temps ont changé ! Les femmes sont libres !

- Je ne sais pas si la liberté est l’hystérie apparente qu’il y a dans votre discours ; j’espère une chose : n’allez pas expliquer à mes enfants que leur mère est malheureuse (ils risqueraient de vous croire) car jusqu’à aujourd’hui tout va bien, merci. Et sinon vous ? Ca va votre couple ? »

 

** En Islam, il y a deux conditions qui font que les actes soient agréés : la sincérité ET la conformité (dans les actes). Si une de ces conditions venait à manquer, l’acte est vain (d'un point de vue adoration religieuse).

Partager cet article

Repost 0
Published by Génération M - dans Société
commenter cet article

commentaires

Bienvenue Sur Génération M !

  • : Génération M
  • Génération M
  • : Parce que l'ultra-libéralisme mondialiste droit-de-l'hommiste à la sauce atlanto-sioniste, n'empêche pas (encore) de réfléchir et de se poser les bonnes questions. BONNE VISITE !
  • Contact

Message d'accueil

logo_generationM.jpg
Bonjour et bienvenue sur ce blog !

Cet espace se veut être un lieu d'échanges et d'informations - disons - alternatives.
Vous êtes donc cordialement invités à laisser des commentaires ; je ne suis pas un "sectaire" qui prétend détenir "toute la vérité", c'est pourquoi je suis ouvert au dialogue. (lire plus...)

Merci d'avance de parler de ce blog.
Vous êtes la meilleure publicité !

bouton_intro-objectif.jpg
bouton actu
bouton pres-art

Recherche

Archives

www.generationM.be

Des idées pour améliorer ce blog ?
Vous avez noté une faute d'orthographe ?
Un lien qui ne fonctionne pas ?
Vous avez des questions ?
Merci de nous contacter
ici